Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1991 Mind Funk

MIND FUNK - Mind Funk (1991)
Par THE MARGINAL le 16 Juin 2006          Consultée 1974 fois

Mind Funk fait partie des groupes intéressants des 90's. Ce groupe americain, qui évoluait en tant que quintette, pratiquait un heavy-rock parfois fusionnant(voire du stoner avant l'heure) qui le positionnait en qualité de solide espoir du paysage hard/heavy. Mind Funk, à l'époque, s'écartait des schémas habituels du Hard US sans pour autant rompre avec les bases du hard rock. Et c'est en 1991 que le premier album éponyme de ce combo est commercialisé.

Et ce disque commence par "Sugar ain't so sweet", un mid-tempo hard rock groovy appuyé par une basse ronronnante, ainsi que subtilités mélodiques. Comme entrée en matière, c'est plutôt réussi. Le titre suivant "Ride & drive", plus secoué, durcit sensiblement le ton et prend des intonations plus heavy(le riff suivant est même un clin d'oeil à la Bay Area). La section rythmique pète le feu et le final est carrément incontrôlable. Avec "Bring it on", on revient à un titre plus axé mid-tempo et l'ambiance est plus sombre, plus pesante. Ce titre, dont le refrain furibard tutoie les sphères de haute intensité, fait un peu penser à Black Sabbath. "Big house burning", qui fait des clins d'oeil tantôt heavy, tantôt funkysants, met en évidence les côtés déjantés et fous du quintette americain. "Fire", servi par des riffs lourds, évolue de nouveau sur un tempo lent et sonne très heavy 70's. "Blood runs red" voit Mind Funk alterner ambiances planantes, voire psychédèliques et passages plus furieux, plus explosifs. La splendide ballade acoustique "Sister blue", pleine de sensibilité et de chaleur, permet à l'auditeur de souffler et, par la même occasion, de savourer cette ode aux mélodies savoureuses(une magistrale leçon de savoir-jouer !). Si "Woke up this morning" n'est pas un mid-tempo qui restera dans les annales, en revanche le big-rock fou furieux "Innocence" botte beaucoup de derrières et le funkysant "Touch you", avec sa rythmique syncopée, donne envie de taper du pied.

Les compos de cet album sont globalement de très bonne facture, même si ce n'est pas la perfection. Les musiciens sont, dans l'ensemble, d'un très bon niveau pour un premier essai discographique et les solos de guitare sont parfois à couper le souffle.

Ce premier album de Mind Funk n'est pas facile d'accès du premier coup et il faut l'écouter plusieurs fois pour mieux cerner ses subtilités. A l'époque, la maison de disque Sony n'avait pas dû savoir comment promouvoir comme il se devait Mind Funk auprès du public car cet album est passé quasiment inaperçu. C'est bien dommage car ce quintette US avait un potentiel réellement intéressant. Par la suite, Mind Funk a continué sa route avec des labels indépendants.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


VAIN
No Respect (1989)
Chef-d'oeuvre de hard us !!!!!




PRIVATE LINE
Six Songs Of Hellcity Trendkill (2002)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Patrick R. Dubar (chant)
- Louis V. Svitek (guitare)
- Jason Coppola (guitare)
- John Monte (basse)
- Reed St. Mark (batterie)


1. Sugar Ain't So Sweet
2. Ride And Drive
3. Bring It On
4. Big House Burning
5. Fire
6. Blood Runs Red
7. Sister Blue
8. Woke Up This Morning
9. Innocence
10. Touch You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod