Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY NéO-CLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Evergrey
 

 Site Officiel (14)
 Myspace (17)
 Chaîne Youtube (17)

EVIL MASQUERADE - Theatrical Madness (2005)
Par BAST le 30 Août 2005          Consultée 3133 fois
En matière de Heavy néoclassique, le premier album d’EVIL MASQUERADE a fait l’effet d’une bombe. "Welcome To The Show" (2004) n’ pas été loin, effectivement, de faire l’unanimité au sein des sites et des magazines spécialisés (dont Nighfall !). Et visiblement, sur ce point, "Theatrical Madness" semble suivre les trace de son prédécesseur, parvenant même à conquérir les quelques indécis restants.

Pour ma part, je modère d’entrée cet enthousiasme. "Theatrical Madness" est excellent, mais il faut bien avouer que la fraîcheur et les idées pour le moins novatrices de "Welcome To The Show" ne sont pas égalées sur cette cuvée 2005. En même temps, le pari me paraissait difficile à tenir. Je ne suis donc pas déçu.

"Welcome To The Show" vous semblait grandiloquent et théâtral ? EVIL MASQUERADE a mis les bouchées doubles sur "Theatrical Madness" ! À ce niveau-là, le moins que l’on puisse dire c’est que les Suédois persistent dans leur orientation. Peut-on le leur reprocher tant le style dévoilé sur "Welcome To The Show" était déjà très personnel, pour un premier album ?

"Theatrical Madness" a en fait les défauts d’un second album qui succède à une sortie majeure : la fraîcheur est moins palpable, le renouvellement plus discret et la volonté du groupe a exploiter davantage ses idées tire certains plans vers la redite. Ca n’est pas forcément préjudiciable car seuls les groupes d’exception sont parvenus à aller au-delà de cette généralité (RHAPSODY ou SONATA ARCTICA, par exemple).

EVIL MASQUERADE confirme cependant une grosse part du bien que l’on pouvait penser de lui et propose douze nouvelles compositions tout à fait dignes de "Welcome To The Show", dont quelques-unes qui voient le groupe explorer des sentiers peu explorés (le sombre "Witches Chant"). Rien de bouleversant, mais ces quelques idées nouvelles sont les bienvenues.

L’album débute par deux titres qui assurent directement la continuité avec "Welcome To The Show". "When Satan Calls" et "Theatrical Madness" sont en effet les titres les plus typés néoclassique de l’album, celui-ci étant, pour l’essentiel, davantage Heavy que son prédécesseur et son côté néoclassique certes toujours présent, mais moins prononcé, ce qui permet d’ailleurs à EVIL MASQUERADE de s’éloigner de son influence principale, MALMSTEEN. "Bozo The Clown" est un titre joliment ficelé qui représente parfaitement la saveur distillée sur "Theatrical Madness" : théâtral (les lignes vocales), plutôt fun, très mélodique et résolument heavy (le riff d’entrée). Le martial "Witches Chant" est excellent, avec ses textes psalmodiés, ses chœurs mystiques et ses mélodies arabisantes ; un titre qui sort de l’ordinaire. Enfin, EVIL MASQUERADE montre son visage le plus agressif sur "The Dark Play". Le riff est bien lourd, le chant percutant, même si le ton général du titre se radoucit sur le refrain, aéré et entraînant.

La production assurée conjointement par Tommy Hansen et Henrik Flyman est de qualité, à la fois percutante et riche d’harmonies, elle met en valeur les riffs les plus tranchants, les chœurs amples et chauds et les parties de clavier les plus aériennes. Du bon boulot !

Un très bon album, donc, qui devrait aisément séduire les fans de la première heure, même si pour beaucoup, la claque assénée par "Welcome To The Show" sera cette fois-ci moins cinglante. EVIL MASQUERADE, fort d’un premier album marquant a décidé de travailler sur le socle qui lui permettra de soutenir une carrière riche et longue. Une bonne partie du chemin est désormais parcourue. Et la suite devrait être tonitruante, pourvu que les Suédois continuent ainsi à ne pas se prendre au sérieux (l’un des points forts du groupe) et prennent le temps nécessaire avant leur troisième production, afin de nous proposer des titres du même niveau que sur ces deux premiers opus tout en incorporant à leurs compositions le renouvellement auquel on sera de plus en plus en droit de s’attendre.

Pour finir, je vous invite à faire un tour sur le site officiel du groupe. Riche de nombreuses rubriques mises à jour régulièrement, il est en outre doté de l’une des meilleures section NEWS qu’il m’ait été donné de voir. Un régal pour les fans !




Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Henrik Flyman (guitare)
- Henrik Brockmann (chant)
- Dennis Buhl (batterie)
- Kasper Gram (basse)


1. When Satan Calls
2. Theatrical Madness
3. Bozo The Clown
4. Now When Our Stars Are Fading
5. A Great Day To Die
6. The Demolition Army 7. Snow White
7. Witches Chant
8. Other Ways To Babylon
9. The Dark Play
10. Outro



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod