Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALLEYCAT SCRATCH - Deadboys In Trash City (1993)
Par THE MARGINAL le 12 Mai 2005          Consultée 2301 fois

Lorsque le grunge et le rock alternatif sont devenus le summum de la hype vers 1992-93, beaucoup de personnes ont pensé que le glam était mort. Commercialement, c'était le cas. Ceci dit, l'émergence du grunge et du rock alternatif n'a pas empêché certains groupes de continuer à défendre les couleurs du glam à cette époque. Et le quartette americain Alleycat Scratch faisait partie de ceux-là.

Vu le contexte du paysage musical à ce moment précis, Alleycat Scratch n'avait pas d'autre choix que de sortir son premier album "Deadboys in trash city" sur un label indépendant répondant au nom de Kick Your Cat Records. Qui plus est, ce quartette americain a auto-produit son disque.

Musicalement, le son de cet album est très typé hard-rock n'roll, renforcé de surcroit par une production très crue. De ce fait, on appreciera l'efficacité de "Stilletto strut", un veritable hymne en puissance dans le genre, du catchy et leger "Take a bite(outta me)", très glam dans l'esprit, du tapageur "Cats got your tongue" au refrain très coquin, du très swinguant "Sexual addiction" dont le titre est très évocateur, des très rock n'roll "Love sick junkie" et "Cheap city thrills", 2 autres hymnes imparables, de la jolie ballade acoustique "Roses in the grave"(qui rappelle un peu "Every rose has its thorn" de Poison), du percutant "Trash city", sans oublier "Plastic dolls" qui débute en tant que mid-tempo avant que tout s'accélère furieusement à partir du solo pour s'achever de manire folle et déjantée.

En fait, seul le titre "Soul survivor" est un ton en dessous par rapport au reste de l'album et fait donc office de maillon faible. C'est dommage: Alleycat Scratch est passé tout près du sans-faute.

"Deadboys in trash city" fut l'unique trace discographique de Alleycat Scratch, mais à defaut de succès commercial, cet album est devenu culte pour bon nombre de fans de glam. Certains le considèrent même comme l'un des meilleurs de tous les temps dans le genre. Cet album est aujourd'hui quasiment introuvable(ce qui est regrettable), mais cette chronique, en plus de lui rendre hommage, est là pour rappeler que le glam a continué d'exister gràce à quelques groupes(inconnus, en grande majorité) dans les 90's, même s'il n'était plus à la mode, et qu'aujourd'hui encore, il a plusieurs représentants pour le défendre.

Veritable note: 4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


CRASH KELLY
Penny Pills (2003)
Glam




GUNS N' ROSES
Live Era 87-93 (1999)
Hard/glam

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Eddie Robison (chant)
- Devin Lovelace (guitare)
- Boa (basse)
- Robbi Black (batterie)


1. Stilletto Strut
2. Take A Bite (outta Me)
3. Cats Got Your Tongue
4. Soul Survivor
5. Sexual Addiction
6. Love Sick Junkie
7. Cheap City Thrills
8. Roses On My Grave
9. Trash City
10. Plastic Dolls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod