Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Sodom, Exumer, Exodus
- Membre : Indukti, Morgoth, Mystic Prophecy, The German Panzer
- Style + Membre : Headhunter
 

 Site Officiel Du Groupe (621)
 Myspace Officiel Du Groupe (398)

DESTRUCTION - Inventor Of Evil (2005)
Par POWERSYLV le 29 Août 2005          Consultée 5156 fois

En 2003, Metal Discharge avait rassuré quant à la capacité de DESTRUCTION à nous pondre des titres thrash dans la grande tradition teutonne. 2004 et la première partie de 2005 auront été des périodes particulièrement chargées pour la bande du géant Schmier. Contrairement à un SODOM très absent (son leader Tom Angelripper préférant les territoires festifs de son projet annexe) et à l’instar de leurs compatriotes de KREATOR (qui tiennent une forme olympique il faut bien le dire), les gars de DESTRUCTION ont plutôt fait parler d’eux avec de multiples concerts (quelques uns en France, dont le Riff Festival de Paris) et le Wacken Open Air 2004 … ceux qui y étaient se souviennent de ce show nocturne avec un final du feu de Dieu : DESTRUCTION, Sabina Classen (HOLY MOSES), Abbath (ex-IMMORTAL) et Peter Tagtgren (HYPOCRISY) sur une même scène, c’était quelque chose !

Tel un escadron de la mort tout de fer, d’acier et de feu, le trio paraît … inDESTRUCTIble :). Voilà 6 ans que les frangins Schmier (chant/basse) et Mike Sifringer (guitare) ont eu la bonne idée de se réunir à nouveau, et il faut dire qu’on a été gâté. 2005 est donc l’année du nouvel album Inventor Of Evil. Un titre diabolique qui, comme la musique qu’il contient, ne fait pas dans la dentelle. Après avoir retrouvé sur les pochettes de ses 2 opus précédents le crâne fragmenté du passé (The Antichrist et Metal Discharge), DESTRUCTION renoue avec une de ses idoles, le fameux boucher (THE BUTCHER !!). N’est-il pas beau avec sa grande gueule de morfal et son hachoir ensanglanté derrière sa porte ? Ca donne envie d’emblée d’écouter l’album :)

Avec sa première partie mid-tempo cataclysmique et sa voix démoniaque, Soul Collector ouvre le bal d’Inventor Of Evil de manière menaçante comme DESTRUCTION sait le faire, avant une terrible accélération où s’illustre la voix de Schmier, coupante comme un sécateur. Toute aussi tranchante la guitare de Mike Sifringer est toujours là avec son style caractéristique : brut et aiguisé dans les rythmiques, véloce et précis dans les soli. La boucherie continue avec un « The Defiance Will Remains » thrash et agressif au possible, avec un riff plutôt chantant sur le refrain. Arrive ensuite une énorme surprise pour ce qui constitue le grand titre du disque. « The Alliance Of Hellhoundz » est non seulement un morceau énorme, mais il a la particularité d’accueillir auprès du groupe des personnalités du metal européen du tous horizons du metal, et de tous âges. Jugez plutôt : Biff (SAXON), Doro Pesch, Shagrath (DIMMU BORGIR), Speed (SOILWORK), Paul DiAnno (!!!) (ex-IRON MAIDEN), Messiah Marcolin (CANDLEMASS), Mark Osegueda (DEATH ANGEL), Peavy Wagner (RAGE) et Peter Tagtgren (HYPOCRISY/PAIN) ! Avouez que c’est un joli challenge d’avoir réuni autant de voix extraordinaires. Terrible ! Je vous encourage à écouter ce titre en premier et de jouer à « Mais qui c’est qui chante ? ».

Le reste du disque, c’est du thrash superbement agencé, bien produit et sans concession comme Schmier et sa bande savent le faire. Depuis les cavalcades effrénées du terrible « No Man’s Land » à l’outro toute calme et sombre qui termine le disque, en passant par « Calm Before The Storm » et son début lourd et calme, un « Seeds Of Hate » torturé ou encore un « The Chosen Ones » tonitruant où la batterie de Marc est mise en avant, prouvant tout le talent du batteur qui prend ses marques sur ce skeud. Le son absolument clinquant et proche des conditions du live (ah si seulement ils avaient eu ce son-là sur les albums des années 80 !) est dû encore une fois au travail géant du fidèle complice le producteur Peter Tagtgren aux studios Abyss. Le travail de production trouve tout son sens sur ce disque.

Dans la droite lignée de ce que DESTRUCTION propose depuis maintenant 6 ans, Inventor Of Evil reste du DESTRUCTION « deuxième génération » pur-jus et les inconditionnels du groupe ne seront pas déçus, loin de là. Sans déroger de sa formule musicale (Thrassssssh’Til Death !), le trio réussit comme de coutume à proposer des morceaux suffisamment accrocheurs bien que techniques, variés tout en gardant une identité forte. Nul doute que ce disque apportera son lot de petites pépites qui feront parler la poudre en live. Les fans les plus acharnés pourront se ruer sur la version digibook qui, nous vous l’annonçons d’ores et déjà contiendra 2 bonus audio, 2 clips vidéo et une section multimédia que nous espérons sympathique. Vous avez aimé The Antichrist ? Vous avez adoré Metal Discharge ? Ne vous posez donc pas de questions superflues et ruez-vous sur cette nouvelle galette sanglante qui vous tend les bras à partir de ce 22 Août 2005 chez votre boucher-charcutier préféré …

A lire aussi en THRASH METAL par POWERSYLV :


DESTRUCTION
Thrash Anthems (2007)
Les grands classiques passés au karcher !




SEPULTURA
Dante Xxi (2006)
La bande son de la Divine Comédie de Dante par SEP

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez






 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Schmier (chant, basse)
- Mike Sifringer (guitare)
- Marc Reign (batterie)


1. Soul Collector
2. The Defiance Will Remain
3. The Alleance Of Hellhoundz
4. No Mans Land
5. The Calm Before The Storm
6. The Chosen Ones
7. Dealer Of Hostility
8. Under Surveillance
9. Seed Of Hate
10. Twist Of Fate
11. Killing Machine
12. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod