Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marduk
 

 Myspace (176)

ABRUPTUM - In Umbra Malitae Ambulabo, In Aeternum [...] (1994)
Par AZRIEL le 3 Juillet 2005          Consultée 4517 fois

Abruptum, aprés un 1er album plutôt réussi, revient avec une 2éme galette dont le but est clairement de palier à tout ce qui a pu manquer dans l'opus précédent.

Déjà avec un nom comme ça (IN UMBRA MALITAE AMBULANDO, IN AETERNUM TRIOMPHO TENEBRAUM, nom complet), on peut déjà s'attendre à un album encore plus concept, ABRUPTUM aime les noms longs, et les pistes longues, et nous le prouve, vu que l'album n'est composé que d'une seule et unique piste durant une heure... Un manière de dire qu'il ne faut surtout pas s'arrêter à la moitié peut-être, comme on pouvait le faire dans ABSCURITAM ADVOCO AMPLECTERE ME.

Cet album dégage une ambiance encore plus sombre que le premier, tout y est amplifié, on baigne généralement dans un calme ambiant durant plusieurs minutes, durant lesquelles on n'entendra que de trés légères percussions, jusqu'à la montée en puissance, les cris, les guitares, puis le calme à nouveau.

Largement dans la veine du premier album, IN UMBRA... a pourtant pour lui un son plus clair (autant par la qualité que par la prestation) qui permet de retranscrire à un autre niveau les sensations que nous transmet l'album. Chaque détail est ainsi amplifié, et plusieurs écoutes extrêmement attentives seront sûrement nécessaires pour découvrir cet album extrêmement complexe, rebutant au premier abord mais on finit par se laisser emporter.

Le line-up n'ayant pas été modifié, ce sont toujours nos 2 compéres Evil et It qui s'occupent de tout à eux seuls, et on sent qu'ils ont pris le temps de mieux connaitre leur instrument, et de mieux rechercher les sonorités cinglantes, frappantes, dérangeantes que l'on entend durant une heure entière, et l'on ne s'en plaindra vraiment pas...

En définitive un excellent album d'Abruptum qui, non content de conserver les bon éléments d'OAAM, supprime ses (quelques) mauvais côtés, et nous livre une oeuvre quasi-irréprochable, envoûtante du début à la fin, et incontournable si l'on aime le genre...

A lire aussi en AMBIENT :


NOTRE DAME
Nightmare Before Christmas (1999)
Le disque de noël de notre dame




CHAOSTAR
The Scarlet Queen (2004)
Néo classsique expérimental et cauchemardesque


Marquez et partagez




 
   AZRIEL

 
   KARL VON KARL

 
   (2 chroniques)



- It (chant, guitare, basse, batteri)
- Evil (guitare, batterie, claviers)


1. In Umbra Malitae Ambulabo, In Aeternum T



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod