Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD SUDISTE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TATTOO RODEO - Rode Hard - Put Away Wet (1991)
Par THE MARGINAL le 31 Mai 2005          Consultée 2089 fois

Tattoo Rodeo est un quartette américain qui est né vers 1985, à la suite du split de White Sister, un combo qui officiait dans le hard FM(ou AOR, si vous preferez) et qui comptait en son sein les 3/4 de ce qui deviendra Tattoo Rodeo plus tard(le clavieriste Michael Lord ayant rejoint ce nouvel équipage). Tattoo Rodeo évolue dans un registre différent puisque sa musique est orientée rock sudiste/hard bluesy, avec quelques petites touches FM.

Sur le papier, ce combo americain est bien pour me plaire, d'autant qu'il a un nom qui me plait bien. Ne trainons pas plus longtemps autour du pot et voyons un peu ce que vaut ce "Rode hard - Put away wet", premier effort discographique de ce gang qui est sorti en 1991 chez Atlantic.

L'album commence par un titre chaleureux qui sent bon le terroir americain: l'imparable "Strung out" qui nous entraine vers les grands espaces du Far West par le biais d'un refrain acrocheur, de riffs de circonstance, sans oublier une intro/outro joviale à la slide. Pour un bon démarrage, c'en est assurèment un. La suite permet de faire plus ample connaissance avec "Sweet little Vikki", un titre dans la lignée de "Strung out", mais en plus pêchu et plus arrangé(Cf.Quelques nappes de claviers apportant une touche intense), "Love shuffle" ou encore "Ain't no reason why", servi par des choeurs grandioses, qui montrent de belle manière la facette bluesy de Tattoo Rodeo.

Outre cette approche très roots, les gars de Tattoo Rodeo sont également capables de pondre un titre plus foncièrement heavy et assez convaincant tel le mid-tempo "Shotgun Johnny", ou encore de faire une incursion dans le hard FM/AOR(on n'oublie pas ainsi son pasé au sein de White Sister) par l'entremise de "Everybody wants what she's got" et "One way love". Quand aux ballades, elles ne sont pas en reste: "Been your fool", gorgé de gros choeurs, et la superbe "Let me be the one", pleine de sensibilité, sont de belles réussites tant ces ballades ont été composées et éxecutées avec classe. En revanche, "Tell me why" est une ballade bien moins accrocheuse et apparait en trop sur ce disque(les 2 autres citées suffisant largement).

Parmi les reproches à adresser, on peut mentionner le fait que l'album tend à s'essoufler un peu vers la fin avec les titres "Down", calqué sur "Wanted dead or alive" (Bon Jovi) et "Hard like a rock". Autre problème: les singles tirés de cet album ont été "Been your fool" et "Let me be the one", soit 2 ballades (magnifiques au demeurant). N'eut-il été préférable de choisir plutôt "Strung out" ou "Shotgun Johnny" qui montrent de façon plus ostensible ce que Tattoo Rodeo a dans le ventre ?

Quoi qu'il en soit, même si ce disque est sorti au mauvais moment, ce "Rode hard - Put away wet" reste un album fort plaisant à écouter. Certes, il n'est pas exceptionnel et on aurait aimé quelques titres plus crus pour magnifier le tout, mais ce premier opus de Tattoo Rodeo mérite quand même d'être rangé aux côtés de l'album éponyme de Little Caesar et du premier Asphalt Ballet.

A lire aussi en DIVERS par THE MARGINAL :


REBEL MEETS REBEL
Rebel Meets Rebel (2006)
Un des derniers enregistrements de dimebag darrell




SWINGIN' THING
Keep On Swingin' (2005)
Un excellent groupe de glam 80's ressuscité


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Dennis Churchill-dries (chant, basse)
- Rick Chadock (guitare)
- Rich Wright (batterie)
- Michael Lord (claviers, hammond b3)


1. Strung Out
2. Sweet Little Vikki
3. Been Your Fool
4. Everybody Wants What She's Got
5. Ain't No Reason Why
6. Let Me Be The One
7. Blonde Ambition
8. Love Shuffle
9. Shotgun Johnny
10. Tell Me Why
11. One Way Love
12. Down
13. Hard Like A Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod