Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD SUDISTE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ted Nugent , Lynyrd Skynyrd

MOLLY HATCHET - Molly Hatchet (1978)
Par THE MARGINAL le 19 Avril 2006          Consultée 5329 fois

C'est en 1978 que l'aventure de Molly Hatchet commence. Lorsqu'on jette un coup d'oeil sur la pochette de ce premier album éponyme, on s'attend à avoir affaire à un groupe de heavy metal pur et dur. Tout faux ! Ce sextette americain évolue dans les sphères du rock-hard sudiste et parait décidé à marcher sur les traces de Lynyrd Skynyrd. En effet, la comparaison entre les 2 groupes est inévitavle lorsqu'on se pence de plus près sur cet opus, d'autant plus que Molly Hatchet joue aussi avec 3 guitaristes.

Et Molly Hatchet ne tarde pas à démontrer son savoir-faire, son efficacité par l'intermédiaire de "Bounty hunter", un titre direct, plein de punch. Avec "Gator country", ce n'est pas la même rengaine: on est là en présence d'un titre plus long, toujours rythmé et énergique et surtout mis en valeur par un solo de guitare marathonien, véloce(plus de 3 minutes) qui parachève les chansons(bon, ça n'a pas la même intensité que "Freebird", mais c'est de très haute volée). "Big apple" voit Molly Hatchet revenir à un rock n'roll plus simplifié, mais avec un swing très efficace. Le tempo ralentit sur "The creeper", un blues-rock hard électrique plein de feeling sur lequel la voix rude de Danny Joe Brown fait des merveilles. "The price you pay" est l'archétype de la compo hard sudiste par excellence car on y trouve aussi bien l'aspect cru que le côté mélodique et enjoué de ce style musical. Avec "Dreams I'll never see", Molly Hatchet se fend d'une cover de Greg Allman plutôt sympa et réussie. D'ailleurs, le combo américain joue toujours ce titre à l'occasion en live. "I'll be running" est une compo plus conventionnelle et n'apporte pas grand chose d'exceptionnel à l'album. On sera nettement plus convaincus par "Cheatin' woman", un mid-tempo au son plus rugueux, plus heavy avec, en plus, quelques choeurs féminins sur le refrain pour égayer le tout. Enfin, l'album se conclut par "Trust your old friend", un titre au ton plus festif, donnant envie de taper des pieds.

En conclusion, ce premier album éponyme de Molly Hatchet est une agréable réussite. Bien sûr, on peut considérer, avec du recul, que le groupe était perfectible à l'époque, mais celui-ci faisait déjà étalage de son potentiel grâce à des compos qui ont conquis bon nombre d'amateurs de rock sudiste. Avec cette première trace discographique, l'histoire de faisait que commencer pour Molly Hatchet.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


FIREBIRD
N°3 (2003)
Hard sudiste




HELIX
Wild In The Street (1987)
Hard sudiste


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Danny Joe Brown (chant)
- Dave Hlubek (guitare)
- Duane Roland (guitare)
- Steve Holland (guitare)
- Banner Thomas (basse)
- Bruce Crump (batterie)


1. Bounty Hunter
2. Gator Country
3. Big Apple
4. The Creeper
5. The Price You Pay
6. Dreams I'll Never See
7. I'll Be Running
8. Cheatin' Woman
9. Trust Your Old Friend



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod