Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Civil War

CRYONIC TEMPLE - In Thy Power (2005)
Par JEREMY le 18 Octobre 2005          Consultée 2501 fois
Il y a certains groupes à qui la chance ne semble jamais tourner le dos. Cryonic Temple en fait partie. Tout d’abord, leur patronyme, issu de leur passion commune pour la cryo-technologie, attise la curiosité, aussi bien des badins que des patrons de maisons de disques. C’est ainsi que le groupe séduit Underground Symphony (enfin, c’est surtout grâce à trois excellentes démos sorti en 1997, 1998 et 2000), label réputé pour la qualité de ses signatures (Skylark, Labyrinth ou encore White Skull sont passés par là !). Après un premier album, « Chapter I », plutôt bien accueilli, Cryonic Temple signe l’année suivante un contrat avec leur maison de disque actuelle, Limb Music Products, et sort en 2003 un « Blood, Guts & Glory » remarqué et remarquable. Enfin, « In Thy Power » voit le jour mi-2005, et devrait être synonyme de consécration pour ce sextet suèdois.

Car être originaire de Scandinavie, et plus particulièrement de Suède, lorsqu’on joue du heavy/speed est un avantage considérable. Il est en effet impossible de ne pas penser à Hammerfall, maître incontesté du genre, rien qu’à l’évocation du pays et du genre de musique. Autrement dit, un groupe suédois fait immédiatement plus sérieux qu’une formation d’origine française (en témoigne l’acceuil mitigé réservé à Heavenly, pourtant groupe de très bonne facture !). Sauf que pour le cas de Cryonic Temple, leur succès n’est absolument pas usurpé : il suffit d’écouter ce « In Thy Power » pour se rendre compte de la qualité de leur musique.

Après l’intro de rigueur, « When Hell Freezes Over » vient immédiatement placer la barre très haut et se pose comme la première grosse tuerie de l’album : gros refrain, riffs puissants, soli nombreux, fluides et incisifs, le tout doublé d’une session rythmique implacable. Et la recette se répète sur les morceaux suivants. Sans grande originalité certes, mais avec une pêche peu commune. Et on prend un réel plaisir à écouter ces six gars là, qui jouent de la musique pour se faire plaisir tout en nous en donnant un maximum. Pour faire simple : dix titres, dix tueries. Seul le degré de tuerie varie. Ainsi, on a des morceaux juste très bons, l’hammerfallien « In Thy Power » (gâché en son milieu par un solo tout droit sorti d’un dessin animé de Tex Avery), « Travellers In Time », « Wolfcry », « Mr. Gold » ou « Shark Attack ». Tous sont remplis de refrains puissants et de soli et de riffs ravageurs, c’est incontestable, mais restent relativement dans la norme (en terme de qualité), par rapport aux autres groupes du genre.

Car dans ce disque, il y a quelques titres à ranger au Panthéon du heavy metal. Le premier chronologiquement, « Beast Slayer », ne fera peut-être pas l’unanimité, car les couplets sont relativement moyens, mais les passages plus lents à l’approche des refrains sont d’une telle beauté, et les silences à la fin de ceux-ci annoncent un refrain absolument fédérateur, aux mélodies dosées au millimètre. La troisième grosse tuerie du disque arrive trois titres plus tard. « A Soldiers Tale » est un morceau à la Hammerfall d’un bout à l’autre, mais n’est pas loin de surpasser à lui tout seul les meilleurs titres jamais composés par leurs compatriotes. Mélodique d’un bout à l’autre, un refrain, à l’instar de celui de « Beast Slayer », annoncé par un petit blanc avant de déclencher un headbanging furieux de la part de quiconque l’écoutera. En plus de cela, le titre est gorgé en son milieu de soli riches et variés, démontrant la subtilité du jeu des musiciens. Et le solo qui conclue le morceau est porteur d’un feeling appréciable dans un titre de heavy metal.

Enfin, comme il est coutume de le faire ces derniers temps, l’album se conclut sur un hymne à la gloire du metal : « Eternal Flame Of Metal ». Un titre certes assez clichesque, mais au refrain terriblement entrainant, et au solo final qui reprend le thème de « When Hell Freezes Over » et de « A Soldiers Tale » de la plus belle des façons.

En bref, « In Thy Power » est un album fluide, cohérent, gorgé d’hymnes à reprendre à plein poumons, de soli qui prennent un malin plaisir à nous décrocher des frissons le long de la moelle épinière, et de riffs totalement destructeurs. Malgré les sorties des ténors du heavy/speed en cette année 2005, personne ne s’attendait à ce que l’un des meilleurs album de l’année soit enregistré par un groupe venu de nulle part ! Pas original pour un sou, mais terriblement jouissif !




Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Janne Söderlund (claviers)
- Esa T. Ahonen (guitares)
- Jan J. Cederlund (basse)
- Glen Metal (chant)
- Leif Collin (guitares)
- Sebastian ‘zeb O’ Olsson (batterie)


1. The Sleep Of The Innocent
2. When Hell Freezes Over
3. In Thy Power
4. Travellers In Time
5. Beast Slayer
6. Wolfcry
7. Mr. Gold
8. A Soldiers Tale
9. Shark Attack
10. Rapid Fire
11. Eternal Flames



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod