Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FLESHLESS - To Kill For Skin (2005)
Par GORR le 5 Février 2006          Consultée 1902 fois

Avant de commencer, je vous préviens que pour cette chronique, je suis décoiffé, voilà c'est tout. Bon maintenant on peut y aller. On y va, on est prêt.
Il faut dire qu'à défaut de défouler, le brutal death n'a cure d'autres options, une musique emprunte de brutalité et de chair fraîche. Avec FLESHLESS, il est clair que ça envoie. Mais ça envoie tellement que c'est difficile à croire. Ce groupe tchèque revient après un excellent "Sensual Death Immitation" et confirme grâce à ce nouvel album, tout le bien qu'on pensait de lui. "To Kill For Skin" est bien l'album de la confirmation pour FLESHLESS. Tout le travail de plus de dix ans de carrière enfin à son paroxysme, et brillant de milles feux. Un pur death brutal aux teintes grindcore et hardcore. On est directement assommé dès le début de l'album, et on ne sait pu quoi faire. FLESHLESS nous ouvre les portes de la démence, et nous invite à leur petite fête monstrueuse appellée "To Kill For Skin".

Effectivement, leur dernier album "Sensual Death Immitation" avait fait bonne impression. Le groupe s'était égaré vaillamment dans un registre beaucoup plus mélodique qu'auparavant. Le tout restait quand même extrêmement brutal et puissant, mais embelli par des mélodies et des riffs de guitares très prenants et aguicheurs. L'expérience de scène de FLESHLESS a aussi jouée un plus dans l'inspiration carrée et sensationnelles des musiciens. Signé chez Obscene Productions, le groupe ne lésine pas de part ce nouvel album et suit le même chemin qu'avait tracé "Sensual Death Immitation". Quelques solos par ci par là (fort courts), des couplets robustes, et des refrains fantastiquement accrocheurs, et voici le gros défaut du groupe. Les tchèques ont tendance à n'alterner que couplets/refrains/solos et à faire un gros oubli concernant les breaks ou autres changements de rythmes ...Néanmoins, ceci prend moins d’importance car FLESHLESS possède le sens du riff adéquat à une brutalité parfaitement exécutée. A noter aussi une fantastique pochette, qui succède encore une fois à celle de "Sensual Death Immitation".

L'album commence avec une courte intro ambiante et nous décoiffe directement avec le deuxième morceau "Contract of Blood" très rentre-dedans et accrocheur. Ce titre reste un vrai bijou avec ses accélérations vicieuses et ses ralentissement tenaces, le meilleur morceau de l'album. Quelques titres plus loin, "In Vitro/Dead End" décroche la palme d'or du titre le plus brutal et speedé de l'album, avec ses sonorités captivantes et sa batterie ardente. "Ordo Verminosum" viendra nous distiller les oreilles avec ses riffs énormes et fantastiques, on pourra aussi retenir le très racoleur "The Final Cut", mais aussi le magnifique et très violent "Lifedrain", et l'alangui et le lourd "Amor In The Shards" donnant la part belle à un "To Kill For Skin" des plus alambiqué. L'album s'écoute de long en large, ne lasse pas l'auditeur une seule seconde, et vous n'êtes pas près de vous endormir à son écoute. Car il est clair que le brutal death de FLESHLESS ne fait pas dans la dentelle, bien qu'il soit gavé de touches mélodiques extrêmement présentes de temps à autres.

D'ailleurs, le tout n'est pas en reste, mais demeure tout de même des plus techniques. Les musiciens ne sont pas estropiés et savent quoi faire de leurs dix doigts (et de leurs dix orteils aussi). Vitys, le batteur, explose littéralement l'album avec ses blast-beast de fou furieux et sa double pédale dantesque. Les guitares de Ludak et Michal (non pas le gay d'la Star Ac, désolé) plastronnent des riffs incroyablement accrocheurs et le chant de Vladimir reste un des plus beaux que j'ai eu l'occasion d'entendre dans le registre, n'étouffant pas le tout avec des growls abominables mais plus travaillés et clairs dans ce cas là.
"To Kill For Skin" reprend vraiment la relève de "Sensual Death Immitation" mais oublie peut-être un peu trop l'époque de "Nice To Eat You" où le groupe excellait au niveau d'une brutalité omniprésente teintée de quelques traces grindcore qui leurs allait plutôt bien.

En somme, ceux qui ont aimé "Sensual Death Immitation" seront comblés par ce nouvel opus de FLESHLESS, mais d'autres feront quand même la moue à son écoute. Personnellement ça ne serait pas mon cas, étant donné l'aptitude musical énorme déployée sur cet album au niveau des mélodies et des riffs. FLESHLESS assure vraiment et envoie la sauce comme il se doit. Je suis désolé mais je dois filer, mon brushing m’attend.

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


PUTRID PILE
The Pleasure In Suffering (2006)
Du grand brutal death




RECUEIL MORBIDE
Waste Of Senses (2006)
Une nouvelle galette tout en puissance...


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Michal Filipi (guitares)
- Ludek (guitares)
- Vladimir Prokos (chant)
- Vitys (batterie)


1. Intro
2. Contract Of Blood
3. Sanguinica
4. Ordo Verminosum
5. The Final Cut
6. Lifedrain
7. In Vitro / Dead End
8. The Grudge Gear
9. Amor In The Shards
10. To Kill For Skin
11. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod