Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (369)
 Myspace Dédié Au Groupe (412)
 Album Artwork (369)

SIX FEET UNDER - Haunted (1995)
Par GORR le 28 Octobre 2005          Consultée 4811 fois

Plantons tout de suite le décor : nous sommes en 1995, et deux petits gugusses respectivement appelés Chris Barnes (ex-CANNIBAL CORPSE) et Allen West (encore dans OBITUARY) décident de monter un "side-project" du nom de SIX FEET UNDER, composé des deux membres susnommés au chant et à la guitare, et accompagnés de Greg Gall (batterie) et Terry Butler (basse). Barnes ayant viré sa croûte de CANNIBAL CORPSE, le revoir sur le devant de notre chère scène extrême ne faisait pas un pli !

Fort bien ! Avec l'association d'un des meilleurs guitaristes de death metal et d'un ou encore DU meilleur chanteur de death metal (mais là je vais un peu trop loin ^^) muni d'une voix si particulière (et sans modulation je précise), la venue de cette formation allait enchanter tout bon amateur de death métal encore en manque de brutalité ! Alors est-ce que ce mélange tant attendu CANNIBAL CORPSE/OBITUARY fonctionne vraiment ? Je répondrai d'un avis très partagé par : oui et non, et l'écoute de ce premier album intitulé "Haunted" nous le prouve. En tout cas moi mes boules Quiès sont prêtes, et je suis paré !

Le groupe s'étant enfermé au Morrisound Studio, édifice devenu depuis quelques années un véritable temple du death métal, a produit cet album en compagnie de Scott Burns (bah oui fallait pas s'étonner), le son en ressort donc d'une qualité proche de la perfection !

Mais ce qui pique au vif dès la première écoute de "Haunted", c'est cette touche ! LA touche OBITUARY ! Allen West l'a empruntée à son groupe d'origine et l'invite à la fête de SIX FEET UNDER ! Avec une guitare de ce dernier tellement graissée et lourde, sur fond de riffs tous aussi excellents les uns que les autres, où on sent déjà aussi leur petits côté heavy qui verra le groupe qualifié de "Death'N'Roll". Et on rajoute à ça les vocaux d'un Chris Barnes, à fond la forme, s’égosillant et crachant à la tête de tout le monde toutes les insanités qu'il veut (vous me direz avec une telle voix on peut faire tout ce qu'on veut aussi !).

Mais il fallait quand même s'y attendre, le nouveau genre "Death'N'Roll" est un bien grand mot. SIX FEET UNDER reste du death metal très brutal, et autant vous dire que pour l'apprécier, il faut avoir écouté ça 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, être habitué à du matraquage de blast beats et de guitares imbibées de violence !

Certes, les riffs sont bien présents et ils font mon bonheur, mais au fil des morceaux et des minutes, l'album devient extrêmement lassant. C'est trop répétitif, même pas un break venant s'immiscer pour calmer le jeu et pas la moindre once de mélodie quelque part. J'ai beau essayer mais non je n'accroche pas. Bon sang que j'aimerais avoir plus ! Je veux plus, je veux de la nouveauté, je veux de la brutalité bien faite, je veux un BON death métal ! Mais hélas, avec "Haunted" mes attentes seront vaines. Je coupe donc mon poste après plus de 38 minutes de brutalité sonore dans les oreilles et un arrière goût amer dans la bouche ...

SIX FEET UNDER ne m'a pas tellement surpris, et je ne suis même pas déçu car en dépit de ses quelques défauts, "Haunted" restera un bon album de death métal pour les puristes du genre, mais cette entrée en matière aurait peut-être due être plus travaillée, quand on sait les chef-d'oeuvres que le groupe réalisera par la suite, c'est assez rageant. En y repensant je suis peut être un peu trop dur et exigeant dans ma chronique, car il faut prendre en compte que ce "projet" deviendra un véritable groupe après le "succès" de "Haunted", alors maintenant c'est à vous de voir mais certes ne vous attendez pas à un "Blessed Are The Sick" ou encore un "Slowy We Rot", sinon je n'ose imaginer votre déception. Mais en tout cas, nul doute s'impose ici, qu'avec cet album SIX FEET UNDER m'aura vraiment enfoncé "six pieds sous terre" !

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


BRODEQUIN
Instruments Of Torture (2000)
Brutal death metal




INHUMATE
Growth (2000)
Death/grind


Marquez et partagez







 
   GORR

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Greg Gall (batterie)
- Chris Barnes (chant)
- Allen West (guitare)
- Terry Butler (basse)


1. The Enemy Inside
2. Silent Violence
3. Lycanthropy
4. Still Alive
5. Beneath A Black Sky
6. Human Target
7. Remains Of You
8. Suffering In Ecstacy
9. Tomorrow's Victim
10. Torn To The Bone
11. Haunted



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod