Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jetboy

AMERICAN HEARTBREAK - Postcards From Hell (2000)
Par THE MARGINAL le 16 Décembre 2005          Consultée 2083 fois

Il faut attendre 3 années pour voir le quintette americain American Heartbreak sortir son premier véritable album studio, suite à la sortie du EP "What you deserve" qui marquait en 1997 les premiers pas discographiques du groupe. L'attente a été longue pour ceux qui s'étaient entichés du combo de San Francisco dès ses débuts, mais finalement, la patience a fini par être récompensée.

"Postcards from hell" est donc commercialisé en 2000 et les amateurs de rock n'roll qui dépote en ont pour leur argent et leurs oreilles puisque ce sont 15 titres au total qui figurent au menu.

Mené par l'ex-guitariste de Jetboy Billy Rowe et le chanteur Lance Boone, American Heartbreak s'y entend pour envoyer la purée. Il ne faut pas beaucoup de temps pour s'en convaincre: l'écoute de l'incisif et direct "Superstar", de "White girl", influencé par le punk tout en restant mélodique, ou de "Too beautiful", joué sur le fil du rasoir, en dit long sur les intentions velléitaires du quintette de San Francisco. Le maitre-mot qui accompagne cette galette de bout en bout est hard rock n'roll. Et lorsqu'on écoute des brûlots tels que "Please kill me", le mélodique et accrocheur "Dead at seventeen"(qui pourrait passr sur certaines radios si celles-çi étaient plus ouvertes), les punkisants "Seven times loser", "Not alright", très speed, et "Idiots on parade", ou encore "Angeline", on se fait une meilleure idée de ce que ce combo a dans le ventre.

On retrouve aussi sur cet opus des titres un peu plus travaillés tels que l'entêtant "Brain vacation", "Postcards from hell", "I wish you were (dead)", qui commence comme une ballade acoustique mélancolique, puis le tempo se fait plus hargneux et les guitares acérées prennent le relai pour rendre le titre plus foncièrement hard rock.

En gros, cette galette devrait ravir les mordus de hard rock n'roll, d'autant que la production met bien en relief les guitares tranchantes. Quand aux solos de guitares, ils sont présents, mais dépassent rarement la durée de 10-15 secondes. Ils sont à considérer comme des compléments aux chansons. Quoi qu'il en soit, nous avons là la preuve qu'il existe encore aux USA des groupes de rock n'roll valides et capables de faire parler la poudre avec leurs instruments. Seulement, il faut vraiment se donner la peine de les chercher. Et dire que les americains eux-mêmes l'ignorent et préférent jeter leur dévolu sur des groupes sans conviction et ennuyeux au bout de 5 minutes... Ces gens-là marchent vraiment sur la tête en ce moment !

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


ZODIAC MINDWARP
Tattooed Beat Messiah (1988)
Un must du hard rock déjanté des 80's




GORKY PARK
Gorky Park (1989)
Le fer de lance du hard rock russe


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Lance Boone (chant)
- Billy Rowe (guitare)
- Casey Crenshaw (guitare)
- Michal Butler (basse)
- Paul Scavuzzo (batterie)


1. Superstar
2. White Girl
3. Drinks
4. Too Beautiful
5. Please Kill Me
6. Brain Vacation
7. Dead At Seventeen
8. Seven Time Loser
9. Not Alright
10. 4 A.m.
11. Arm Candy
12. Idiots On Parade
13. I Wish You Were (d.e.a.d.)
14. Angeline
15. Postcards From Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod