Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Yann ARMELLINO - Cross-rocks (2005)
Par POWERSYLV le 11 Avril 2005          Consultée 1616 fois

Si je demande à certains d'entre vous de citer un guitariste français qui a mène sa carrière de façon autonome, beaucoup répondront Patrick Rondat, qui est de loin le plus médiatisé il faut le reconnaitre. Moins connu que ce dernier (mais sévissant depuis la fin des années 90) et évoluant loin des vélléités heavy/prog de son aîné, Yann Armellino a néanmoins réussi à se faire un nom. Car même si avant ce Cross-Rocks je ne connaissais pas ses travaux, le nom me disait quelquechose.

Dans un milieu hard/heavy dominé par les chapelles speed, prog et autres, Yann nous emmène pour un voyage dans le temps vers les racines du hard-rock et du rock'n roll. Une quête personnelle que le guitariste a lui-même initiée à partir de ses goûts musicaux et qui l'a carrément renvoyé 80 ans en arrière de l'autre côté de l'Atlantique, en ces temps où le blues se développait au sein de la communauté noire. C'est plus particulièrement Robert Johnson qui est à l'honneur. Il faut rappeler que ce bluesman des années 20/30 et mort très jeune est celui qui, par sa légende, a contribué à qualifier le blues (puis tout naturellement le rock'n roll et sa progéniture) de "Musique du Diable". L'histoire raconte en effet qu'à la croisée des chemins (the "Crossroads"), le guitariste noir rencontra le Démon avec qui il passa un pacte : l'échange de son âme contre un talent de musicien hors-pair et la célébrité. Un thème qui sera repris bien plus tard par exemple pour qualifier le jeu diaboliquement saisissant d'un Jimmy Page alors en pleine gloire au sein de LED ZEPPELIN.

De "Crossroads" il en est question ici puisque c'est une reprise de ce standard de Mr Johnson qui ouvre le bal, et on notera que le titre du disque y fait allusion. Un pont entre le blues des anciens et le rock électrique d'aujourd'hui en quelque sorte. "Crossroads" est repris dans une version blues-rock détonnante : une voix pleine de feeling, un jeu fin, racé fait du célèbre riff et d'un solo prenant. L'hommage blues se poursuit dans l'album avec un "Stop Breakin' Down" remuant où piano, saxo et harmonica se marient allègrement à la fée électricité ciselée par la 6-cordes de Yann. "If I Had Possession Over Judgement Day" est "Four Until Late" sont eux aussi très réussis, tout comme l'instrumental "Walkin' Blues" qui clôt l'album.
Mais même si la coloration blues est très présente, des morceaux personnels plus hard/heavy sont présents. Yann y développe son style plus direct, classieux avec des feelings fort différents et des sonorités qui ne sont pas sans rappeler la grande époque de Joe Satriani, avec de belles mélodies ("Time To Time"). On notera une reprise de KISS, la jolie chanson "Shandi" qui est fort bien exécutée en instrumental. Comme son nom l'indique, "Electro Song" emprunte subtilement des sonorités plus modernes, et "Metal Song " est un des morceaux où la guitare se fait plus accérée. La boucle est donc bouclée et l'album remplit donc bien son rôle. A savoir qu'en plus de la passion qui anime le musicien et qui est palpable sur cet opus, il réalise un trait d'union sympathique entre le passé, le présent et l'avenir.

Même si je préfère les albums chantés, Cross-rocks est de ces albums qui apportent une bonne dose de fraîcheur et d'athenticité qui est parfois salvatrice dans un monde où beaucoup de choses sont finalement si superficielles. Il faut dire que le côté blues est le point fort du disque selon moi. Souhaitons donc à Yann Armellino que le succès soit à l'image du travail et de la passion qu'il a investi dans cette oeuvre ma foi fort agréable.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


BACKYARD BABIES
People Like People Like People Like Us (2006)
Le retour des babies : rock'n roll !




SUPREME MAJESTY
Danger (2003)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Yann Armellino (guitare, basse, batterie)
- Larry Braggs (chant)
- Tony Lindsay (chant)
- Connye Florance (chant)


1. Crossroads
2. The Beginning
3. Dropped D Song
4. Stop Breakin' Down
5. Beach Music
6. Riff, Roll & Stylus
7. Shandi
8. Electro Song
9. Metal Song (baby's Like Metal)
10. If I Had Possession Over Judgement Day
11. Four Until Late
12. Time To Time
13. Feels So Good (remix)
14. Walkin' Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod