Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH EXPéRIMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Bandcamp (464)

GORGUTS - Obscura (1998)
Par POSSOPO le 15 Février 2006          Consultée 5061 fois

GORGUTS a vécu. Et GORGUTS a laissé derrière lui une marque indélébile, une trace que les générations futures s’amuseront peut-être à tenter de déchiffrer, cicatrice biscornue enfouie sous les neiges canadiennes.

Le sinistre dieu phacochère qui assaille celui qui vient de porter son regard sur cette pochette illuminée d’une ténébreuse lumière transmet l’évident message : la religion du monstre n’est pas inscrite dans les livres. Apostat ayant renoncé au dogme du Brutal Death, GORGUTS fait aujourd’hui bande à part. la secte nouvelle ne comprend que peu d’adeptes, mais peu importe, la quatuor est soudé, édicte ses règles, se bâtit une nouvelle croyance, libre aux autres de la suivre.

Disséquer la bête à l’esthétique contre-nature est chose délicate, sa morphologie inconnue.

Au-delà de structures complexes aux riffs malades et aux cassures rythmiques viciées, chaque morceau voit se superposer à son architecture de base, déjà très évoluée, une multitude de couches, faites de dissonances et d’atonalité. L’oreille attentive décèlera nombre de débordements sonores, provenant de cordes électriques aussi ambitieuses qu’hérétiques et asséchant encore un peu plus une terre déjà aride, décharge de rebuts industriels et toxiques et de lambeaux organiques indescriptibles.

De ses origines ethniques, GORGUTS a conservé un chant plâtreux et une batterie écrasante. L’animal montre son biceps avec orgueil et tempérament.

La technique sans failles du quatuor québécois, son goût pour une violence constamment soutenue, ce choix nouveau de l’expérimentation totale sont autant d’atouts indéfectibles qui garantissent à la galette une unicité remarquable. Mais je viens également de lister les raisons pour lesquelles certains pourraient esquisser un mouvement de recul. Mouvement de recul devant la surabondance de notes n’obéissant, qui plus est, à aucune gamme classique. Mouvement de recul devant tant de force et de vigueur. Mouvement de recul devant des sonorités inattendues aux mœurs illégales.

N’interprétez pas mal la note que j’attribue au disque. Si "Obscura" ne parle pas à mon cœur, si les émotions qu’il véhicule ne pénètrent pas mon âme, je le répète encore, son contenu est d’une richesse musicale rare, et sa différence est à considérer avec le plus grand respect.

Je comprends aisément que l’adjectif révolutionnaire soit parfois utilisé pour qualifier un album en tous points original. Seulement, "Obscura" ne s’adresse qu’à mon intellect et sa séduction froide ne m’a pas loukoumisé. Je reste de marbre et la notation n’est ici qu’affaire de sentiments. Je ne monterai pas sur les barricades.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


MORBID ANGEL
Blessed Are The Sick (1991)
Death expérimental

(+ 3 kros-express)



CADAVER
In Pains (1992)
Death metal gris


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Luc Lemay (guitare, voix)
- Steeve Hurdle (guitare, voix)
- Steve Cloutier (basse)
- Patrick Robert (batterie)


1. Obscura
2. Earthly Love
3. The Carnal State
4. Nostalgia
5. The Art Of Sombre Ecstasy
6. Clouded
7. Subtle Body
8. Rapturous Grief
9. La Vie Est Prelude
10. Illuminatus
11. Faceless Ones
12. Sweet Silence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod