Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hartmann
- Membre : Richie Kotzen , Poison, The Winery Dogs

FORTY DEUCE - Nothing To Lose (2005)
Par NAUSICA75 le 19 Décembre 2005          Consultée 2264 fois

Forty Deuce ? C'est quoi ce groupe ? En y regardant d'un peu plus près, on se rend compte que nous avons affaire au groupe du très connu guitariste virtuose Ritchie Kotzen. Le petit prodige multi-instrumentiste, revient sur le devant de la scène avec cet album "Nothing to lose". Pour situer le personnage , sachez que Ritchie a été embauché par Poison en tant que guitariste à l’age de 20 ans , a fait parti du groupe de fusion Vertu en compagnie de Lenny White, Rachel Z, Karen Briggs et surtout Stanley Clarke . Le guitariste a également été le guitariste de Mr. Big sur la tournée d’adieu du groupe. Bref notre homme n'est pas un débutant. Et pourtant, celui-ci monte un groupe de hard rock sans prétention avec des inconnus. Qu'est ce que cela peut-il donner ?

Eh bien, après les premières écoutes, on est agréablement surpris par la qualité de chacune des chansons, d'une certaine fraîcheur dans les titres proposés. Bien sûr, il n'y a rien de révolutionnaire mais pour un premier essai, c'est une réussite.
Tout d'abord, je dirais que que le style de l'album se rapproche assez d'un groupe comme Dokken (disons se rapprochant d'un style hard US). Assez hard, mais restant très mélodique. Ritchie joue de façon très sobre, n'abusant pas de longs soli. D'ailleurs il n'y en a presque pas dans l'album. Ritchie est au chant et s'en sort bien. Très bien même !
En premier lieu, la section rythmique est solide et s'en sort remarquablement bien. Le style en question ne demande pas de compétences extraordinaires en maîtrise des baguettes, mais le batteur Thr3e parvient à faire preuve de créativité et d'originalité dans son jeu, concédant des transitions de toute beauté. Ari, à la basse, complète ce duo de choc pour constuire une base des plus solides.
Les titres vont à l'essentiel: moins de quatre minutes suffisent, quatre minutes éminemment vectrices d'énergie et de fun (écoutez le titre "Oh my god"). Même lorsque les riffs se font moins recherchés, et les effets de voix plus communs, comme sur "I Still", l'envie irrésistible de taper du pied ne vous lâche pas.

Curieusement, les références à Mr. Big et Poison ne sont pas si nombreuses que cela. Forty Deuce possède sa propre originalité, qui doit beaucoup aux musiciens choisis par Richie Kotzen. Le titre "Next to me" nous fait immanquablement penser au groupe Motley Crue. Elle est sensible sur l'ensemble de l'album, sauf peut-être sur sa dernière partie, qui a certainement vocation à faire relâcher la pression. Et ralentit assez considérablement le tempo: "Standing In The Rain", tout d'abord, s'oriente vers le mid-tempo assez pop mais très rythmé, très très réussi (un des meilleurs titres de l'album), mais "Wanted" n'est pas vraiment une réussite et c'est bien dommage. Et "Nothing To Lose", morceau-titre, bascule (comme l'album commence avec le premier titre), là où on s'attendait à un titre pêchu pour finir en beauté, on tombe dans la ballade mièvre et il faut le dire un peu molle. Pour le coup, on est plus proche du groupe des années 80 Poison.

En conclusion, l'album ici présent est vraiment une belle réussite pour un premier coup d'essai. Bien entendu Ritchie Kotzen n'est pas un débutant, il est même un grand professionnel aguerri par des années de tournées et des albums prestigieux. Mais il faut bien le dire, on avait peur que Ritchie n'aille avec cet album vers des chemins sans issue. Le pari est relevé, magistral. Malgré la faiblesse des deux derniers titres de l'album, l'album est vraiment très bon, homogène, sans faille. Si vous voulez passer un très bon moment de rock, n'hésitez pas !

PS : A noter la présence sur l'album d'une "section multimedia", comprenant un clip de 2'13 du titre Complicated, reprenant diverses séquences live. Toujours sympa à voir.

A lire aussi en HARD ROCK par NAUSICA75 :


RAINBOW
Rising (1976)
Un line-up Monstrueux pour un album fantastique...

(+ 3 kros-express)



DEEP PURPLE
Rapture Of The Deep (2005)
Les dinosaures du hard sont toujours là

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Richie Kotzen (vocals + guitars)
- Taka (guitars)
- Ari (bass)
- Thr3e (drums)


1. Intro
2. Oh My God
3. I Still
4. Start It Up
5. Complicated
6. Say
7. Heaven
8. Stand Up
9. Next To Me
10. Standing In The Rain
11. Wanted
12. Noting To Lose



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod