Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dream Theater, Dalis Dilemma

SHADOW GALLERY - Shadow Gallery (1992)
Par NAUSICA75 le 22 Février 2006          Consultée 3745 fois

Quelle claque ! L'année 1992 aura été celle de la découverte d'un nouveau groupe de metal progressif en provenance de Pennsylvanie, j'ai nommé : Shadow Gallery.

Les deux têtes pensantes du groupe, Mike Baker et Carl Cadden-James jouant ensemble dans les années 80 dans le groupe Sorcerer, groupe spécialisé dans les reprises de groupes tels Malmsteen, Rush ou encore Iron Maiden. Le groupe fût le deuxième groupe à signer sur le label Magna Carta au milieu de l'année 1991. Même si l'album est sorti un peu de façon confidentielle à l'époque, il en demeure que c'est une franche réussite. Passons très vite sur le défaut de l'album, sa production un peu plate.

Voilà c'est fait, passons maintenant aux qualités et elles sont nombreuses.

Très influencé par des groupes comme Queen, Kansas, ou Queensrÿche, Shadow Gallery nous balance à travers ses 7 titres du metal progressif de haute tenue.

L'album commence par un titre assez représentatif de ce disque, le grandiose "The dance of fools". Guitares, claviers jouant de concert, pour une intro ultra-mélodique, laissant la part belle à la voix de Mike Baker, toute en émotion. Les harmonies vocales sont là, immenses, magiques. Changements de rythmes, complexité, les musiciens sont vraiment excellents, notamment le guitariste Brendt Allman et le claviériste Chris Ingles, tous deux époustouflants de virtuosité. Shadow Gallery est pour moi un groupe qui possède un sens mélodique hors du commun. Et qui le prouve sur des titres comme "Darktown" et son passage entièrement joué à la flute.

Il faut le dire, le clavier a beaucoup plus d'importance sur ce disque que sur les suivants. Cela contribue à un côté un peu moins hard, plus léger, ce qui n'enlève pas le plaisir d'écouter la complexité des structures, des chants où les duels claviers/guitares ont atteint des niveaux encore inégalés. Le morceau "Mystified" est vraiment une grande réussite, le chanteur nous faisant partager son émotion comme rarement. Le très "speedé" "Questions at hand" (de même que "The final hour") propulse un véritable virtuose de la guitare, j'ai nommé Brendt Allman, alternant virtosité et finesse. La basse n'est pas en reste, écoutez le morceau "Say goodbye to the morning" et vous comprendrez. L'album se terminant par le géant (dans tous les sens du terme) "The Queen of the city of ice", morceau de bravoure de 17mn. L'achat de ce disque pourrait se résumer à ce seul titre, tant il illustre le savoir-faire, la maestria, la virtuosité de ces musiciens. Les harmonies vocales sont les plus belles que j'ai entendues : magique !

Ce disque est vraiment une vraie réussite, un beau disque comme il en sort rarement. L'ensemble est très homogène. Il ressort de cet album une réelle beauté, moins hard que les suivants mais plus émotionnel peut-être.

Chapeaux bas messieurs les musiciens pour cette oeuvre !

A lire aussi en METAL PROG par NAUSICA75 :


STRIDE
Imagine (2005)
Coup de maître pour un premier essai ...




ELEGY
Manifestation Of Fear (1998)
Du metal-prog extraordinaire ...


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Brendt Allman (acoustic and electric guitars,)
- Mike Baker (lead vocals)
- Carl Cadden-james (bass, vocals, flute, fretless)
- Chris Ingles (piano and keyboards)


1. The Dance Of Fools
2. Darktown
3. Mystified
4. Questions At Hand
5. The Final Hour
6. Say Goodbye To The Morning
7. The Queen Of The City Of Ice



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod