Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : In Extremo, Saltatio Mortis, Nachtgeschrei, Folk Stone, Vogelfrey
 

 Site Officiel En Allemand (450)

SUBWAY TO SALLY - Nord Nord Ost (2005)
Par VOLTHORD le 10 Octobre 2005          Consultée 5511 fois

LUMSK, TROLLFEST, KORPIKLAANI, TUATHA DE DANANN…
A force de voir défiler toutes ces jeunes formations de folk metal, on finirait presque par en oublier les vétérans et fondateurs du genre, qui n’ont pas toujours réussis à s’imposer clairement, même après de nombreuses années d’existence. C’est plus que jamais le cas de SUBWAY TO SALLY. Et oui, déjà septième album (sans compter EP et albums live!) pour la troupe allemande depuis sa formation en 1994. Avec une discographie aussi chargée, beaucoup se demanderont peut être si le groupe n’est pas du genre à privilégier la quantité au détriment de la qualité, ou encore si la troupe ne commence pas à se répéter depuis tant d’albums… c’est également ce que je craignais.

Heureusement les allemands sont bien loin d’être à cours d’idées, et Nord Nord Ost vient nous le prouver. Ici plus de retour « radical » à l’époque féodale ou celtique, plus d’air émanant directement du folklore ancien, Subway To Sally se dirigent vers une musique plus atmosphérique et profonde, renouvelant à la fois originalité et inventivité. Cette nouvelle toile de fond atmosphérique est assez dure à définir, deux noms me viennent vaguement en tête, celui de SOPOR AETERNUS et son « The Inexperienced Spiral Traveller », et celui de VANGELIS (notamment pour certains claviers et certains choeurs). On y retrouve ce même plafond étoilé et irréaliste, cette même immensité…

Il va de soi que je ne parle que de fond et non de forme, Nord Nord Ost n’a aucun rapport direct avec la musique de ces deux compositeurs géniaux, et ne trahit en aucun cas l’identité qu’il a développé jusque là, c’est à dire un metal qui me paraît dur à classer dans un moule, entre le metal indus à l’allemande (OOMPH !, RAMMSTEIN…) et des touches gothiques. Les instruments folk sont toujours bel et bien présents, bien qu’ils soient davantage mêlés aux autres éléments, et parfois plus discrets (« Schneekönigin» par exemple). Des rythmiques et guitares qui ont au passage repris du poil de la bête, aux petites touches ambiantes et électro discrètes, chaque détail est adroitement mesuré.

Côté chant, le groupe ajoute des chœurs lointains, légers et aériens (et créent un petit effet rétro que je ne saurais vraiment définir), venant appuyer le chant d’un Eric Fish toujours aussi émouvant et sincère (j’ai bien dit « appuyer » et non « ajouter », car c’est le même chanteur qui fait également les chœurs à lui tout seul !). Chaque refrain s’ancre dans notre cerveau, accompagné par des mélodies parfois simplistes, mais ô combien entêtantes.

Se dévoile alors une musique profonde, irréaliste et nocturne, donnant une impression d’espace, de grandeur, voguant sur un fond médiévalo-folk nous plongeant dans le monde des songes. On imaginerait presque le septet de troubadours, jouant avec ardeur sous la voûte céleste, les pieds sur terre et la tête dans les cieux.
Entre mélancolie, montées rythmiques martiales et entraînantes, entre morceaux metal finement arrangés
(« Sieben » ou encore « Das Rätsel II», pour ne citer que les meilleurs !), accalmies (les chœurs de «Sarabande de Noir », introduisant doucement l’album et la courte mais très sympathique interlude acoustique «Feuerkind») et ballades émouvantes («Lacrimae '74» et ses violons larmoyants, ou le monumental « Seemannslied», clôturant l’album sur une touche mélancolique des plus mémorables). Je pourrais encore parler longtemps de cet album tant il regorge de subtilité, d’ingéniosité tout en paraissant naturel et sans s’embourber dans une pseudo complexité pompeuse, mais il va me falloir conclure ici.

Nord Nord Ost est un album profond et surprenant, passionné et passionnant, une superbe promenade nocturne dans des galaxies aussi lointaines qu’imaginaires, dans un monde fantaisiste et particulier, et qui rate de très près la note maximale !
11 ans après, SUBWAY TO SALLY est toujours là, le groupe nous livre même l’un de ses meilleurs albums !



PS : Pour ceux qui voient dans « folk metal » un concentré de métal joyeux et festif, je certifie qu’ici ce n’est pas, ou très peu, le cas.

A lire aussi en FOLK METAL par VOLTHORD :


SUBWAY TO SALLY
Bannkreis (1997)
Folk metal des plus inventif. méconnu mais génial




MÅNEGARM
Urminnes Hävd - The Forest Sessions (2006)
Les Vikings débranchent la disto le temps d'un EP


Marquez et partagez





Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



Non disponible


1. Sarabande De Noir
2. Schneekönigin
3. Feuerland
4. Sieben
5. Lacrimae '74
6. Feuerkind
7. Das Rätsel Ii
8. S.o.s.
9. Eisblumen
10. Seemannslied



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod