Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/BLACK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Orakle

ARKHON INFAUSTUS - Perdition Insanabilis (2004)
Par GORR le 6 Mai 2006          Consultée 2694 fois

ARKHON INFAUSTUS ne fait pas de concessions. Il n'oublie rien de ce qu'il a déjà appris, et ne veut pas apprendre autre chose. Après deux albums de black/death torturé et malsain, les français, toujours dans les rangs d'Osmose Productions, reviennent avec un nouvel opus intitulé "Perdition Insanabilis". Brutal et incompréhensible, la musique d'ARKHON INFAUSTUS n'a pas changé sur ce nouvel album. Le groupe garde sa marque de fabrique, et produit ici une suite logique à "Filth Catalyst". D'ailleurs la ressemblance entre les deux albums est plutôt frappante, le premier ayant tellement fait l'effet d'une bombe terroriste en plein centre parisien, de part son extrêmisme presque palpable. Mais "Perdition Insanabilis" reste un album très complexe, et difficile à avaler cul sec.

Il faut dire aussi que "Filth Catalyst" n'avait rien d'un bon album. Son côté trop confus et beaucoup trop brutal pour le groupe lui avait fait perdre beaucoup de points. De ce fait, "Perdition Insanabilis" nous offre exactement les mêmes structures musicales, exactement les mêmes riffs de guitares, exactement la même batterie destructrice et omniprésente ... Sans originalité aucune, sans avoir été travaillé, cet album est le fruit d'une affaire baclée de toutes parts. Déjà dès le premier titre "Genesis Of Loss" nous sommes en plein "Filth Catalyst". Riffs lourds et enfouis derrière un mur de glace imparable et inaudible, lamentations glauques et hurlements de frayeur ... ARKHON INFAUSTUS ne s'est pas trituré l'esprit pour nous servir du neuf, du concret, ou du bon.

Les titres ressemblent tous les uns aux autres, et ont peine à capter l'attention de l'auditeur, rendant l'album d'une linéarité plus qu'accablante, et un allourdissement auditif fatiguant au plus haut point. Et là aussi la production ne viendra pas embellir la chose. Les guitares sont encore une fois incroyablement mal mixées, et s'enterrent derrière une batterie ubiquiste, et un chant death prenant le pas sur le black métal, qui n'a plus tellement sa place au sein des compositions d'ARKHON INFAUSTUS. L'agression est présente partout, et ne fait pas tellement du bien, le très doom metal "Saturn Motion Theology" en est la preuve (titre des plus agaçants), ou encore le speedé et très black metal "Six Seals Salvation".

Les seuls morceaux notables de l'album restent "Whirlwind Journey" et son chant très guttural ou encore "Profanis Codex LXVI" démontrant un peu tout le talent caché du groupe. Enfin malgrè tous ses bémols, ARKHON INFAUSTUS a toutefois gagné en maturité et l'artwork de ce nouvel album en est la preuve, ne s'enfermant plus dans les clichés satanico-kitch imposés par le groupe sur leurs anciens albums.

Il n'y a donc vraiment presque rien à tirer de ce "Perdition Insanabilis". ARKHON INFAUSTUS avait chuté lourdement avec "Filth Catalyst" mais bat des records de défauts sur ce nouvel opus. Sans arrière pensée, le groupe mérite bien cette note désastreuse, quand on sait les brios qu'ils avaient réussi sur "Hell Injection". Le death métal, qui est d'ailleurs très poussé ici, n'est apparemment pas la bonne solution pour les français. Et il devient clair maintenant que si ARKHON INFAUSTUS continue à trop jouer sur l'extrême, ça ne va pas leur faire du bien. Un nouveau "Hell Injection", voilà ce qu'on veut !

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


FLESHLESS
To Kill For Skin (2005)
Un brutal death mélodique fort sympathique




CANNIBAL CORPSE
Kill (2006)
Le mythe du death metal retrouvé

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- D.deviant (chant/guitares)
- Azk.6 (batterie)
- 666 Torturer (chant/basse)
- Toxic.h (guitares)


1. Genesis Of Loss
2. M33 Constellation
3. Abortion Of The Kathavatthu
4. Six Seals Salvation
5. Saturn Motion Theology
6. Oratio Descendere
7. Profanis Codex Lxvi
8. Whirlwind Journey
9. Absurd Omega Revelation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod