Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DARK SANCTUARY - De Lumières Et D'obscurité (2000)
Par VOLTHORD le 17 Mai 2005          Consultée 2639 fois
Après Eros Necropsique et Elend, voilà le troisième groupe d’ambient gothique « made in France » que je découvre. Dark Sanctuary se targue d’un nom ma fois relativement clichesque mais indéniablement authentique à la musique qu’il joue, un dark ambient symphonique qui sent les cimetières et la dépression à plein nez. A l’heure actuelle (chronique écrite début 2005), les hexagonaux ont déjà sortis trois albums et formés un cercle de fans non négligeable…
Je découvre ce groupe avec « De Lumières et d’Obscurité », un second LP qui me laisse un avis plutôt mitigé.

Funéraire et funèbre, voilà deux termes qui décrivent bien la musique de Dark Sanctuary, évoquant la mort et la peine, le chagrin…bref autant de thèmes abordés déjà mille fois dans la musique gothique, mais qui ne font pas de mal à réentendre dans le cas de cet album… Dans des atmosphères morbides et éthérées, quelques pianos se mêlent à des violons chialants, des orgues solennels, des claviers de fond et quelques percussions discrètes complètent une peinture grisâtre et d’une noirceur magnifique.

Dès les premières notes la magie s’installe… Vient alors un chant, jouant dans un registre cristallin qui me semble encore trop banal et linéaire pour surprendre. Et pire que tout, il vient me gâcher l’émotion que je ressentais avant son arrivée par son manque de couleur. Durant tout l’album la voix de Dame Pandora se contente de suivre les mélodies menées par les instruments, avec un automatisme lassant et un ton monocorde désespérant (au second sens du terme). Les textes, pourtant très beau (et en français) sont inaudibles… Premier gros défaut de l’album :Une voix soprano plate et qui se perd dans le cortège d’instruments.

Le second vient de la musique en elle-même. Ok, Il y a du potentiel, l’ambiance d’outre tombe est au rendez-vous, l’originalité aussi. Dark Sanctuary semble maîtriser son art, pour ça pas de problèmes…mais au bout de vingt minutes, je me lasse : c’est trop lourd, trop mou, trop traînard et langoureux, et l’écriture verticale sans surprises joue sérieusement avec mes nerfs. Difficile de tenir pendant 73 longues et interminables minutes.

Ajoutons à cela un écho qui rend quelques passages orchestraux un peu bordélique (surtout quand la voix de Dame Pandora se voit multipliée), et on a notre compte.

« De Lumières et d’Obscurité » est un album qui plaira à de nombreuses personnes à la recherche d’un refuge musical aussi triste que beau, d’autres (comme moi par exemple) y préféreront largement des groupes qui varient davantage leurs effets et leurs structures, tels Elend, Sopor Aternus ou Dargaard par exemple.




Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Marquise Ermia (chant)
- Arkdae (synthés)
- Hylgaryss (synthés)
- Sombre Cÿr (basse, percussions)
- Eliane (violon)
- Marguerite (violon)


1. Préludia
2. De Lumière Et D'obscurité
3. Le Paradis Noir
4. Rêve Mortuaire
5. Cet Enfer Au Paradis
6. La Chute De L'ange
7. Interludia
8. Au Milieu Des Sépultures
9. Ordre Et Décadence
10. Les Entrailles De Ce Purgatoire
11. Funérailles
12. Que Mon Dernier Soupir M'emporte
13. Summoning Of The Muse



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod