Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Civil War
- Style + Membre : Pyramaze, Astral Doors

WUTHERING HEIGHTS - To Travel For Evermore (2002)
Par AKRON le 13 Avril 2006          Consultée 5141 fois

Après la sortie de 'Within', leur excellent premier album, les Danois de Wuthering Heights se préparent à sortir leur 2nd album studio, 'To Travel For Evermore'. Malheureusement, le groupe doit faire face à de nombreuses difficultés, dont la défection de leur bassiste et de leur batteur.
Cependant, le label IntroMental Management va leur permettre de s’adjoindre les services du batteur danois Horten G. Sorensen (Aurora…), du guitariste suédois Henrik Flyman et du bassiste italien Lorenzo Deliò (Time Machine…).
Ainsi reformé, le groupe peut enfin entrer en studio en juin 2001.

Malgré ces difficultés, Wuthering Heights signe un magnifique deuxième album, surpassant le déjà très bon 'Within'.

La production signée Tommy Hansen (Helloween, Beyond Twillight…) est parfaite tout au long de l’album, le rendu est tout à fait limpide et on entend clairement les instruments.

Côté musique, on reste dans le style assez proche de 'Within', et le groupe nous sert encore une fois un speed symphonique teinté de progressif d’excellente qualité, s’élevant sans peine au niveau des grands du symphonique, tant par le talent des musiciens que par la facture des compositions. Compositions par ailleurs plus « digestes » que sur leur précédent album, même si 3 morceaux dépassent les 8 minutes.

« Behind Tearstained Ice » débute calmement l’album, avec des arrangements orchestraux qui mettent immédiatement l’auditeur dans l’ambiance, avant que déboule « The Nevershining Stones », excellent titre speed dominé par le chant de Kristian Andren, avec son passage calme au piano et ses superbes lignes de guitares.
En parlant de guitares, « Dancer In The Light » est une magnifique démonstration technique, rapide et mélodique, sans tomber dans l’étalage stérile des capacités des 6-cordistes. « Lost Realms » oscille entre le calme acoustique et symphonique et les solis ébouriffants ; un morceau assez long mais pas lassant le moins du monde, avec ses variations d’ambiances et de tempos, par contre le chant devient un peu trop ‘geignard’ quand ‘Krille’ s’envole dans les aigus, heureusement peu souvent.
Encore un morceau long et limite prog avec le bon « Battle of the Seasons », complexe, voire un peu trop, j’ai personnellement tendance à décrocher sur la fin.
« A Sinner’s Confession », le titre le plus long de l’album (9’38) continue dans la même veine que les deux morceaux précédents : multiples changements de rythme et d’ambiances là encore, le très bon voire l’excellent côtoient le moyen.
Là, on commence à se dire que l’album s’enlise un peu : si l’ensemble est inspiré, on est parfois perdu en route. Heureusement, l’énergique « See Tomorrow Shine » et ses passages frisant le folk, réveille l’auditeur et on peut pleinement goûter les superbes lignes vocales qui courent tout le long du morceau. Un de mes titres préférés.
« Through Within To Beyond » commence calmement et se réveille passée la première moitié du morceau, en un très bon passage alternant les ambiances, là encore un peu trop, mais l’ensemble reste globalement bon.
Enfin, l’acoustique « River Oblivion », magnifique, marque la fin du voyage.

Au final, 'To Travel For Evermore' est un très bon album, meilleur que son prédécesseur et un peu moins bon que son successeur. Techniquement excellent, inspiré, son défaut, comme 'Within', est de devenir trop complexe par moments. Cependant, l’ensemble reste tout de même magnifique, énergique et raffiné, invitant l’auditeur à un agréable voyage musical, et on ne peut finalement que s’incliner devant ce pouvoir évocateur qui est assurément la marque des grands groupes. Et Wuthering Heights est grand.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par AKRON :


RHAPSODY
Triumph Or Agony (2006)
Une rhapsodie enflammée et une réussite artistique

(+ 2 kros-express)



THERION
Theli (1996)
Un classique classieux

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   AKRON

 
  N/A



- Erik Ravn (guitare, chant)
- Henrik Flyman (guitare)
- Morten Sorensen (batterie)
- Kristian Andren (chant)
- Rune S. Brink (claviers)


1. Behind Tearstained Ice
2. The Nevershining Stones
3. Dancer In The Light
4. Lost Realms
5. Battle Of Seasons
6. A Sinner's Confession
7. See Tomorrow Shine
8. Through Within To Beyond
9. River Oblivion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod