Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Silvertide
- Style + Membre : Koritni

GREEN DOLLAR COLOUR - Green Dollar Colour (2005)
Par THE MARGINAL le 9 Août 2005          Consultée 6587 fois

Le sticker de cet album dit en gros: "Le rock n'roll australien est de retour". Voilà un bon moyen d'attirer l'attention sur Green Dollar Colour, jeune combo effectivement originaire d'Australie et comptant, de surcroit, un guitariste français (Anthony De Lemos) dans ses rangs. Toutefois, le rock énergique made in Australia n'a jamais vraiment disparu. Pour être plus franc, on a peu entendu parler de groupes de là-bas ces dernières années car ceux-çi étaient confinés dans l'obscurité la plus totale ou ont une une durée éphémère.

Pour revenir à Green Dollar Colour, ce combo sort son premier album éponyme en 2005 et, gràce au label Bad Reputation, bénéficie d'une bonne distribution aux 4 coins de France. Voilà donc une excellente occasion de découvrir ce trio ayant pour influences AC/DC, Aerosmith et les Black Crowes.

D'ailleurs, en écoutant cette galette, on s'aperçoit que Green Dollar Colour a très bien digéré ses influences et il en ressort plusieurs titres très inspirés, efficaces et inteprétés avec passion. Il suffit d'écouter "Dirty letter", un mid-tempo accrocheur, chaleureux et fédérateur à mi-chemin entre Aerosmith et les Black Crowes, le groovy et très roots "Emotional audit", "Let it go", le bouillonnant et très rock "Heart donation" dont les riffs sont devastateurs , puissants, le lent "I wanna know" qui renforce sensiblement le côté bluesy et dont le refrain est d'une profondeur et d'une sensibilité merveilleuses, touchantes(l'un des points forts de l'album), l'entêtant "No regrets" dont le refrain donne une irresistible envie de taper du pied(le genre de titre qu'Aerosmith n'a pas pondu depuis des lustres), l'aerien et subtil "Top of the world" au refrain catchy(qui, en passant, pourrait cartonner en radio), ou encore l'énergique et rugueux "Mess with love" pour être convaincu de la crédibilité et du talent de ce jeune groupe. Celui-çi réussit le tour d'insuffler à ses compositions de la passion, de la vigueur, de la fraicheur, sans oublier ce feeling indispensable pour ce type de musique.

Alors que la première moitié de l'année 2005 vient de s'achever, l'Australie vient de nous envoyer une des bonnes surprises avec ce groupe de hard rock bluesy dont on devrait entendre parler à l'avenir. Le chanteur Lex Koritni a une voix chaude, un peu soul qui colle parfaitement à ce type de compos et les sert à merveille. A bien y réfléchir, on peut considerer Green Dollar Colour comme le pendant australien des excellents Silvertide.

En tout cas, ce premier album de Green Dollar Colour laisse augurer du meilleur pour la suite et le hard rock australien possède en son sein des représentants fort prometteurs puisque, outre ce très bon combo, il peut compter sur d'autres jeunes groupes affamés tels que Sebasrockets, Celafain Vain(tendance glam) et Hell City Glamours(plutôt hard rock/sleaze), pour ne citer que ceux-là. Croisons les doigts pour l'avenir soit florissant pour tous ces groupes...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The WILDHEARTS
The Wildhearts Must Be Destroyed (2003)
Hard rock




AMERICAN DOG
Red White Black And Blue (2003)
Hard rock


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Lex Koritni (chant)
- Anthony De Lemos (guitare, basse)
- Gordon Rytmeisteir (batterie)


1. Dirty Letter
2. Emotional Audit
3. Let It Go
4. Foot To The Floor
5. Heart Donation
6. I Wanna Know
7. No Regrets
8. Expectations
9. Top Of The World
10. Mess With Love
11. You Fed Me Lies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod