Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Aerosmith, Dokken

ROUGH CUTT - Rough Cutt (1985)
Par THE MARGINAL le 4 Février 2006          Consultée 2207 fois

Puisque, dans les années 80, des groupes comme Quiet Riot, Mötley Crüe, Mötley Crüe, Dokken, Twisted Sister et Ratt(auxquels on peut ajouter Def Leppard et Van Halen) ont prouvé que des groupes de hard rock pouvaient avoir du succès, surtout aux USA. Les grosses maisons de disques ont signé plus de groupes officiant dans ce registre. C'est ainsi que la Warner Bros. a signé Rough Cutt, un quintette americain aux dents longues.

C'est en 1985 que Rough Cutt publie son premier album éponyme comprenant 10 chansons. La musique de ce quintette US lorgne du côté du Hard US(ce qui n'est pas surprenant), dans la lignée de Quiet Riot, Icon. Ce qui fait la force de cet opus, c'est l'efficacité des titres, tour à tour carrés, mélodiques, puissants, chaleureux, classieux. Le tout est magnifié par la voix du chanteur Paul Shortino, très performant tout au long du disque.

Dans ce contexte, le mid-tempo heavy et mélodique "Take her" (qui a vu Ronnie James Dio co-écrire avec le groupe) avec ses riffs ensorcelleurs, le speedé et furibard "Cutt your heart out" qui explose tout sur son passage, le mid-tempo "Black widow" aux mélodies sombres et frissonnantes(on n'est pas très loin de Led Zeppelin, voire Black Sabbath), "You keep breaking my heart" sur lequel puissance et subtilité mélodique se superposent remarquablement, "Kids will rock" avec son refrain à chanter en choeur dans un stade et son final qui bastonne et le mélodique et groovy "She's too hott" sont des salves imparables pour tout amateur de Hard US qui se respecte et démontrent que Rough Cutt sait utiliser sa fougue et son sens de la mélodie à bon escient.

Dans un autre registre, le groupe a accouché d'une reprise de Janis Joplin("Piece of my heart") de facture correcte et plutôt respectueuse de l'original, ainsi que d'une jolie ballade intitulée "Dreamin' again", très poignante, pleine de sensibilité. En revanche, "Never gonna die" est un titre à caractère plus commercial et moins efficace que le reste de l'album.

Ce premier disque de Rough Cutt est fort convaincant: la voix de Paul Shortino, à la fois chaude, puissante et éraillée, sert à merveille les compos et les musiciens ne sont pas en reste. La section rythmique est très dynamique, pleine de verve, tandis que la paire guitaristique Amir Derakh/Chris Hager, sans pour autant tomber dans les excès de démonstration, fait de très bonnes choses. Avec du recul, on peut trouver surprenant que ce premier album de Rough Cutt n'ait pas eu plus de succès car la qualité était au rendez-vous.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


JADED HEART
Iv (1999)
Un must absolu du hard fm des 90's




JESTER
Digitalia (1999)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Paul Shortino (chant)
- Chris Hager (guitare)
- Amir Derakh (guitare)
- Matt Thorr (basse)
- David Alford (batterie)


1. Take Her
2. Piece Of My Heart
3. Never Gonna Die
4. Dreamin' Again
5. Cutt Your Heart Out
6. Black Widow
7. You Keep Breaking My Heart
8. Kids Will Rock
9. Dressed To Kill
10. She's Too Hott



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod