Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (15)
Questions / Réponses (2 / 6)
Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1997 Soknardalr
1999 2 Arntor
2001 1 1184
2003 1 Likferd
2004 Valfar, Ein Windir
2005 Sognametal
 

- Style : Fimbultyr, Myrkgrav, Mithotyn, Enslaved
- Membre : Cor Scorpii
 

 Site Officiel (737)

WINDIR - Likferd (2003)
Par JULIEN le 23 Février 2006          Consultée 7750 fois

Emanation des élans créateurs de son démiurge Valfar, « Likferd » sera malheureusement le dernier chef d’œuvre de ce merveilleux groupe de Viking Black qu’aura été WINDIR... Valfar trouvera en effet la mort après la sortie du disque, laissant au monde de l’extrême un héritage d’une qualité rare. Car WINDIR, contrairement à tant d’autres groupes, aura su tout au long de sa quête musicale se faire le conquérant d’un panorama sonore qui lui demeurera propre, mêlant avec brio la brutalité du Black, la vigueur du Viking Metal et un travail proprement unique et suprêmement mélodique sur les guitares.

Quatrième album du groupe, « Likferd » se charge d’une trame musicale renvoyant aux trois albums précédant cette ultime croisade. Mais que l’on ne voit pas en elle un simple kaléidoscope de la carrière du groupe : sans jamais donner l’impression d’associer des morceaux ne déployant aucun lien de parenté, « Likferd » propose un voyage diversifié au pays des fiers guerriers d’Odin, et la visite n’aura rien du stérile accompagnement pour touristes désoeuvrés. La musique y dégage la force d’un acte d’amour, asseyant une croyance en une certaine vision où la beauté surnaturelle des mélodies et la gloire de chœurs emplis de gravité composent le tableau... une vision où la férocité du Black se pare des attributs plus Heavy du Viking Metal, WINDIR s’offrant ici la meilleure production de son histoire, tout particulièrement les guitares qui y gagnent en épaisseur.

Oubliez donc la rugosité, les chants de soiffards et les grosses ambiances épiques lourdement huilées à l’hydromel, WINDIR se fait le capitaine d’un Drakkar adoptant les courbes de la finesse : Introduit par l’énorme et travaillé "Resurrection Of The Wild", et poursuivant sur le sensationnel "Martyrium", « Likferd » nous abreuve encore et toujours de mélodies lumineuses et enivrantes, entonnées par des guitares au vocabulaire toujours plus riche : Ici, "Blodssvik" (à noter un final saisissant), "Despot" ou le noir "On The Mountains Of Goats" nous balancent quelques rythmiques musclées, Heavy, voire limite Thrash épique bien senties, au milieu d’un torrent de motifs mouvants et enveloppés de claviers. Là, le somptueux "Aetti Morkna" renvoie à "1184" tandis qu'un monumental et tragique "Fagning" ressuscite le WINDIR d’« Arntor », quand les six cordes aériennes déversaient des larmes de gel. Et ainsi « Likferd » semble imprenable, délicat, éloigné du fastidieux qu’on serait en droit de redouter. Voilà la magie de WINDIR : Des compositions suffisamment complexes pour que leurs visages se sculptent de luxuriance, un sens aigu de l’enchaînement qui exclue les maladresses du copier-coller, le chant enragé de Valfar, les choeurs de Cosmocrator, le travail d’orfèvre des guitaristes, prompts à nous terrasser de rythmiques percutantes comme à nous enlacer l’âme de ces lignes mélodiques vivaces autant qu'insaisissables... sans omettre la superbe contribution des claviers, éléments atmosphériques classieux dotant chaque composition d’une ampleur supplémentaire.

Sans véritable faille ni longueur, encore une fois servi par la majesté d'une personnalité unique du Viking Black, WINDIR réalise ici un nouveau tour de force... son dernier. Ce qui ne manquera pas de nous attrister. Mais consolons-nous : WINDIR part en nous confiant une pépite de quarante huit minutes où les différentes époques du groupe se percutent sans s’écorcher, parvenant même à investir un territoire où la diversité des tons ne se fait pas patchwork grossièrement troussé, mais dénote d’une harmonie avantageuse, d’une faculté à déployer tous ses atours sans que rien d’un équilibre n’en pâtisse. Avec ce disque, WINDIR embrasait le dernier drakkar de Valfar en sachant qu’il pourrait être fier de sa création. Alors adieu Valfar. Ta musique est éternelle.

A lire aussi en VIKING METAL par JULIEN :


KAMPFAR
Mellom Skogkledde Aaser (1997)
Viking metal

(+ 1 kro-express)



FALKENBACH
Ok Nefna Tysvar Ty (2003)
Viking metal


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   JULIEN

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Valfar (chant,instruments additionnels)
- Hvall (basse)
- Steingrim (batterie)
- Sture (guitare rythmique)
- Strom (guitare solo)
- Righ (claviers)
- Cosmocrator (chant clair)


1. Resurrection Of The Wild
2. Martyrium
3. Despot
4. Blodssvik
5. Fagning
6. On The Mountains Of Goats
7. Dauden
8. Aetti Morkna



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod