Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANGEL - A Woman's Diary - Chapter 1 (2005)
Par POWERSYLV le 5 Juillet 2005          Consultée 4798 fois

Ce milieu metal que l’on disait macho dans les années 80 a décidément bien changé près de 20 ans après. Aujourd’hui, la présence de chanteuses au sein de groupes essentiellement cantonnés dans les sous-genres metal gothique et/ou atmosphérique est plutôt une denrée fort appréciée du public. Les succès de certains combos (NIGHTWISH, EVANESCENCE) en sont la preuve, même s’ils ne sont pas toujours justifiés.
Helena Iren Michaelsen bien qu’âgée de 28 ans n’est pas nouvelle dans le métier. La jolie norvégienne a connu un succès honorable avec le groupe TRAIL OF TEARS, qu’elle a pourtant quitté en 2000 suite à certains désaccords d’ordre musical, et aussi parce qu’elle se sentait trop à l’étroit parmi ses anciens compères. Exit la froide Norvège, Helena se dirige vers les Pays-Bas, l’accueillant pays des tulipes. Là, elle fonde avec d’autres musiciens le groupe metal symphonique IMPERIA, un projet qui n’est pas sans évoquer un certain THERION. IMPERIA est toujours en activité aujourd’hui, vous apprendrez d’ailleurs qu’il est à l’affiche du festival de Raismes pour cette année 2005. Ca c’est du scoop. Bien que satisfaite par IMPERIA, le côté pompeux de la musique de ce groupe ne permet pas à Helena d’exprimer des sentiments plus intimes et profonds, voire des choses qu’elle souhaite exorciser.

C’est la raison d’être d’ANGEL, deuxième projet d’Helena … et des membres d’IMPERIA puisque les musiciens sont les mêmes. La musique cependant est plus directe, bien que variée. Ce premier chapitre d’ANGEL (un second doit suivre) doit être vu comme le journal intime et musical de la belle (tout le monde aura compris à la lecture du titre, « A Woman’s Diary »). Dans ce disque, elle exprime divers sentiments : passion, mélancolie, mais aussi angoisse et colère. La belle a mis ses tripes dans cet album très propre, à l’écoute duquel on ressent une grande sincérité et le besoin de mettre en musique tout un tas de choses qu'elle gardait au fond d'elle-même.
Il y a beaucoup de chansons mélodiques et irrésistibles dans ce disque, à l'image de "Mother", titre touchant et tout bonnement émotionnel où la chanteuse évoque l'assassinat de sa mère par un détraqué. Une plainte émouvante où la voix expressive un peu tremblante d'Helena est vraiment bouleversante. Une voix qui possède des intonations entre Sheryl Crow et la chanteuse des 4 NON BLONDES. Elle s'illustre d'emblée sur le premier titre "Fallen Angel" et son démarrage très doux (violons, etc ...), même si ce titre gagne en gniaque dans une deuxième partie. Idem pour "A Woman's Diary" et "Butterfly" où un côté féérique se dégage qui n'est pas sans évoquer l'atmosphère d'un groupe comme WITHIN TEMPTATION mais en un peu moins pompeux et plus émotif, intime. Le solo de guitare de "Butterfly" est superbe soit dit en passant. "Glow In The Dark" possède aussi de très très jolies mélodies, et on ressent un grand talent de composition lorsque la belle laisse parler son coeur. Elle a mis tout ce coeur justement dans ce disque, c'est évident, et les émotions véhiculent jusqu'à l'auditeur. Preuves ultimes, les "Little Girl" et surtout "Love Of My Life" qui terminent presque le disque (le final est une marche symphonique sombre, "Funeral").
A côté de ces titres superbes et mélodiques, on retrouve un morceau heavy/gothique de très bonne facture, un peu dans le sillage de groupes comme SENTENCED avec "Lead You Through Fire" plus rentre-dedans mais captivant. "Flame Of Desire" est lui entraînant, voire dansant, avec quelques aspects électro bienvenus, et Helena qui chante de façon très sensuelle sur le couplet, en complet contraste avec un refrain où elle prend une voix de cantatrice. Effet garanti et quelques bruitages sur ce titre assez ... érotique finalement mais très accrocheur. Enfin, "Darkness" est un titre torturé et volontairement sans réelle structure qui résonne comme une malédiction. En effet, il est en lien direct avec "Mother" : Helena crache ici sa haîne envers le meurtrier de sa mère en le maudissant jusqu'à la 1000è génération, changeant sa voix tantôt en prenant son timbre normal, tantôt en le travestissant en celui d'une succube vengeresse.

Cet album est une réussite à tout point de vue dans le genre. Beaucoup ne manqueront pas de faire la comparaison de la démarche de cette panthère tatouée avec celle d’une certaine Liv Kristine, sa compatriote. Nous souhaitons la même bonne chance à Helena dans cette nouvelle aventure qui s’annonce bien, ainsi qu’à son autre projet IMPERIA, en espérant qu’ANGEL ait autant de succès que le premier LEAVES’EYES. ET que le second volet soit ausi bon. A Woman’s Diary en possède le panache et en a largement les capacités. Pour les adeptes d'émotions et de groupes comme WITHIN TEMPTATION ou LEAVES'EYES.

PS - Vous pouvez lire l'interview que nous a accordé Helena à l'adresse suivante :
http://heavencanwait.free.fr/display.php?type=interviews&id=58

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par POWERSYLV :


DARKSEED
Astral Adventures (2003)
Metal gothique




SIRENIA
Nine Destinies And A Downfall (2007)
Troisième album : essai réussi

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Helena Iren Michaelsen (chant)
- Jan Yrlund (guitare)
- John Stam (guitare)
- Gerry Verstreken (basse)
- Steve Wolz (batterie)
- Audun Gronnestad (claviers)


1. Fallen Angel
2. A Woman's Diary
3. Little Princess
4. Butterfly
5. Lead You Through Fire
6. Mother
7. Glow In The Dark
8. Flames Of Desire
9. Darkness
10. Little Girl
11. Love Of My Life
12. Funeral



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod