Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


VILE - Depopulate (2002)
Par GORR le 24 Mai 2006          Consultée 1622 fois

En cette année 2002, les petits VILE continuent leur petit bonhomme de chemin. J'avais gardé une mauvaise impression de leur premier album "Stench Of The Deceased", pas sorti en France, mais trouvable en téléchargement sur internet. Trois ans plus tard et ferrés par l'écurie Listanable Records, les californiens de VILE reviennent avec leur deuxième album "Depopulate". Son prédécesseur m'avait vraiment marqué et ce grâce à cette touche CANNIBAL CORPSE extrêmement présente chez le groupe. C'était du basique de chez basique, sans aucune originalité ni prestance quelque part, sans âme et sans grande qualité musicale. Je ne mentirai donc pas en vous disant que je n'espérais vraiment pas trouver une petite étincelle luisante au milieu du chaos inhumain de "Depopulate". Et comme je l'espérais (oh que je suis méchant) ... VILE vient de chuter dans la cour des petits de part ce deuxième album, pas complètement différent de son frère aîné.

On a donc rendez-vous avec du moyen, et même du très moyen. VILE officie dans un brutal death carré, assez technique, teinté de quelques mélodies ou autres solos de guitares surpuissants. La musique de ce "Depopulate" est tout bonnement efficace, là il n'y a rien à redire. Les riffs décollent, la basse groove, et la batteur s'acharne sur ses fûts. Ok, jusque là tout va bien. De plus, la bande californienne va installer au sein de sa musique quelques traces mélodiques. Bien entendu, ça blaste toujours énormément, et le groupe ne change en aucun cas de procédé sur ses compositions. Un démarrage sec, un break subtil et une accélération typique du genre. Ainsi et malheureusement pour lui, l'album gagne en lassitude et perd l'auditeur en cours de route ! On ne retient que très peu de morceaux se tirant du lot. C'est répétitif et pas toujours bien fait, gros mauvais point pour VILE. Et ce n'est qu'au milieu de l'écoute que l'on va pouvoir se dire que nous nous trompions vraiment pas sur "Depopulate". Au fil des minutes, les guitares reviennent à leurs vieux démons et résonnent encore trop comme du CANNIBAL CORPSE pur jus ... On a presque l'impression d'écouter les riffs de Pat O'Brian, le tout renforcé pour le timbre de voix de Juan Urteaga ressemblant somme toute à celui de George "Corpsegrinder" Fisher.

Mais on ne peut nier que VILE envoie du lourd avec cet opus. Il plombe vraiment sa musique et nous écrase par son brutal death pas toujours commode ("Eat The Rude", "Retaliation" et l'excellent "Path Of Incinerator"). Quelques breaks et quelques solos pour calmer le jeu, et la machine de guerre est relancée. Mais VILE n'explore vraiment pas ici de nouveaux sentiers. De CANNIBAL CORPSE à ORIGIN, le groupe californien ré explore la musique des quelques outsiders du death metal et l'on n'en revient vraiment pas conquis. Et cependant, les paroles du groupe ne s'enferment pas dans le sang et le gore constant. "Unit 731" évoque les expérimentations humaines faites par les japonais durant la Seconde Guerre Mondiale, ou encore "Path To Incinerator" abordant quant à lui la question des camps nazi de ce même conflit. On pourra aussi noter l'apparition d'un titre acoustique en forme d'outro ("Bitterness") complètement, mais je dis bien complètement absurde, enfonçant le clou pour VILE.

Il est donc inutile de chercher une once d'originalité au sein de "Depopulate". Le brutal death très typé US de VILE n'a rien d'enrichissant, et ne vous défoulera que si vous êtes un vrai féru de CANNIBAL CORPSE ou autre GORGASM. Certes la recette reste assez efficace, mais n'a pas le mérite d'offrir grand chose, et ceux au détriment des instituteurs de VILE. La prod' ne sera pas non plus un plus pour le groupe ici, donnant aux guitares leurs sonorité lourdes (un peu trop ?) et pas tellement faciles d'accès. L'atmosphère est suintante et accablante, énervant plus l'auditeur qu'autre chose.

Vous avez aimé "Vile" de CANNIBAL CORPSE ? "Depopulate" est pour vous. Les américains n'apportent ici en aucun cas leur pierre à l'édifice du brutal death américain, le rabaissant plus que l'exaltant. Les amateurs de productions typiquement américaines seront comblés, mais les plus exigeants du genre demanderont à être remboursés. Sortir un album n'est pas une chose facile, et ça, VILE ne l'a pas encore vraiment compris.

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


PROSTITUTE DISFIGUREMENT
Embalmed Madness (2001)
Un brutal death aux tendances grind fantastique




BRODEQUIN
Instruments Of Torture (2000)
Brutal death metal


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Colin Davis (guitares)
- Juan Urteaga (chant)
- Aaron Strong (guitares)
- Tyson Jupin (batterie)
- Lars Von Lowen (basse)
- Matt Faivre (basse)


1. Depopulate
2. Butchered
3. Path To Incineration
4. Retaliation
5. Engulfing Horde
6. Eat The Rude
7. Unit 731
8. Interrogation Rites
9. Bitterness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod