Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 7)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LUCIFUGUM - On The Sortilage Of Christianity (1999)
Par POSSOPO le 9 Mars 2006          Consultée 2997 fois

Régulièrement menacé par les autorités politiques et religieuses de son pays à ses débuts, LUCIFUGUM est parfois considéré comme le parrain de toute la scène black ukrainienne. Un parrain désargenté qui devrait régulièrement quémander quelques hryvnias à sa famille afin de poursuivre ses activités.
Et dans cette famille, le groupe ayant, sans aucun doute, le mieux réussi dans les affaires, se nomme NOKTURNAL MORTUM. NOKTURNAL MORTUM grâce auquel de nombreux albums de LUCIFUGUM ont pu voir le jour, le géant de Kharkov qui prêta des instrumentistes à son aîné afin de pouvoir achever la production de ces mêmes albums. Beaucoup croyaient même que LUCIFUGUM n’était qu’un projet annexe comme tant d’autres. Que nenni.

Alors qui de l’œuf ou de la poule? Qui est l’œuf, qui est la poule? Hахристихрящях rappelle presque effrontément l’œuvre de Knjaz Varggoth et de ses koulaks, Goat Horns en tête. Le borchtch aurait-il le même goût dans tout le pays?

Les ingrédients ne changent guère. La voix râpeuse est plus mise en avant que sur le deuxième album de NOKTURNAL MORTUM, la main de la cuisinière a cette fois été plus lourde. Les guitares sont rêches et se contentent d’un volume relativement discret. La batterie sait brillamment alterner cadences black épileptiques et respirations sur un tempo qui sied au heavy le plus classique. Surtout, les claviers reprennent la politique de la présence discontinue, véritables instruments qui, tantôt, brodent sur les canevas tissés par les cordes électriques, tantôt fabriquent eux-mêmes la toile. Leur texture sonore révèle une certaine indigence, finalement acceptable voire séduisante.
La cuisson répond toujours aux même exigences, un son âpre et élitiste qui demandera adaptation des oreilles les moins entraînées et attention extrême pour décrypter la densité du flux sonore.

Mais Goat Horns se nourrissait d’un épice folklorique qui développa tout son arôme sur Нехристь. Нахристихрящях verse plutôt dans un naturalisme sombre, aux images de bêtes féroces et hurlantes évoluant dans un paysage sylvestre. Le climat est à la fois plus sauvage et lugubre, sans renier un certain groove aussi slave qu’ancestral, voire un infime souffle épique qui apporte sa modeste mais bienheureuse contribution à l’appréciation que je peux avoir de l’ouvrage. Ajoutons à ce bouillon déjà appétissant une basse audible lorsqu’on l’extirpe du magma sonore (wolves part II) et la soupe devient tout à fait savoureuse, digne de figurer dans la liste de recommandations d’un chat tigré bougon mais gourmand. Méfiez-vous cependant, les autres potages signés LUCIFUGUM sont différents…fort différents.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


PESTE NOIRE
La Sanie Des Siècles - Panégyrique De La Dégénérescence (2006)
1er chef-d'oeuvre officiel de black metal putride

(+ 2 kros-express)



ENSLAVED
Below The Lights (2003)
Black metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Khlyst (?)
- Bal-a-myth (guitares)
- Faunus (basse)


1. March Of Hatred
2. The First And The Last
3. Black For Black
4. I Am The Law!!!
5. Wolves (part Ii)
6. The Light Of Immortality
7. Renovation
8. When Hatred Incinerates The Heavens
9. On The Sortilage Of Christianity



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod