Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Satan Jokers

FURIOUS ZOO - Furioso Ii (2005)
Par POWERSYLV le 4 Octobre 2005          Consultée 2764 fois

Tout le monde connaît Renaud Hantson. Professeur de batterie, il est connu surtout par le quidam moyen pour avoir participé aux comédies musicales Starmania et La Légende de Jimmy. Grâce à une rencontre avec Michel Berger, Renaud est ainsi entré à plein pieds dans le milieu de la variété française tout en continuant de sortir à côté des disques sous son nom, poursuivant une carrière solo plus confidentielle inaugurée à la fin des années 80. Or, beaucoup ne savaient pas que le chanteur/batteur avait une autre corde à son arc.

En effet, avant cette carrière variétoche, Renaud Hantson était surtout le co-fondateur et batteur de SATAN JOKERS, fameux groupe de heavy metal français qui a sorti dans la première partie des années 80 trois albums mémorables, dont les célèbres Les Fils du Metal (1983) et Trop Fou Pour Toi (1984). Malheureusement, le destin mettra un terme à l’aventure de ce groupe avant-gardiste au milieu des années 80, et c’est à ce moment-là que l’artiste décide d’attaquer sa carrière solo. Ayant pourtant juré ses grands Dieux qu’il resterait éloigné du giron hard / metal, revoici notre bonhomme qui en 1992 met sur pied le projet FURIOSO. Un supergroupe réunissant de grands noms du metal français (Nono de TRUST, Patrick Rondat, Zouille de SORTILEGE et bien d’autres) qui avortera néanmoins après un unique album auto-intitulé.

Et comme il ne faut jamais dire jamais, notre homme s’ennuyant ferme en ce début de millénaire a décidé de remettre ça cette année avec un autre groupe, FURIOUS ZOO. Un nom qui fait référence à son projet d’il y a 13 ans, dont il reprend 6 titres sur ce disque chroniqué ici-même. Mais il est cette fois entouré de musiciens stables : le guitariste Benoît Cousin qui réalise ici quelques prouesses ainsi que le bassiste Alfie Manas.

Ce premier album doit être appréhendé d’une façon particulière et autant dire les choses en face aux nostalgiques : ne comptez pas retrouver la suite de SATAN JOKERS ici. Allez dans ce cas vous rassasier de l’album live posthume qui sort en ce mois de septembre 2005 (Best Of Live). Mieux vaut voir ce Furioso II comme un joli bric-à-brac qui fait le lien entre le travail effectué sur Furioso il y a 13 ans et un avenir ancré dans le hard rock raffiné et parsemé de quelques influences extérieures (soul, pop). Un « vrai » album de FURIOUS ZOO doit voir le jour dans les mois qui viennent. Au menu de ce Furioso II, 18 titres :
- 12 titres originaux,
- 6 titres repris de l’album Furioso (1992), dont les 2 derniers en bonus avec Zouille (ex-SORTILEGE) au chant : « Just Keep Holding On » et « Get Out ». Ce 2 morceaux de choix sont d’ailleurs les titres les plus hard du disque.

Il y a sur ce disque du bon et du moins bon. Déjà le premier morceau « What You Are To Me » à la trame hard rock / blues qui sous-tend ce titre au refrain trop répétitif possède ce son très léché et molletonné qui sied à tout le disque. Pour moi c’est le gros défaut du disque, celui qui fait qu’on a toujours ce côté trop propre qui personnellement me dérange un peu. Par la suite, il faut reconnaître qu’il y a de bonnes choses même si l’énergie n’est pas toujours au rendez-vous. « Killing Queen » possède des guitares aiguisées certes mais engluées dans une mélasse de synthés qui en affectent largement le tranchant. Le rythme est intéressant. Le timbre de Renaud est proche de celui d’un Joe Elliott pour ce titre qui pourrait figurer sur du DEF LEPPARD contemporain. Idem pour la très jolie ballade (il faut le reconnaître) « Magic Tokyo Girl » où le mimétisme est bluffant. De jolis chœurs sur une dernière partie en puissance très romantique avec des chœurs un peu gospels. « Love Can Break Your Heart » est déroutant par son côté trop soul. Idem pour le très intimiste « Come With Me » qui est loin, mais alors très loin d’être qualifié de hard rock, et aussi « Good Friends », étrange manifeste funk/rock/soul. Déroutant. « So Many Things » bien que sympathique est un peu trop mou du genoux alors qu’ « On Your Knees » plus remuant est un peu répétitif.

Car on a néanmoins quelques passages qui bougent davantage comme le refrain de « Sex On The Telephone Line » qui succède à un couplet velouté, « I Feel Blue » où un rythme de boogie transparaît derrière les bonnes parties de guitare de Benoît Cousin. Le guitariste ne paie pas de mine mais arrive à délivrer de belles envolées (« Everytime »), dommage qu’il n’ait pas été mis plus en avant sur cet opus. Avec « Believe It Or Not », Renaud et ses collègues tapent dans le bon hard rock punchy teinté d’un côté soul, naviguant ainsi sur le territoire de son ami et idole Glenn Hughes. « Don’t You Wanna Rock » se situe dans une veine plus hard rock, presque FM avec ses chœurs travaillés et son tempo bien rock. « She’s A Witch » balance pas mal non plus, on remarquera encore un solo de guitare plutôt bien ficelé de Benoît. Intro plutôt heavy pour « Evil Lady (Satan’s Call ) » qui possède une atmosphère bien particulière, et inquiétante.

Ce Furioso II ne conviendra peut-être pas aux adeptes des productions actuelles à gros son, ni à ceux qui voudront du hard « tranchant ». Par contre, les nostalgiques du son et des arrangements des années 80 qui ne sont pas effrayés par un côté pop souvent très perceptible peuvent toujours tester la chose. Du « soft hard rock » en quelque sorte, qui peut séduire par la variété des ambiances et des compositions. Et ce n’est qu’un début, Renaud Hantson compte ainsi vivre des acquis et du nom qu’il s’est faits avec sa carrière dans la variété, tout en gardant à côté une formation hard rock pour se défouler. En gros, FURIOUS ZOO est le projet hard rock annexe que le chanteur/batteur/compositeur espère quand même garder sur le long terme. Content de voir ce "presque" retour dans le droit chemin. Même si j’ai été dérouté à l’écoute car je m’attendais à un disque un poil plus musclé et actuel, ce Furioso II n’est qu’une semi-déception car son écoute se révèle agréable et on y trouve de belles choses. Attendons la suite (un Furioso III ?) surtout pour nous faire un idée plus précise de ce que son géniteur et mentor a derrière la tête.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


BRAND NEW SIN
Tequila (2006)
Hard rock graisseux aux relents stoners

(+ 1 kro-express)



KISS
Creatures Of The Night (1982)
Quand le bisou redevient "mordant" ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Renaud Hantson (chant, batterie, claviers)
- Benoît Cousin (guitare)
- Alfie Manas (basse)


1. What You Are To Me
2. Killing Queen
3. Sex On The Telephone Line
4. Magic Tokyo Girl
5. I Feel Blue
6. Believe It Or Not
7. Don’t You Wanna Rock
8. Love Can Break Your Heart
9. She’s A Witch
10. So Many Things
11. On Your Knees
12. Evil Lady (satan’s Call)
13. Everytime
14. Tell Me What To Do
15. Come With Me
16. Good Friends
17. Just Keep Holding On
18. Get Out



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod