Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  DEMO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvenking

TUATHA DE DANANN - Tuatha De Danann (1999)
Par JULIEN le 5 Février 2006          Consultée 2341 fois

Sorti en l’année 1999, ce premier album éponyme des brésiliens de TUATHA DE DANANN n’est autre en réalité qu'une démo pressée sur un format cd (les quatre derniers morceaux du disque sont ceux de leur seconde démo "Faeryage", auxquels s'ajoutent quatre nouvelles compositions). Vous ne serez donc pas surpris par la qualité moindre de la production, qui sonne logiquement de manière assez spécifique aux démos, avec ce son de batterie présent mais sans grand relief, des guitares un peu en retrait, et le petit côté incertain, bordélique et artisanal de l’ensemble. Mais autant le dire, on aura déjà entendu bien pire, et si les limitations sonores de « Tuatha De Danann » sont une réalité, elles ne nous empêchent pas du tout de faire connaissance avec un groupe proposant d’office un Folk Metal très plaisant et loin d’être inintéressant.

Première chose à relever, et ce dès l’instrumental "US", les TUATHA DE DANANN se sont manifestement décidés à nous dépayser en proposant rien moins qu’une virée chatoyante dans l’univers de la mythologie irlandaise, décorant son Metal de tout un tas de références au folklore et à ses personnages tantôt truculents tantôt sévères. Choix étonnant pour une formation brésilienne, mais s’expliquant par la prégnance de cette culture irlandaise chez le chanteur et multi-instrumentiste Bruno Maia, littéralement captivé par cet univers depuis sa plus tendre enfance. Et l’on ne peut que le remercier de nous convier au spectacle assuré par sa formation !

Sautant dans le sillage d’une introduction féerique et savoureuse, véritable exhortation à rejoindre le groupe dans sa danse verdoyante, le morceau titre déboule du haut de ses guitares rugissantes soutenues de claviers épiques à la BAL SAGOTH, tressant une mélodie irrésistible et conquérante ! Ces artefacts vivaces accompagneront tout le morceau qui, du haut de ses six minutes, donne déjà un aperçu de ce qui vous attendra tout au long de ses quarante quatre minutes : Des guitares épaisses et assurant par ailleurs un joli travail mélodique, des changements de rythmes fréquents, des claviers instaurant la magie de l‘atmosphère (je rassure ceux qui n’apprécieraient pas ce groupe, l’influence BAL SAGOTH n’est que ponctuelle), des interventions d’instruments tels que la flûte, la guitare sèche ou la mandoline, un chant clair assez aigu encore vert (voire faux par instants) mais pas désagréable, et quelques piques extrêmes (voix Death ou Black localisées)... le tout accommodant à leur façon des morceaux pesant entre cinq et huit minutes (exceptée l’intro de deux minutes et un "Beltane" durant quatre minutes et quarante secondes).

Bien entendu, on sent qu’il s’agit là d’un premier album, la grande jeunesse des musiciens occasionne quelques maladresses, et le paysage sonore peut se troubler d’un peu de confusion ici ou là. Mais ne soyons pas trop sévères : TUATHA DE DANANN fait d’ors et déjà preuve ici d’un très bon sens de la composition, enchante quand il aborde le Folk sur son versant acoustique ("Us", le très bon final "Inrahma", les breaks parsemant les autres compositions...), développe des idées bien senties, varie ses ambiances (les gais "Us" ou "Tuatha De Danann" côtoient le plus ténébreux "Queen Of The Witches", ses orgues, son solo néo-classique et ses quelques vocaux Death/Black), le sommet de la démarche étant certainement atteint par les huit minutes du très bon "Faeryage" qui nous illuminent dans un premier temps, digne d’une fête de village gigotante, pour mieux nous cacher ensuite le soleil et inviter les nuages...

Ainsi, en dépit des petits défauts relevés au fil de cette chronique, TUATHA DE DANANN se présentait de belle façon sur cette carte de visite. Cette démo de Folk Metal assez complexe et épique méritait donc tout à fait sa diffusion à grande échelle, annonçant de beaux jours pour cette formation douée et très attachante. Et si les morceaux de cet album ont tous leurs bons points (notamment "Oisin", ses mélodies maideniennes et ses claviers au caractère épique trempé, malheureusement lésés par un chant à la limite), il serait dommage de rater les excellents "Us", "Inrahma", "The Bards Of Infinity", "Tuatha De Danann" et autre "Faeryage". A découvrir donc !

A lire aussi en FOLK METAL par JULIEN :


TUATHA DE DANANN
Tingaralatingadun (2001)
Excellent folk metal musclé et verdoyant




TUATHA DE DANANN
Trova Di Danú (2005)
Petite merveille de folk metal celte et radieux


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Bruno Maia (chant, guitare, flûte)
- Rodrigo Teixeira (guitare)
- Giovani Mendoça (basse)
- Rodrigo Abreu (batterie)
- Rafael Castro (claviers)


1. Us
2. Tuatha De Danann
3. Beltane
4. The Bards Of The Infinity
5. Queen Of The Witches
6. Faeryage
7. Oisin
8. Inrahma



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod