Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (26)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jaded Heart, Fair Warning
- Membre : Luca Turilli's Rhapsody , Silent Force, 21 Octayne
 

 Site Officiel Du Groupe (425)
 Myspace Officiel Du Groupe (410)

AXXIS - Paradise In Flames (2006)
Par JULIEN le 20 Février 2006          Consultée 10687 fois

La question se pose systématiquement pour moi, quand je reçois un cd promo : Vais-je le conserver ou l’adresser à un autre chroniqueur du site, que j’estimerai plus à même de s’en occuper ? Parfois, le groupe m’est aussi familier que les préférences alimentaires d’un crabe violoniste acariâtre et daltonien… et dans ce cas, je refile souvent le skeud à qui en manifestera l’ardent désir. Mais il y a parfois des exceptions. Des disques que je refuse de céder (sauf gros chèque, à expédier par Cigogne Airlines exclusivement à « Julien le Schtroumpf Noir, 9ème champignon, troisième rue du village des schtroumpfs, 09666 Pays Maudit Cedex). Pourquoi ? Car l’album m’emballe à un point tel que je ne résiste pas à l’envie de véhiculer mon enthousiasme, quitte à assumer mon incurie… Aussi, à moins que votre cerveau ne carbure à la Salsepareille distillée par les soins du schtroumpf alcoolique, vous aurez pigé que le nouvel AXXIS fait partie des exceptions. Et que j’ai sauvagement mordu tous ceux qui ont approché leur main de mon cd promo.

Car voilà, ce disque, ben c’est une bombe. Oh que oui ! Et une vraie surprise pour moi avec ça : le nom du groupe m’évoquait bien une ou deux publicités dans les mags spécialisés, mais rien de précis. Une plongée dans l’inconnu donc. Et une fois avalée une courte intro plaisante et singulièrement épique, c’est d’un courant de jubilation dont je me retrouvais le captif consentant : "Dance With The Dead", dont les couplets sont très largement inspirés du "Heaven Or Hell" de GAMMA RAY, est un titre qui accroche immédiatement l’auditeur par son énergie et son refrain soufflant, merveilleusement délivrée par une production ample et puissante. Et l’emprise d’AXXIS ne se relâchera plus jusqu’à l’emblématique "Passion For Rock", qui referme l'album sur un pur Heavy Rock fédérateur avec riffs cavaleurs chauds-bouillants, orgue Hammond et arrangements léché...

… un album dont les cinquante minutes vont en épater plus d‘un, j’en fais le pari, tant la recette mitonnée par ce groupe allemand se veut fraîche et délectable : Pour le dire simplement, AXXIS joue ici une sorte de Heavy Mélodique animé d’un punch Hard Rock, mais habille sa créature d’un justaucorps très seyant et lorgnant du côté d’un Speed mélodique riche de claviers (nappes, piano, orgue Hammond...), même si les tempos véritablement véloces ("Tales Of Glory Island", "Ice Wind", "Talisman", "Gods Of Rain") sont minoritaires par rapport aux mid-tempos (à noter une seule ballade, "Don’t Leave Me", par ailleurs très concise). En outre, le groupe a dégotté le petit truc qui fait la différence en sollicitant les talents de la chanteuse Lakonia (déjà présente dans une moindre mesure sur l'album précédent) : Dialoguant avec Bernhard Weiss, dont la jolie voix évoque un peu celle de Kai Hansen (en plus fragile et éraillée), ou assurant des chœurs sublimes, cette voix lyrique - mais sans excès - honore d’un supplément d’âme une musique très entraînante, et qui puise là de quoi épaissir très intelligemment son paysage sonore, jusqu’à lui conférer une intensité que bien des groupes de Speed mélodique ne parviennent pas à s’arroger. Et cette alliance vous file l’envie de pousser le volume à fond et de réserver une place à l’album dans votre panel de galettes de secours pour automobiliste en mal d'euphorisant.

Et le plus fort, c’est qu’au fil du disque, notre écoute progresse en craignant que, passés les premiers titres dont l’on suppose qu’ils seront calibrés pour convaincre, l’album en vienne immanquablement à s’essouffler. Et qu’AXXIS vomira quelques titres poussifs, réservant une embellie pour le dernier titre, histoire de pas nous laisser sur une mauvaise impression. Le coup classique, quoi. Eh ben… non. Avec « Paradise In Flames », le groupe nous offre - après l'intro - onze compositions sans faiblesses, et dont la plupart sont des singles potentiels. Onze morceaux suffisamment différents pour renouveler systématiquement l’intérêt, tout en conservant une ligne musicale cohérente. Et l’enchaînement des titres est si bien pensé que la fluidité et la dynamique de l’ensemble ne peuvent que s’en trouver assurées. D'autant que les musiciens ont la bonne idée de mettre leurs compétences au service des morceaux, et non de leur ego.

Alors bien sûr, chaque auditeur aura ses chouchous. Et pour ma part, j’administrerai la mention « irrésistible » au Speed "Tales Of Glory Island" (avec ses accents GAMMA RAY/IRON MAIDEN), à l’appuyé "Take My Hand", au troublant "Will God Remember Me" (refrain magnifique), au fabuleux "Gods Of Rain" (brrr, cette ligne de claviers majestueuse doublée aux choeurs, ce refrain haut perché, ce pont aux toms à la "L.o.v.e Machine" de WASP), ou au pur tube qu’est "Lady Moon" et ses vocalises féminines hypnotiques… mais comment alors ne pas citer un "Stay By Me" très porté sur un FM conquérant, auquel je me plie gaiement (quel refrain addictif) ? Comment faire l’impasse sur l’entrain de "Talisman" et de son clavier stratovarien contrebalançant des lignes vocales ponctuellement plus Rock ? Et ce "Dance With The Dead" imparable et au refrain presque flippant, tant les choeurs de Lakonia l’agitent d’une noire emphase ?

Alors, dans ces conditions, je ne vois pas pourquoi je me priverais d’attribuer à ce disque la note que me dicte mon cœur : la plus élevée. Car c’est bien là un coup de cœur que ce « Paradise In Flames », et je ne résiste pas à l’envie d’en faire mon premier disque marquant de 2006 avec la rocket d’EDGUY. Bien joué madame et messieurs ! Vous avez conquis un nouvel auditeur !

PS : L'album sortira aussi en édition digibook limitée avec deux titres bonus ("Break Your Soul" et une version allongée de "Tales Of Glory Island"), un making of, et une section multimédia (photos...).

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


CIRCLE II CIRCLE
The Middle Of Nowhere (2005)
Stevens (ex-savatage) au micro d'un superbe heavy




VIRGIN STEELE
The Marriage Of Heaven And Hell Part 1 (1994)
Le groupe et son metal épique intègrent l'élite


Marquez et partagez





Par THE MARGINAL




 
   JULIEN

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Bernhard Weiss (chant)
- Harry Oellers (claviers)
- Guido Wehmeyer (guitare)
- Kuno Niemeyer (basse)
- Andre Hilgers (batterie)
- Lakonia (chant féminin)


1. Paradise In Flames (intro)
2. Dance With The Dead
3. Tales Of Glory Island
4. Take My Hand
5. Will God Remember Me
6. Talisman
7. Don't Leave Me
8. Lady Moon
9. Ice Wind
10. Stay By Me
11. Gods Of Rain
12. Passion For Rock
13. Break Your Soul (bonus)
14. Tales Of Glory Island (extended Bonus Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod