Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


AUTOGRAPH - Loud And Clear (1987)
Par THE MARGINAL le 23 Novembre 2005          Consultée 3238 fois

Lorsque "Loud and clear" voit le jour en 1987, Autograph en est déjà à son troisième album. Le quintette americain n'est pas tout à fait inconnu puisqu'il a sorti en 1984 son premier opus "Sign in please" qui a connu un joli succès aux USA (disque d'or) gràce au hit "Turn up the radio" auquel le groupe a, par la suite, été rattaché. Un deuxième album ("That's the stuff" en 1985) a suivi puis enfin "Loud and clear". Autant dire que Autograph a pris de la bouteille avec le temps...

De ce groupe, je ne connais que "Sign in please", un album auquel je n'accroche pas des masses(hormis quelques titres) et "Loud and clear". Parlons-en, justement, de ce fameux "Loud and clear" puisque c'est ce disque qui est concerné par cette chronique.

Le title-track, posté en tout début d'album, ,ne plaisante pas: rythmique incisive et soutenue, riffs offensifs, chant hargneux, choeurs aériens et mélodieux sur le refrain, plus quelques nappes de clavier pour completer le tout. Autograph a vraiment mis le paquet et montre un visage plus incisif que sur l'album "Sign in please", qui oscillait entre hard mélodique et pop. Sur cet opus, les guitares foncièrement hard rock sont davantage mises en avant, mais le sens de la mélodie reste très présent. Le festif et ensoleillé "Dance all night", le glammisant "She never looked that good for me", de facture classique mais efficace, ou la ballade "Everytime I dream", à la fois poignante et veloutée, pour ne citer que ces titres, sont là pour démontrer à quel point Autograph était inspiré au moment de concevoir cet opus.

Il serait toutefois injuste de ne pas parler des autres titres car ils valent aussi le détour. Le punchy et dynamique "She's a tease" est là pour mettre en avant la facette résolument hard rock du quintette US, tandis que l'entêtant et tapageur "Down n'dirty", le mélodique "More than a million times" qui met bien en avant les lignes de basse de Randy Rand et When the sun goes down" complétent de fort belle manière ce disque.

Autograph a signé là un magnifique album de hard US, à la fois puissant et mélodique. Les compos sont variées, tout en restant cohérentes. Les musiciens font montre d'un savoir-faire évident, notamment le soliste Steve Lynch dont le signe particulier est de faire des solos les deux mains sur le manche de sa six-corde. D'autre part, la production signée Andy Johns est remarquable et apporte un plus considèrable à l'album dans son ensemble. Beaucoup de fans considèrent "Loud and clear" comme une des meilleures réalisations de hard mélodique dans les 80's et, quelque part, c'est justifié.

Veritable note: 4,5/5

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


SKAGARACK
Hungry For A Game (1988)
Hard fm / a.o.r




NOISEWORKS
Touch (1988)
Du hard mélodique assez recherché


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steve 'plunk' Plunkett (chant, guitare)
- Randy Rand (basse)
- Steve Lynch (guitare)
- Keni 'richetti' Richards (batterie)
- Steven Isham (claviers)


1. Loud And Clear
2. Dance All Night
3. She Never Looked That Good For Me
4. Bad Boy
5. Everytime I Dream
6. She's A Tease
7. Just Got Back From Heaven
8. Down 'n Dirty
9. More Than A Million Times
10. When The Sun Goes Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod