Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (14)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CIRCUS MAXIMUS - The 1st Chapter (2005)
Par FREDOUILLE le 16 Mai 2005          Consultée 4443 fois
CIRCUS MAXIMUS! CIRCUS MAXIMUS! CIRCUS MAXIMUS! scandait la foule!!!! Derrière cette étrange nom (en référence au cirque de rome?) se dissimule la grosse, très grosse sensation de l'année 2005 en matière de metal progressif. Car "The 1st Chapter" est un pur chef-d'oeuvre.
Ce petit bijou nous vient de Norvège, pays où la nouvelle vague de metal progressif commence à se faire connaitre et à trouver ses plus dignes représentants : les excellents PAGAN'S MIND et désormais cette formation de surdoués : j'ai nommé CIRCUS MAXIMUS. Il faut dire déjà que la pochette ne pouvait laisser présager que du très bon puisqu'elle rappelle incontestablement celle d'un des albums d'ARENA (Bien vu Monsieur Eric Fouquet!^^).

Cette formation norvégienne voit son line-up se ficeler en 2000, emmené par l'excellent Mickael Eriksen (CARNIVORA - Formation de hard-rock), le claviériste Espen Storo connu pour avoir jouer dans OZZMOSIS (une OZZY tribute band), les frères Mats et Truls Haugen (ce dernier ayant joué dans INSENSE groupe de death metal et dans un groupe de Cyber metal nommé BLACK COMEDY - à la basse) et Glen Mollen à la basse.

Après avoir enregistré 2 démos qui ont tout logiquement reçu d'excellents accueils aussi bien en Europe qu'aux Etas-Unis, CIRCUS MAXIMUS a très vite signé un deal avec le label américain Sensory records et un peu plus tard avec le label Frontiers pour la distribution européennne (Avril 2004). "The 1st Chapter" a été enregistré dans divers studios norvégiens puis mixé en octobre 2004 au Danemark par l'excellent et reconnu Tommy Hansen (HELLOWEEN, MANTICORA, PRETTY MAIDS, WUTHERING HEIGHTS.. pour ne citer que ceux là). Inutile de vous dire que la production de cet album est carrément énorme ; le son est clair, très soigné, restituant à merveille la place de chaque instrument (basse, guitares, batterie, claviers) ainsi que le chant divin et stupéfiant de Mickael Eriksen.

Sur "The 1st Chapter", CIRCUS MAXIMUS nous délivre un metal progressif carrément jouissif combinant avec ingéniosité rock prog année 70's, heavy metal, thrash metal (pour les riffs techno-thrash à la MEKONG DELTA sur "Why Am I here?), hard mélodique (sur "The prophecy"), le tout se contorsionnant autour de mélodies à la fois complexes, bigarrées et accessibles, et surtout autour d'un chant époustouflant. Pour vous donner une petit idée du potentiel vocal de Mickael Eriksen, on pourrait tour à tour le comparer à James Labrie (DREAM THEATER) sur "Alive", à Ronnie Atkins (PRETTY MAIDS) sur le majestueux "Glory of the empire" ou à Midnight (Ex-CRIMSON GLORY - époque "Strange and beautifu") sur la superbe ballade "Silence from angels above". Le chant est clair, puissant, aigu et est d'une justesse incroyable.

Sinon, et bien c'est sous un déluge de décibels (Quel son!) que s'ouvre l'album : "Sin" est un morceau incroyablement puissant et d'une force colossale. CIRCUS MAXIMUS alterne avec une déconcertante facilité passages carrément énergiques (la session rythmique est virevoltante et époustouflante - la batterie est énorme!), heavy à souhait, et passages plus planants utilisant les ficelles du prog (claviers à la DREAMTHEATER, soli prodigieux mais sans fioritures) totalement imparables. Le tout bien entendu accompagné d'un chanteur au timbre exceptionnel. Ce 1er titre est une tuerie.
Que dire de la suite!!!! Et bien que c'est tout simplement excellent et que cela dépasse tout ce que l'on pouvait espérer. Il n'y a vraiment rien à jeter. Les compositions sont exceptionnelles, abouties et intenses tout au long des 70 minutes de l'album que l'on ne voit d'ailleurs pas passer. Alors comment ne pas succomber au magnifique et très progressif "Glory of the empire" (quelques réminiscences avec MAGELLAN sur les sonorités de clavier) sur lequel se succèdent pendant plus de 10 minutes des breaks d'une infime beauté (et là je ne parle même pas des lignes vocales): piano, soli mélodiques, guitare acoustique.
Comment ne pas succomber au monstrueux instrumental "Biosfear" qui me rappelle particulièrement LIQUID TENSION EXPERIMENT. Encore une fois la rythmique est énorme, et le boulot des musiciens est carrément prodigieux! Ils donnent d'ailleurs l'impression de s'amuser sur certaines parties de clavier. Carrément stupéfiant!

Alors pour calmer le tout, la ballade de l'album "Silence from angels above" déboule et une fois de plus, CIRCUS MAXIMUS nous émerveille : en effet, comment ne pas succomber devant tant de finesse et de subtilité dans la mélodie, dans l'ambiance du morceau sur lequel le chanteur atteint encore une fois des sommets dans la justesse de sa voix.
Comment ne pas succomber à "Why am I here" et ses riffs qui déchirent tout! Une tuerie de plus!

Enfin, comment ne pas succomber devant la pièce maitresse de l'album : le dantesque "The 1st chapter" et ses 19 minutes. A coup sur ce morceau restera un véritable morceau d'anthologie du metal progressif. L'intro de ce morceau qui me rappelle incontestablement MAGELLAN, est d'une beauté rare et fait le lien avec le nom CIRCUS MAXIMUS, ou tout du moins de l'image que l'on peut s'en donner.
Ce morceau est d'une façon générale une synthèse de ce que sait faire de mieux CIRCUS MAXIMUS. Il nous donne une leçon incontournable du petit guide du metal progressif. Atmosphérique, complexe, ambiancé (Ah! ces géniaux claviers autour de la 3ème minute, ou ce magnifique passage au piano autour de la 9ème minute, au cours duquel Mickael Eriksen nous émerveille une fois de plus - bref, un régal!), soigné, heavy, puissant et tout ce que l'on peut espérer. Des riffs sortis de nulle part, une sonorité de guitare unique, une rythmique sans cesse en ébullition, des claviers ahurissants. En un mot : géantissime!

Frontiers Records a dégoté là la perle rare, au grand contentement des prog métalleux qui vont vite se rendre compte du phénomène. Fans de DREAM THEATER, SYMPHONY X, ANDROMEDA ou tout simplement de PRETTY MAIDS - car CIRCUS MAXIMUS sait privilégier les belles mélodies au détriment des plans démonstratifs et par trop ennuyants - vous allez sincèrement vous régaler tant le talent de CIRCUS MAXIMUS vous explose à la gueule.
Pour ma part, cet album risque fort bien de devenir l'album de metal progressif de l'année 2005 tant il est génial.

Une chronique un peu longue certes, mais cet album en valait bien la peine, croyez-moi. En tout cas, pour moi c'est un 5/5 sans hésitation.

PS : A noter que le bonus track "Haunted dreams" est exclusivement réservé pour la version européenne de l'album.




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Mats Haugen (guitar)
- Glen Mollen (bass)
- Mickael Eriksen (vocals, guitar)
- Espen Storo (keyboards)
- Truls Haugen (drums)


1. Sin
2. Alive
3. Glory Of The Empire
4. Biosfear
5. Silence From Angels Above
6. Why Am I Here
7. The Prophecy
8. The 1st Chapter
9. Haunted Dreams (bonus Track)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod