Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 0)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dream Evil, Thornbridge, Hibria, Nautiluz, Civilization One, Burning Point, Dragonland, Hammerfall, Stormhammer, Iron Fire
- Membre : Gotham City
 

 Site Officiel Du Groupe (477)

NOCTURNAL RITES - Grand Illusion (2005)
Par POWERSYLV le 26 Octobre 2005          Consultée 5320 fois

Considérés à l'aube de leurs premiers succès discographiques (1998/1999) comme des "sous-HAMMERFALL", les suédois de NOCTURNAL RITES ont depuis 5 ans trouvé un style bien à eux. Leur évolution vers un power metal mélodique racé avec les albums Afterlife (2000), Shadowland (2002) et New World Messiah (2004) leur a permis d'atteindre une certaine notoriété, même s'il lui est dur de prétendre jouer dans la même cour que les géants du style comme GAMMA RAY, HAMMERFALL ou autres EDGUY. Eternel challenger dans une scène true metal bien saturée, le groupe maintient néanmoins à ce jour un bon rythme de croisière au niveau sorties d'albums et une constance dans la qualité des compositions. Par ailleurs, nous avons eu à nous repaître il y a quelques mois de la re-édition sur un seul support des 2 premiers albums du groupe (In A Time Of Blood And Death - 1995, introuvable aujourd'hui - et Tales of Mystery And Imagination - 1998) pour fêter les 15 ans du groupe. 15 ans déjà.

Avec cette nouvelle cuvée 2005 nommée Grand Illusion, les NOCTURNAL RITES ne prennent donc ici aucun risque, et ces 10 titres sont autant de témoignages du savoir-faire du groupe suédois : du heavy metal parfois speed, mais toujours basé sur la puissance et les mélodies et avec des refrains mémorisables, des titres bien arrangés et pourvus d'un gros son (celui des Toontrack Studio, le Finnvox n'a pas été reconduit apparemment). A noter les chœurs très soignés également (le superbe refrain de "Deliverance" qui clôt l’album). Les 2 premiers titres sont prévus pour faire des tabacs en live : le mid-tempos "Fools Never Die" et "Never Trust A Stranger" sont de nouveaux hymnes potentiels. De jolies ambiances se font jour sur des joyaux comme "Still Alive" où guitares et claviers rivalisent de dextérité. Ou encore cette atmosphère plus sombre sur le couplet de "Something Undefined". Sombre, le lancinant "Cuts Like A Knife" l'est assurément, et l'on notera d'ailleurs les interventions du chanteur de NAGLFAR, invité sur ce titre pour poser quelques vocaux black et rivaliser ainsi avec la voix chaude de Jonny Lindkvist. Comme depuis maintenant 4 albums, on notera la performance vocale particulièrement lumineuse du blondinet, avec son registre typé "Jon Bon Jovi heavy-metal" excellent, saupoudré de ces petits moments éraillés. Nul doute que ce chanteur fait partie des meilleurs gosiers du style à l'heure actuelle.

Kristoffer de NAGLFAR n'est pas le seul intervenant puisque Stefan Elmgren (HAMMERFALL), Jens Johansson (STRATOVARIUS) et Henrik Danhage (EVERGREY) sont venus poser quelques notes de-ça de-là. Preuve que NOCTURNAL RITES est malgré tout une valeur sûre. Pourtant, et sans remettre en cause le talent des nordiques, on remarquera que ça commence un peu à tourner en rond, à l'image de quelques refrains très (trop) convenus, comme celui de "Our Wasted Days". Même si je suis toujours client de leur musique, le groupe devrait commencer à chercher quelques petites choses pour nous surprendre et nous titiller de temps à autre afin d'entretenir la flamme et l'effet de surprise. Car surtout vers la fin de l'album ça s'essouffle un peu. La première partie du disque risque de faire son petit effet lors des prochains concerts par contre. Les fans retrouveront donc ici leur groupe favori en pleine forme et pourront même acquérir l'édition limitée DVD avec pas mal de surprises : le clip de "New World Messiah", celui (tout nouveau) de "Fools Never Die" et d'autres réjouissances (le making od de l'album, la participation du combo au concert Demons And The Opera, ...).

Dans la suite logique de l'album précédent, NOCTURNAL RITES ajoute une nouvelle pièce à sa collection. Même si leur musique est très bonne et toujours de qualité, attention désormais à ne pas trop se répéter, sous peine de squatter encore de nombreuses années le haut du panier de la seconde division heavy metal et de se contenter uniquement de premières parties de tournées (comme celle avec GAMMA RAY qui se profile en ce mois d’octobre 2005). Ce Grand Illusion est un autre bon album de NOCTURNAL RITES doté de bonnes chansons, mais à force de se contenter d’un recette un poil trop convenue, le groupe risque de stagner à la porte de la loge des groupes incontournables. Mais peut-être que je me trompe, que Grand Illusion n’a d’illusion que son nom et que le succès sera cette fois réellement au rendez-vous. C’est tout le mal que nous leur souhaitons.

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


CAGE
Hell Destroyer (2007)
Nouvel opus démoniaque de metal en fusion




CHINCHILLA
Take No Prisoners (2004)
Les fans de heavy-metal surpuissant seront comblés


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Jonny Lindqvist (chant)
- Fredrik Mannberg (guitare)
- Nils Norberg (guitare)
- Nils Eriksson (basse)
- Owe Lingvall (batterie)


1. Fools Never Die
2. Never Trust
3. Still Alive
4. Something Undefined
5. Our Wasted Days
6. Cuts Like A Knife
7. End Of Our Rope
8. Never Ending
9. One By One
10. Deliverance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod