Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BONGZILLA - Amerijuanican (2005)
Par POWERSYLV le 12 Décembre 2005          Consultée 1715 fois

Apparue ces derniers temps dans tous les rayons stoner/sludge de nos boucheries/charcuteries préférées, la pochette de ce nouvel album de BONGZILLA a du se faire remarquer avec ses couleurs chatoyantes à l’image d’une feuille bien connue de nos amis fumeurs de oinj’. N’est-il pas joli ce drapeau américain où les étoiles sont remplacées par des feuille de cannabis ? Et ce soldat qui en profite pour se concocter une petite bouffée d’air pas pur ? Car BONGZILLA, groupe en provenance du pays de l’Oncle Sam préfère laisser les sonorités neo-machin-chose aux spécialistes pour se tartiner une bonne dose de stoner bien lourd et groovy. Et ils ont raison parce que c’est de la bonne. T’en veux ?

A défaut d’une musique joyeuse, on se félicitera de ces oripeaux très humoristiques qui n’ont pas dû plaire outre-atlantique, preuve encore une fois que l’habit ne fait pas le moine. Petite provocation de la part d’un groupe relativement peu connu mais dont c’est déjà le cinquième album. Cette atmosphère bien enfumée sied bien à la musique de ces joyeux drilles qui s’en donnent à cœur joie pour marier le groove du stoner, les rythmiques lourdes et les guitares bien grasses. On peut retrouver de larges influences BLACK SABBATH (époque Ozzy bien sûr), quelques légers relents hardcore, des passages groovy mais plombés qui rappellent aussi musicalement le projet DOWN (ah, ce Nola, on n’en est pas encore guéri). La particularité de BONGZILLA est la présence d’un chanteur doté d’une voix extrême, qui à mon humble avis aurait pu davantage être mise en valeur sur ce disque, parce que ça le fait bien finalement, même si ça peut déconcerter au début (moi qui m’attendait à des vocaux à la REVEREND BIZARRE).

Les ambiances et les rythmiques sont plutôt plombées, souvent très pesantes (« Cutdown »), parfois plus rapides et bombastic (« Tri-Pack Master », le passage bien heavy dans « Weedy Woman ») ce qui contribue à aérer un peu un ensemble qui aurait pu se révéler plus indigeste. De là à dire qu’Amerijuanica est facile à assimiler, il y a un fossé. Car contrairement à nombre de ses pairs (mais également comme pas mal d’autres), la musique du monstre reptilien BONGZILLA (une bien belle image pour illustrer le style de musique) s’essouffle un peu sur la longueur, les riffs étant quand même assez redondants, mais sans réellement toujours faire preuve d’audace. Tout est histoire de goût, comme souvent. En revanche, le côté sale et gras de la chose me plaît pas mal. Le groove assez expressif qui se dégage de certains passages est plutôt bien foutu : « Stonesphere » par exemple sort du lot avec ces guitares empreintes d’un feeling presque dansant au début du titre. Et aussi ce passage plutôt marrant où l’on entend les bruitages d’un gus en train de s’allumer un pet’ lors d’un voyage vers le pays des parfums et des arômes . Encore un peu, on verrait le personnage complètement stone de la pochette s’animer et virevolter au milieu des éléphants roses. Et puis plus généralement, j’aime bien les groupes qui font leur truc en allant un peu à contre-courant dans le metal et la rock-music, c’est une démarche qui me plaît :).

Amerijuanica, sans se laisser forcément apprivoiser, à le mérite de dresser l’oreille et de s’écouter. Et ça grâce à qui ? A Relapse Records (label hollandais … pour ce style de disque bien enfumé c’est un comble :) ). En bref, pas un disque essentiel pour moi mais pas mauvais non plus. Ravira sans doute les amateurs du genre, auquel je le recommande. D'autant que j'ai cru comprendre que les premières critiques n'avaient pas l'air mal, donc ...

A lire aussi en STONER :


The AWESOME MACHINE
Under The Influence (2002)
Du stoner costaud




MUSTASCH
Latest Version Of The Truth (2007)
Stoner


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Mike Makela (guitare, chant)
- Jeff Schulz (guitare)
- Nate Dethlefsen (basse)
- Mike Henry (batterie)


1. Amerijuanican
2. Kash Under Glass
3. Tri-pack Master
4. Cutdown
5. Weedy Woman
6. Stonesphere
7. Champagne & Reefer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod