Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KILLER DWARFS - Dirty Weapons (1990)
Par THE MARGINAL le 9 Septembre 2005          Consultée 2050 fois

Lorsque sort en 1990 "Dirty weapons", le quartette canadien Killer Dwarfs en est déjà à son quatrième album studio. Autant dire que ce groupe a accumulé pas mal d'expériences au cours des 80's. Et les fans du combo canadien ne sont pas désorientés avec ce "Dirty weapons" puisque celui-ci lorgne du côté du hard rock traditionnel (comme les précédents opus). C'est bien connu: on ne change pas une équipe qui gagne, surtout quand on maitrise par coeur la formule qui a fait ses preuves...

L'album commence par "Dirty weapons", un mid-tempo énergique, accrocheur et rythmé à souhait qu'un superbe refrain transcende. Un tel titre a le potentiel d'un gros classique dans le genre hard US, d'autant que la voix de Russ Dwarf Graham, à la fois puissante et mélodique et tendant parfois vers les aigus, colle parfaitement avec ce type de musique.

Les bonnes impressions que ce 1er titre a laissées se confirment par la suite avec le percutant "Nothin' gets nothin' " joué sur le tempo de l'urgence et qui est un parfait alliage entre puissance et mélodie, "All that we dream" qui est assez proche de Dokken(je parle bien sûr de celui des 80's). Parmi les autres titres accrocheurs, on citera volontiers "Last laugh", le catchy et entêtant "Comin' through" qui est taillé pour cartonner sur scène, le punchy et vigoureux "One way out" et le festif "Not foolin' " aux accents bluesy qui voit guitares électriques et acoustiques se superposer. Ces titres ont un point commun: ils ont des refrains mémorisables et franchement inspirés et on est impressionnés par leur propension à frapper là où ça fait mal.

Toutefois, la ballade "Doesn't matter", sans être désagréable à écouter, n'a rien d'exceptionelle et fait partie(avec "Appeal") des 2 titres les moins accrocheurs de l'album en dépit d'un refrain plutôt chouette et le fait qu'avec un peu de chance ç'aurait pu être un hit...

Lorsque des groupes accouchent de leur quatrième album, il arrive que certains d'entre eux soient en perte d'inspiration. Ce n'est pas le cas avec Killer Dwarfs, bien au contraire. Les compos sont dans l'ensemble de qualité et mettent aussi bien en avant le côté énergique que l'aspect mélodique. Quant au chanteur Russ Dwarf, il a un grain de voix assez proche de celui de Davy Vain(le chanteur de Vain, pour rappel). En tout cas, Killer Dwarfs prouve que la scène canadienne n'a pas à rougir par rapport à son voisin americain et "Dirty weapons" possède tous les ingrédients pour plaire aux fans de Hard US.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KIK TRACEE
No Rules (1991)
De l'excellent hard us...




RAGING SLAB
Raging Slab (1989)
Hard sudiste


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Russ Dwarf Graham (chant)
- Mike Dwarf Hall (guitare)
- Bad Ronbo Dwarf Mayer (basse)
- Darrell Dwarf Millar (batterie)


1. Dirty Weapons
2. Nothin' Gets Nothin'
3. All That We Dream
4. Doesn't Matter
5. Last Laugh
6. Comin' Through
7. One Way Out
8. Appeal
9. Not Foolin'
10. Want It Bad



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod