Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Emperor, Ihsahn

PECCATUM - Lost In Rêverie (2004)
Par POSSOPO le 21 Décembre 2005          Consultée 3649 fois

Amor Fati était sorti bien trop vite après Strangle From Within pour que je m’y intéresse. Mes premiers échanges avec PECCATUM avaient été crispés et je ne tenais pas particulièrement à renouveler l’expérience. L’émergence en 2002 de STAR OF ASH m’a fait penser que le groupe allait s’arrêter de lui-même, conscient de ses défauts. Pourtant, Lost In Rêverie est bel et bien né des agissements immoraux du clan Tveitan.
Etant donné la joliesse d’Iter.Viator, premier enfant de STAR OF ASH, deux hypothèses étaient permises. Soit la flamme jaillie du cœur de l’épouse d’Ihsahn, échauffe désormais l’entité PECCATUM, qui a commencé sa vie de façon bien tiède, jusqu’à l’embrasement artistique. Soit l’énergie dépensée pour cet accouchement appelle à du repos et PECCATUM continuera sa route sur la morne plaine de l’ennui.

Mais au fait, PECCATUM n’est pas Heidi Tveitan. Qu’ont donc à dire, en 2004, le grand Ihsahn, dont les dernières entreprises, Strangle From Within et Prometheus, The Discipline Of Fire, ultime témoignage d’EMPEROR, n’ont pas fait l’unanimité, et monsieur PZ, frère de la belle Heidi, dont bien peu ont entendu les discours formulés dans SOURCE OF TIDE?
Inutile de chercher la réponse à la deuxième interrogation dans Lost In Rêverie, PZ a laissé le couple seul avec ses galipettes et se concentre aujourd’hui pleinement à ce fameux SOURCE OF TIDE, médiatiquement encore riquiqui.
Si le cas du frère de la femme de l’autre n’émouvra pas les foules, beaucoup ont envie de connaître l’évolution des tumultes crâniens d’Ihsahn. A cela, peu de réponses et moins encore de certitudes car il m’est d’avis que le patron soit ici matrone et tienne autant le fourneau que la culotte…mais il ne m’est que d’avis.

Quel qu’en soit l’auteur, la recette baroque avant-gardiste (et ratée) du premier opus a subi une sacrée réécriture. La formule s’est étoffée, à tel point que le groupe en devient presque méconnaissable et, vu le manque de raffinement de Strangle From Within, cette nouvelle devrait en rassurer plus d’un.
Terminé le foutoir pseudo classico-métallique, les ambiances se font aujourd’hui plus amples, s’étirent et se développent. Les structures des compositions sont plus abouties et accueillent à de brefs instants quelques refrains sincèrement accrocheurs (In the bodiless heart).
PECCATUM se rapproche à grandes enjambées de STAR OF ASH, oublie ses velléités metalliques (un résidu d’EMPEROR campe encore sur Parasite my heart ou Black star), déniche quelques oisillons trip hop, fouille rapidement le tiroir indus. Le dialogue entre mari et femme se clôt au profit de l’épouse, à la verve impressionnante.

L’hypothèse première évoquée en début de chronique paraît donc juste. PECCATUM ne fait plus de metal, y gagne ainsi en personnalité et, même si un match contre STAR OF ASH aboutirait à un rapide knock down en faveur du second, Lost In Rêverie tient la route et peut constituer une porte d’entrée intéressante vers un monde plus électronique et atmosphérique (bien que ce terme m’énerve) pour des metalleux cherchant à diversifier leur culture musicale.

A lire aussi en AMBIENT par POSSOPO :


VINTERRIKET
Lichtschleier (2006)
De la beauté du blanc

(+ 1 kro-express)



VINTERRIKET
Horizontmelancholie (2009)
Enfin du nouveau et un accouplement réussi !


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Ihsahn (vegard sverre tveitan)
- Ihriel (heidi s. tveitan)


1. Desolate Ever After
2. In The Bodiless Heart
3. Parasite My Heart
4. Veils Of Blue
5. Black Star
6. Stillness
7. The Banks Of This River Is Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod