Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Vitalij Kuprij, John West , Sadus, Ring Of Fire, Savatage

ARTENSION - Sacred Pathways (2001)
Par SPHERIAN le 14 Mars 2006          Consultée 1541 fois

Artension est l’un de ces groupes dont tout le monde à entendu parler…mais dont la musique est paradoxalement relativement inconnue. Le premier album du groupe « Into the eye of the storm » datant de 1996 attira les projecteurs sur le groupe alors que la scène heavy/speed était en pleine explosion. Après deux autres albums (le moyen « Machine » puis le très bon « Phoenix rising ») entre temps, c’est « Sacred Pathways » (2001) qui fut assez bien accueilli par le public..et qui est le fruit de cette chronique.

Artension fut au départ un side-project du clavier virtuose Vitalij Kuprij. Celui-ci assembla autour de lui des musiciens chevronnés de la scène métal : le mercenaire Mike Terrana (Metalium, Rage) à la batterie, l’helvete Roger Staffelbach aux guitares, le bassiste de session Kevin Chown et recruta un chanteur peu connu en Europe mais possédant une bonne réputation outre-atlantique, un certain John West ! Et oui le même talentueux John West qui eut la lourde tâche de remplacer D.C. Cooper au sein des Prog Metalleux de Royal Hunt sur l’album « Fear ».

Si il y a bien une chose qu’on ne peut reprocher à Kuprij (qui compose la plupart des titres du groupe), c’est d’être opportuniste et de suivre une « mode » musicale. Pas de ça ici…du premier au (probablement) dernier album du groupe, on sait qu’on aura affaire à du speed néo-classique fortement influencé par Malmsteen (plutôt par Johansson d’ailleurs), Stratovarius and co et bourré de soli de claviers supersoniques. On peut aussi citer Royal Hunt en groupe similaire (les chasseurs royaux lorgnant plus du côté prog de la force) mais la comparaison est facile, les deux groupes ayant le même chanteur et ayant le clavier en compositeur principal. On comprend d’ailleurs pourquoi le sieur Andersen avait jeté son dévolu sur West. Pour résumer le tout, Artension n’a pas inventé l’eau tiède et distille sa musique sans prétentions et en ciblant un publique bien précis.

Assez tergiversé et allons droit au but ! Que vaut ce « Sacred pathways » ? Et bien pour être honnête, il faut bon nombre d’écoutes pour se faire une idée ! La bonne intro « Voyage to Nasca » nous plonge dans l’ambiance avec ses sons de claviers rappelant la flûte de pan et s’enchaîne à 200 à l’heure avec la bombe « Your victory » et son riff de clavier tres rapide. Artension fait parler la poudre d’entrée avec un titre très rapide (de la double en veux-tu en voilà !) et d’emblée une grosse performance de John West. Celui-ci évolue dans un traditionnel registre speed (plutôt aigu donc !) mais il est à noter qu’à l’inverse de certaines mauvaises copies de Kiske, West est excellent et à des capacités phénoménales..écoutez donc le refrain de « Your victory » !! Un mot sur la production qui est un peu légère et sèche, bien que ce ne soit pas trop gênant mais on est loin du son du Finnvox !

Pour la suite, ce « Sacred pathways » alterne l’excellent et le moins bon. Le groovy « Running out of time » laisse présager du meilleur (encore une fois West est époustouflant!) même si les soli de Kuprij pas vraiment originaux deviennent parfois longuets. La chanson titre « Sacred pathway » est excellente (la meilleure pour moi) et extrêmement acccrocheuse avec quelque passages plus techniques et un riff de clavier qui reste collé a la membrane interne du cervelet pendant 2 jours..signe d’un très bon titre ! « Silent temple » est un instru sympa…disons qu’il faut aimer le clavier…

La suite de l’album se gâte et n’est pas, à mon goût, de la même qualité. Le manque complet d’originalité d’Artension ne gagne pas assez l’auditeur et une fois l’effet de surprise passé, on s’aperçoit que, malgré d’excellents musiciens…on s’ennuie ferme ! Le speed « The emperor » fait tourner l’oreille 2 minutes, le mid tempo lourd « The Killing » est plutôt surprenant au milieu de l’étalage speed et l’autre instru « March to ruin » fait preuve de clavier à outrance ! Seule la ballade sympa « Flower of the Orient » relève un peu l’intérêt..pas de quoi casser 3 pattes à un canard…

Pour résumer, la musique d’Artension est plutôt sympa lorsqu’on veut passer un bon moment speed mais jamais je n’ai eu cette envie irrésistible de réécouter un titre ou me repasser l’album. Artension est le parfait background musical pour bosser sans faire attention à ce qui se passe autour ! Les amateurs d’originalité et de surprises passeront leur chemin. Les autres adoreront et c’est ce qui fait la beauté de la musique…chacun son truc !

Titre préféré : Sacred pathways

A lire aussi en POWER METAL :


CHROMING ROSE
Louis Xiv (1990)
Du Speed Metal teuton à la HELLOWEEN !




FREEDOM CALL
The Circle Of Life (2005)
Envoûtant ou crispant : choisissez votre camp !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- Vitalij Kuprij (claviers)
- Roger Staffelbach (guitares)
- John West (chant)
- Mike Terrana (batterie)
- Kevin Chown (basse)


- Sacred Pathways
1. Voyage To Nasca
2. Your Victory
3. Running Out Of Time
4. Sacred Pathways
5. Silent Temple
6. The Emperor
7. Nightmare
8. The Killing
9. The Calm Before The Storm
10. March To Ruin
11. Flower Of The Orient



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod