Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Entwine, Toc / Throne Of Chaos, Lullacry, Charon, Amorphis, Empire Drowns, Paimon, To/die/for
- Membre : Poisonblack, Impaled Nazarene, Kursk
 

 Myspace (178)
 Site Officiel (200)

SENTENCED - The Funeral Album (2005)
Par POWERSYLV le 30 Juillet 2005          Consultée 6344 fois

Voilà, on y est. Ils l'avaient dit, ils l'ont fait. SENTENCED, groupe finlandais du metal-rock gothique et dépressif vient de sortir son dernier album, et jamais le qualificatif "dernier" n'aura trouvé de sens plus juste. Comme son nom l'indique, The Funeral Album (leur 8ème album) est l'épilogue d'une aventure qui avait commencé il y a un bon 15 ans.

A l'origine combo de death-metal, SENTENCED devient lors de la première moitié des années 90 de plus en plus mélodique, suivant ainsi l'exemple de la scène suédoise de Goteborg. Les premiers albums "Shadows Of The Past" (1991) et "North From Here" (1993) témoignent de cette progression. En 1993, le EP "The Trooper" où figure leur version très personnelle du classique d'IRON MAIDEN se fait remarquer dans les milieux spécialisés. On retrouve encore régulièrement cette chanson sur les tributes. En 1995, c'est le début du succès international avec Amok le troisième album, premier album sorti chez Century Media. Grisé par ce succès naissant et pas forcément d'accord sur la direction musicale plus mélodique prise par le combo, le chanteur/bassiste Taneli Jarva quitte le groupe, cédant la place au chanteur actuel, Ville Laihiala en 1996. Avec la voix claire et profonde de ce nouveau venu, c'est le début d'une nouvelle époque pour le groupe qui voit son succès international grandir, son heavy metal gothique et romantique faisant mouche avec les classiques Down (1996) et Frozen (1998). La musique plait, les paroles profondes et sombres aussi. A la fin des années 90, nombre de groupes suiveurs plus ou moins talentueux et avec leur personnalités apparaissent en Finlande, reprenant à leur compte la formule : HIM, THE 69 EYES, ENTWINE ... SENTENCED est vu comme le géniteur de cette scène. Même s'ils ne changent pas vraiment la donne musicale, Crimson (2000) et The Cold White Light (2002) sont de beaux succès et achèvent d'établir SENTENCED comme un redoutable et talentueux groupes de metal gothique, aussi bien pour la qualité de leur musique que pour leurs performances live intenses.

Aujourd'hui, peut-être parce que le groupe sent qu'il n'a plus rien à apporter au style qu'il a créé, ou parce que les musiciens ont envie de se tourner vers d'autres choses (les autres projets ... POISONBLACK, GHOST MACHINERY, NEGATIVE et BREED pour Ville, ANTHONY pour Vesa, SOLUTION 13 pour Sami Kukkohovi), les 5 hommes en noir ont décidé de tirer leur révérence. Le dernier album avait été promis, ils ont tenu parole. The Funeral Album est éloquent par son nom et par certains titres qu'il contient et qui ne tournent pas autour du pot ("Consider Us Dead", "Lower The Flag" et surtout "End Of The Road" placés stratégiquement en fin de disque). Pas besoin de vous faire un dessin je crois. The Funeral Album montre les derniers spasmes d'un SENTENCED qui finalement fait ce qu'il sait le mieux faire : du ... SENTENCED. Pas de grosses perturbations à la surface de cette stèle plutôt bien ficellée, composée de chansons entraînantes très souvent empreintes de ce romantisme noir typique.

Deux morceaux bien heavy rock pour commencer : "May Today Become The Day" et "Ever-Frost". Ce deuxième est le single, il possède une très belle mélodie à la guitare, un refrain entraînant où l'on ressent le romantisme cher au groupe. Romantisme de mise aussi sur "We Are But Falling Leaves" à la superbe intro saupoudré de la voix douce de Ville. Les sentiments sont ici exacerbés par ce timbre poignant qui s'illustre également sur "Her Last 5 Minutes", au final instrumental génial. "Where Waters Fall Frozen" est un titre instrumental torturé et violent d'environ une minute qui tombe ici alors qu'on ne s'y attend pas, et dont les riffs acides flirtent avec le black/death ! (?). Autre titre de choix qui prouvent que les finlandais peuvent être plus audacieux, "Despair-Ridden Hearts" démarre dans des sonorités yankees, un sombre cow-boy solitaire raconte son histoire. Ca devient plus puissant ensuite, se radoucit. Le groupe joue avec nos nerfs et nous tombe dessus un déluge de guitares. Nous dirons que c'est le "Wanted Dead Or Alive " (BON JOVI) de SENTENCED. "Vengeance Is Mine" est assez terrible dans un registre énergique, entraînant et mélodique, un des titres les plus enthousiasmants du disque. Même chose pour le sympathique "A Long Way To Nowhere" où la ligne d'arrivée de l'album commence à pointer. "Consider Us Dead" est très réussi, et les mélodies se rapprochent d'un HIM au mieux de sa forme et en plus puissant. Le tempo ralentit légèrement et se met en berne sur "Lower The Flags". Dernier soubresaut plus heavy, "Drain Me" nous donne l'occasion de savourer une dernière fois le SENTENCED énergique avant d'accéder à un instrumental dépouillé, timide et doux ... et triste, "Karu". Dernier morceau du disque, "End Of The Road" est assez poignant. Les premières notes sont tristes et mélancoliques, accentuées par un chant un peu plaintif. Des passages puissants relèvent un peu le tout, et ça se termine par un apothéose métallique remarquable. Voilà, voilà ... This is the end, comme disais Jim Morrison.

Enregistré aux incontournables Tonebox et Finnvox Studios et masterisé par le non moins incontournable Mika Jussila, produit par Hiili Hiilesmaa (HIM, MOONSPELL, APOCALYPTICA, THEATRE OF TRAGEDY ...et déjà producteur de Crimson et The Cold White Light), ce dernier assaut est un joli chant de cygne pour ce groupe qui aura laissé de très bons moments metalliques au cours de sa carrière et qui n'aura pas fait l'erreur de certains de ses collègues, à savoir tomber dans la pop guimauve à grosses guitares. "Il n'y aura pas de réunion, de come-back ou ce genre de chose qui s'apparente à du cirque" avait bien précisé le groupe. So, may SENTENCED rest in peace.

Sinon, rendez-vous dans quelques années pour la reformation :)).

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par POWERSYLV :


EVEREVE
.enetics (2003)
Metal gothique




PARADISE LOST
Faith Divides Us, Death Unites Us (2009)
Entre Icon et Draconian times : succulent !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Ville Laihiala (chant)
- Sami Lopakka (guitare)
- Miika Tenkula (guitare)
- Sami Kukkohovi (basse)
- Vesa Ranta (batterie)


1. May Today Become The Day
2. Ever-frost
3. We Are But Falling Leaves
4. Her Last 5 Minutes
5. Where Waters Fall Frozen
6. Despair-ridden Hearts
7. Vengeance Is Mine
8. A Long Way To Nowhere
9. Consider Us Dead
10. Lower The Flags
11. Drain Me
12. Karu
13. End Of The Road



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod