Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2002 Flesh

EVERON - Flesh (2002)
Par SPHERIAN le 2 Juin 2006          Consultée 1137 fois
Il y a des groupes comme ça qui sont inclassables et ne tombent dans aucune catégorie ou genre de musique particulier. Ceci est pour moi le signe d’une grande classe et d’une maturité exceptionnelle et ceci est certainement vrai dans le cas des Allemands d’Everon. Le groupe créé en 1989 par Ralf Janssen (guitares), Christian Moos (batterie) et Schymy (basse) en est déjà à son 7eme album mais n’ont malheureusement jamais rencontré un succès colossal auprès du grand public. Flesh sorti en 2002 ne déroge pas à la règle Everon et déconcerte l’auditeur dès la première écoute. Progressif est ici le maître mot et les ambiances se succèdent pour délivrer un album plutôt sombre. Quelques échos de Marillion ici ou là (la voix d’Oliver Philipps n’est pas sans rappeler Fish de par le timbre et les intonations), des ambiances Pink Floydienne dans les moments les plus sombres, quelques moments de puissance (le refrain rageur de « and still it bleeds ») et toujours cette lourdeur dans les groove qui insuffle une certaine noirceur à l’album.

Il faut l’avouer, il m’a fallu un sacré moment pour accrocher à la musique d’Everon. C’est d’ailleurs assez paradoxal pour un groupe qui joue une musique plutôt accessible en délaissant technique pour desservir les chansons au maximum. J'ai en effet longtemps fait un véritable blocage sur la voix de Philipps qui est très particulière et pour moi la marque de fabrique du groupe. Le bougre possède une voix étrange, assez grave et lancinante, incomparable à tous ce que j’avais pu entendre auparavant dans le genre (qui n’est pourtant pas dénué de voix étranges !!...Rush, Pendragon, Aragon...). Après de maintes écoutes (la plupart de temps sous la torture de mon cher collocataire... bonjour à lui !), j’ai appris à apprécier sa capacité à gagner de la puissance et retomber dans la finesse (« Already dead ») avec une déconcertante facilité.

Une fois ce cap passé, on découvre un album différent, bourré de superbes moments. L’intro du premier morceau « And still it bleeds » est d’une rare beauté et présente un prog assez classique avec un refrain très fort et entêtant à souhait. Jusque là toutefois, Everon sonne comme tout autre groupe à mes oreilles. Les choses sérieuses commencent sur « already dead » et l’intervention féminine au chant et surtout « Pictures of you » superbe morceau d’une extrême finesse. Le piano est plus que jamais présent sur cet album mais c’est bien la performance vocale de Philipps (que je haïssais à mes premières écoutes !) qui me fait frissonner à chaque écoute. Sublime morceau aux influences jazz très poussées.

La suite de l’album est un festival de surprises et un véritable feu d’artifices d’influences diverses. « Flesh », pièce de près de 15 minutes regroupe tout ce que le groupe sait faire : harmonies vocales géniales, passages folk enchaînés avec de puissants passages prog... c’est du haut vol ! On souffle un peu avec la superbe ballade « Missing from the chain » emplie d’une douce mélancolie et qui m’emplit par la même occasion d’une certitude : Philipps est un excellent chanteur ! « The River » remet le couvert et est pour moi un véritable hit qui, dans un monde meilleur, remplacerait parfaitement les niaiseries que l’on entend quotidiennement sur les ondes. Groove légèrement jazzy, superbes lignes vocales (masculine et féminine), paroles sensibles...et j’en passe ! « Half as bad » surprend encore avec une chanson simple de premier abord mais qui explose lors du refrain pour prendre des accents folks..impossible de résister ! Enfin « Back in sight » résume la musique d’Everon...aérienne (parfois à la limite de la BO de films), subtile, douce et magnifique.
Everon est un groupe à part jouant une musique inconventionelle. Loin des sentiers battus, on s’aperçoit que l’herbe est fraîche et la musique bien agréable.

Titre préféré : Pictures of you




Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- Ralf Janssen (guitares)
- Christian Moos (batterie)
- Schymy (basse)
- Oliver Philipps (chant, claviers)


- Flesh
1. And Still It Bleeds
2. Already Dead
3. Pictures Of You
4. Flesh
5. Missing From The Chain
6. The River
7. Half As Bad
8. Back In Sight



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod