Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL DéJANTé  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : 6:33
- Membre : Pin-up Went Down

CARNIVAL IN COAL - Collection Prestige (2005)
Par POWERSYLV le 12 Juillet 2005          Consultée 4079 fois

CARNIVAL IN COAL est vraiment un groupe à part sur la scène metal française. A l'instar d'un MISTER BUNGLE ou d'un FANTOMAS (merci Mike Patton) de l'autre côté de l'Atlantique, rarement l'Hexagone n'aura enfanté groupe aussi déjanté. Il y avait eu le curieux Viva La Vida en 1999 (rien à voir avec le célèbre titre de variété de Michel Fugain, sans son Gros Bazar), il y avait eu French Cancan la même année avec des reprises hum ... colorées. Puis plus de nouvelles depuis Fear Not en 2001. Le duo composé d'Arno Strobl et Axel Wursthorn avait besoin de respirer un petit coup ... pour frapper un grand coup et pouvoir ensuite jouer leurs meilleures cartes. Tout d'abord, on notera la signature il y a quelques mois d'un contrat avec Earache, ce qui prouve que la réputation du duo a passé les frontières.

Aussi, l'année 2004 fut passée à enregistrer ce nouvel album au titre et à l'artwork complètement décalés (Collection Prestige), habillage qui ne dépareillerait pas, coincé sur une étagère entre le Best-of de Richard Clayderman et la boîte de Ferrero Rochedor du dernier réveillon de Noël. Moi qui m’attendait à une pochette avec des paires de nichons … :). Bien évidemment, le contenant est trompeur et en parfait décalage avec le contenu, trahissant encore une fois s'il en était nécessaire un sens de l'humour "nième degré" qui colle avec brio à la peau de ce duo complètement tordu et incontrôlable. Rien qu'à l'écoute de "Party At Your House" qui sert d'intro avec son humour malsain, on se dit qu'on tient là le début d'une grande aventure. Jamais je n'ai entendu un truc pareil au cours de ce disque qui apparaîtrait pour les non initiés comme une immense farce. Et même en connaissant le groupe, on ne sait après tout jamais à quoi s'attendre.

CARNIVAL IN COAL joue encore avec les mariages impossibles ; imaginez la copulation contre-nature d'un funk dansant, d’un death metal impitoyable, et de samples de cartoons auxquels se mêlent à des délires grind ("Fuckable"), ou un titre disco décalé ("Cartilage Holocaust", vachement disco le titre :))) ) qui raconte une histoire gore. Ou encore un death/black avec pont passage jazz manouche et un refrain qui ferait pâlir les sales mouflets des choristes (« Satanic Disaster »). « Right Click … Save As » est un mélange thrash avec appel de muezzin. “The Lady And The Dormant Sponge” (j’adore trop le nom de ce titre) est un énorme bordel grind qui, nul doute, doit raconter une histoire féerique de princesses et d’éponge qui se transforme en dragon et un solo de guitare qui explose à la fin (non, ce n’est pas Malmsteen). « Delivery Day » est un titre consensuel, avec passage death, un peu de bidouillages électro et des passages chantés. « Ohlala » démarre sur un riff menaçant et débouche sur un truc zouk sensuel avec une mention à la Compagnie Créole de sinistre mémoire, et de chant de cantatrice comme dans la pub « riz Taureau Ailé » (on a le droit de citer des marques ? :)). « Living In The Plastic Age » est un délire spatial, un peu leur “Flash Gordon” à eux quoi. Ca se termine dans une lourdeur doom-alcoolique du plus bel effet que n’aurait pas renié un TYPE O NEGATIVE sur « D.O.A. (Drunk Once Again) » et enfin un spleen piano/violon qui donne un sentiment de malaise, là aussi complètement en décalage avec l’ensemble du disque.

C'est vraiment tout et n'importe quoi ce disque, mais c'est justement ce qui fait sa force. Si vous voulez votre dose de bonne humeur et d'humour bien lourdingue et vous évader des conventions, écoutez donc ce Collection Prestige au coin du feu : poilade assurée ! Surtout lorsqu’à la fin on se demande vraiment ce qui se passe dans les cerveaux torturés de nos 2 hurluberlus.

A lire aussi en DIVERS par POWERSYLV :


BACKYARD BABIES
Backyard Babies (2008)
BACKYARD BABIES redéfinit ses fondamentaux




CELTIC FROST
Monotheist (2006)
Le retour de celtic frost, + oppressant que jamais

(+ 6 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Arno (tout)
- Axel (tout)


1. Party At Your House
2. Fuckable
3. Satanic Disaster
4. Right Click 'save As'
5. Cartilage Holocaust
6. The Lady And The Dormant Sponge
7. Delivery Day
8. Ohlala
9. Living In The Plastic Age (buggles Cover)
10. D.o.a. (drunk Once Again)
11. Promenade



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod