Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ABIME - Echos De Gloire (2005)
Par VOLTHORD le 27 Octobre 2005          Consultée 2808 fois

L’arbre généalogique du « trü » black metal commence à se faire vieux. Sa base est solide quoique vieille, du tronc à la cîme, les éternels groupes cultes que l’on a édifiés ne faiblissent pas, et le temps les préserve encore et toujours. Une multitude de branches se sont ajoutées, certaines assez robustes réussissent à tenir le choc, et à faire perdurer le venin et l’animosité du métal noir, une grande majorité, bien maigrelette, fait tâche à côté du prestige du corps de l’arbre duquel elles émanent.

ANIMUS HERILIS et ABIME, les deux sorties du genre en cette rentrée 2005 chez le label Oaken Shield, sont le parfait exemple de ces deux groupes de nouveaux venus sur la scène true black metal. A l’échelle de ma superbe métaphore de l’arbre, ABIME se classerait dans la première catégorie, ANIMUS HERILIS dans la seconde. L’un est modéré dans sa démarche, le second est grotesque (limite parodique). L’un est servi par un son typé « vieille cave » intelligemment proportionné, l’autre par une production crachante, essoufflante et gauche.

L’un est admirable, l’autre récurrent.

Finissons en là pour les comparaisons, et venons en au seul véritable sujet du jour : ABIME.
Nom évocateur, traçant une esquisse parfaite de la musique de ces trois musiciens de la scène underground française. Une musique d’obédience norvégienne (vous deviez vous en doutez^_^), plus lente et pondérée (dans la veine d’un BURZUM) que violente et sans concession, même si la pochette, ressemblant quelque peu à un certain « Panzer Division », est trompeuse il est vrai.

Introduction frissonnante, clavier discret et bruitages inquiétants nous mènent sur un sentier escarpé. Les rythmes (simples mais qui évitent d’être redondants) et les distorsions grésillantes des guitares nous empoignent et nous font frissonner à la fois de peur et de plaisir, le chant cisaillé et désespéré de Huginn crée une aura alertante autour de nous…c’est une obscurité insondable et menaçante qui nous étreint les sens, ne laissant derrière elle qu’une impression de vide et d’affliction.

Le néant se passe de longs discours. Ce premier album est sobre, concis et ne se perd dans aucun artifice. Malsain et hostile, dénué d’espoir, éternellement sombre…
ABIME fait à nouveau résonner les échos glorieux d’un genre qui a de plus en plus de mal à avancer, reprend le flambeau d'un BURZUM abandonné (et regretté)…un album exemplaire, une formation talentueuse, honnête et sans prétention…pour tout fan du black metal des premiers jours, que demander de plus ?

A l’échelle du black metal :4/5
A l’échelle du metal en général : 3/5

A lire aussi en BLACK METAL par VOLTHORD :


BELPHEGOR
Goatreich-fleshcult (2005)
Ca sue le péché, ça pue le cliché...excellent b/d!




SEAR BLISS
Grand Destiny (2001)
Black épique et froid...et cuivres majestueux

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Huginn (chant, basse)
- Count Muninn (guitare)
- M_ _ _ _ _ (batterie)


1. Intro
2. End Of Hope, Begin The Conquest
3. Renaissance Des Abysses
4. Death For The Slave
5. Constellation Des Sens
6. Ode à La Haine
7. L'appel Du Sang
8. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod