Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Gathering

BEYON-D-LUSION - Intuispection (2005)
Par VOLTHORD le 4 Janvier 2006          Consultée 3406 fois

« Le groupe français de métal à chanteuse qu’on attendait », voilà comment m’est présenté ce premier album de BEYON D LUSION.
Métal à chanteuse, métal à chanteuse…terme de plus en plus énervant, qui ne veut absolument rien dire en soi. Que le chant féminin soit un élément d’une musique d’accord, mais qu’il prenne la place en avant-plan et se transforme en étiquette, là ça craint (un peu comme quand on met un gros « LIGHT » sur les canettes de soda sans sucre, histoire de dire « ouais c’est du lourd, mais c’est quand même allégé »). Et je me demande parfois si NIGHTWISH (ou WT, THEATRE OF TRAGEDY et co) avait plu grâce à un (ou une , c’est toujours plus beau à voir) violoniste, on en serait à les classer dans la même catégorie que MAGO DE ÖZ et TRISTANIA qui eux-mêmes n’auraient aucun rapport entre eux, si ce n’est le fait d’appartenir au « métal à violon »…

Bah moi je n’aime ni les étiquettes à rallonge, ni les étiquettes nulles voilà je le dis. Chez BEYON D LUSION, on en rajoute pas trois couches sur les étiquettes, le groupe ne multiplie pas les photos avec la chanteuse en avant plan (en fait il n’y en a même pas une dans le livret)… les gars d’Adipocere n’en rajoutent pas trois couches non plus et si ma première phrase est bien tirée de la fiche promo, elle n’est pas répétée de manière redondante…vous remarquerez au passage que je suis de très mauvaise foi.

Cependant si j’ai choisi de coller cette introduction un peu longuette à cette chronique, c’est aussi pour que les gens ne confondent pas critique d’une étiquette et critique de la musique, qui chez la formation française est bien loin d’être mauvaise, et je dirais même mieux, de bonne facture !

« Sweet Surrender » démarre sur des guitares rythmiques (néo -?)métallisante (ou rockisante pour ceux qui ont une vision plus violente du métal), quelques claviers électronisants et percus discrètes, une musique qui fait penser tour à tour à LACUNA COIL, THE GATHERING, AKIN dans une moindre mesure… pas de quoi crier au génie pour le moment. « Binary Me », cependant, développe un côté atmosphérique beaucoup plus marqué (notamment avec le piano de Mehdi Khadouj), couplé avec un petit côté pop sympathique…et à partir de là Alexandra Bernard nous montre surtout qu’elle sait explorer toute la tessiture de sa voix. Une voix qui sait monter en puissance, être touchante et mélodieuse aux bons moments, bref, tout à fait maîtrisée, qui nous fera oublier au passage la petite faiblesse textuelle.

Touches électroniques légères, claviers atmosphériques, mais aussi touches orientales ambiantes qu’on pourrait rapprocher quelque peu de RAJNA (« Lumina ») ou DEAD CAN DANCE, et évidemment touche rock-métallique (proche des groupes que j’ai cité en haut), voilà qui pourrait résumer en gros la musique de la formation française. Et comme pour beaucoup de groupes du genre, je me surprends à aimer davantage le côté pop atmosphérique que le côté métal à proprement parler.
Il faut dire aussi que les guitares tournent assez vite en rond, et sentent un peu le réchauffé, même si bien sûr on n'ira pas reprocher au groupe de vouloir mettre un peu de punch dans sa musique. Les quelques gueulantes de Ben de SYBREED, dans le trop typé « Tribute To Mrs Keystone », le déjà plus varié et mystique « A-Mazing Grace (part2) » et le sympathique mais pas extraordinaire « Them Changes », n’apportent qu’une touche dispensable de violence à la galette…rien de bien convaincant au final.

C’est cependant en se focalisant sur ce qu’il y a de non-metal dans l’album qu’on trouve tout de même une certaine volonté à innover, créer des atmosphères éthérées et énigmatiques, mystiques et charmeuses, et à nous faire voyager à travers une voix superbe… « Binary Me », « Sweet Surrender », « Ethereal Drift » font rêver, tout simplement.

Ce sera donc la raison pour laquelle je laisserai une note positive à cet album, et conseillerai à tous les fans du genre d’y jeter une oreille. On en sort avec l’« Intuispection » que BEYON D LUSION sera au métal atmosphérique (ou à l’atmosphérique tout court) ce que FURIA est au métal extrême : un groupe de plus, pas de trop, et surtout, un BON groupe français, qui saura certainement tirer son épingle du jeu…peut-être en s’affranchissant justement de son côté métal !

2.72594/5

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE par VOLTHORD :


GIANT SQUID
The Ichtyologist (2009)
Tentacules, solitude et mélanges subtils




ESTATIC FEAR
A Sombre Dance (1999)
L'automne en un chef d'oeuvre

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Alexandra Bernard (chant)
- Mehdi Khadouj (guitares, claviers)
- Sammy Khadouj (basse)
- Julien Nicolas (batterie)
- Céline Robergeot (violon)
- Invités:
- Ben (chant extreme)
- Julie Lacharne (guitares)
- Eulalie Launay (violon)


1. Sweet Surrender
2. Binary Me
3. Tribute To Mrs Keystone
4. A Dose Of Life
5. Lumina
6. Into The Maze
7. Ethereal Drift
8. Chrysalis
9. A-mazing Grace (part I)
10. A Mazing Grace (part Ii)
11. Patterns
12. Them Changes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod