Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Steve STEVENS - Atomic Playboys (1989)
Par THE MARGINAL le 25 Février 2006          Consultée 2917 fois

Steve Stevens est un musicien connu surtout pour exercer ses talents de six-cordistes aux côtés de Billy Idol, mais aussi pour avoir joué sur l'album "Bad" de Michael Jackson. En revanche, moins de personnes savent que le sieur Stevens a sorti un alum solo en 1989 ayant pour titre "Atomic playboys". Et c'est bien dommage car cet album vaut vraiment le detour et le guitariste a su s'entourer d'un bon chanteur(Perry McCarthy) et de musiciens compétents.

Cette galette comporte son lot de titres de qualité, accrocheurs à souhait. Si on reconnait les influences de Def Leppard, Van Halen, Bon Jovi par endroits, cet effort de Steve Stevens n'en reste pas moins personnel, avec la touche particulière du guitariste de Billy Idols.

Les titres les plus marquants de l'album sont "Atomic playboys", un veritable tuerie en puissance(waow, ce refrain, ces solos de guitare !!), le mid-tempo "Power of suggestion" parsemé de cuivres et de choeurs féminins sur le refrain, le big-rock "Soul on ice" avec le grain de folie qui va de pair avec et quelques effets speciaux guitaristiques dont Steve Stevens a le secret, "Pet the hot kitty" qui est un peu dans le même esprit que "Power of suggestion, mais en plus foncièrement hard, le contagieux et catchy "Woman of 1000 years" qui voit Steve Stevens s'essayer au chant avec succès, l'instrumental hispanisant "Run across the desert" qui montre le penchant du guitariste pour le flamenco(ce qui se confirmera par la suite sur l'album solo de Vince Neil "Exposed", notamment), sans oublier la reprise fort convaincante de Sweet "Action".

Par contre, la ballade "Desperate heart", bien que pas désagréable, est trop conventionnelle et vaut surtout pour les superbes prouesses guitaristiques du sieur Stevens. De plus, "Crackdown" est un titre au son trop synthétique et à la production trop clean.

Cette escapade en solo de Steve Stevens est des plus réussies car le guitariste a su mettre son savoir-jouer au service de compos variées et abouties. Il convient aussi de signaler qu'il a trouvé en Perry McCarthy un très bon vocaliste qui a su insuffler de la chaleur à l'ensemble de l'album. On peut trouver dommage que "Atomic playboys" n'ait pas recueilli plus d'échos favorables car il a apporté au hard rock des influences variées allant de la soul au flamenco.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SHA-BOOM
The Race Is On (2005)
Du fun, de la bonne humeur à gogo !!




BEAUTIFUL CREATURES
Beautiful Creatures (2001)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Perry Mccarthy (chant)
- Steve Stevens (guitare, basse)
- Phil Ashley (claviers)
- Thommy Price (batterie)


1. Atomic Playboys
2. Power Of Suggestion
3. Action
4. Desperate Heart
5. Soul On Ice
6. Crackdown
7. Pet The Hot Kitty
8. Evening Eye
9. Woman Of 1000 Years
10. Run Across The Desert Hearts
11. Slipping Into Fiction



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod