Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (2 / 6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dream Theater, Dynamic Lights, Wastefall, Serdce

PAIN OF SALVATION - Remedy Lane (2002)
Par ANCESTOR le 1er Décembre 2002          Consultée 7543 fois

Soyons franc : avant « Remedy Lane », 4ième album de PAIN OF SALVATION, je n’ai jamais prêté grande attention à ce groupe venu du froid, de Suède pour être plus précis. J’avais tort. Fort heureusement, la sortie de ce nouvel opus va remettre plus d’une pendule à l’heure et j’ose espérer que nous serons bon nombre à jeter une oreille ébahie et fascinée sur celui-ci.

PAIN OF SALVATION, c’est avant tout Daniel Gildenlöw : mentor et compositeur en titre, chanteur exceptionnel et guitariste extravagant. Et cet homme nous offre ici une expression musicale tout à fait hors du commun, emprunte d’une profonde originalité. Tout comme son chant d’ailleurs … Mon dieu, sa voix ! J’avoue, je n’ai jamais entendu ça. On dit souvent que tel ou tel chanteur module bien ses intonations, qu’il évolue avec naturel dans tel ou tel registre … Mais là, cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer … Il semble n’avoir aucune limite : tout ce que les autres – et quand je dis les autres cela peut se décliner de P. Gabriel à J. Lande pour les plus ‘classiques’, en passant par R. Wyatt, D. Bowie et P. Hammil pour les hors catégories – tout ce que les autres, donc, ont osé faire, il le fait sien, le métamorphose par quelque alchimie de son cru pour en user avec aisance et à-propos, virtuose de l’exubérance et de l’émotion … Admiration.

La musique, quant à elle, étiquetée avec plus ou moins de pertinence Prog-Métal par la nomenklatura journalistique, c’est genre « Alice aux Pays des Merveilles ». On va de surprise en surprise. Et cela devient d’autant plus difficile d’en parler … « - Allons, allons, me direz-vous, un petit effort, c’est quand même pas si bizarre que ça ? ». Non, bien entendu, c’est même de la très belle musique, assez facile à aborder. Mais je confesse que les mots me manquent cruellement (il y a même dans « Beyond The Pale » un thème de guitare que je qualifierais d’« énervant », avouez que c’est plutôt insolite) et que les références que je pourrais faire sont tellement du domaine de la curiosité, voire du jamais entendu, que cela ne servirai à rien. Et pourtant, je meurs d’envie d’exprimer l’énergie festive et folklorique de « Chain Sling », la déjante hallucinée mais contrôlée de « Fandango », l’envolée céleste et moyenâgeuse de « Dryad Of The Woods », la puissance et l’opulente beauté de « A Trace Of Blood », la jouissive incongruité psychédélique très 60’s de « This Heart Of Mine (I Pledge) » … Non, j’arrête. C’est à peu près ça, tout en étant différent …

Je sais, vous allez dire que je n’ai pas été très causant, ni très clair, que vous n’en savez guère plus qu’avant d’avoir lu la chronique … Mais je n’y peux rien. Je ne peux que vous inviter à écouter ce CD inhabituel. Que le Métal permette l’éclosion d’une telle œuvre est un bienfait du Ciel (ou de l’Enfer selon l’obédience de chacun). Pour amateurs de sensations rares ou, tout simplement, pour les fous de bonne musique …

A lire aussi en METAL PROG par ANCESTOR :


AYREON
Into The Electric Castle - A Space Opera (1998)
Metal prog




NOVACT
Tales From The Soul (2005)
Metal d'inspiration neo-prog, ma-gni-fique !


Marquez et partagez




 
   ANCESTOR

 
  N/A



- Daniel Gildenlöw (guitares, chant)
- Johan Hallgren (guitares, vocaux additionnels)
- Johan Langell (batterie, vocaux additionnels)
- Kristoffer Gildenlöw (basse, vocaux additionnels)
- Fredrik Hermansson (claviers)


1. Of Two Beginnings
2. Ending Theme
3. Fandango
4. A Trace Of Blood
5. This Heart Of Mine (i Pledge)
6. Undertow
7. Rope Ends
8. Chain Sling
9. Dryad Of The Woods
10. Remedy Lane
11. Waking Every God
12. Second Love
13. Beyond The Pale



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod