Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  COMPILATION

Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Wolf's Gang

ADX - In Memorium (1998)
Par POWERSYLV le 9 Mai 2005          Consultée 5708 fois

Véritable espoir de la scène metallique française, personne encore aujourd'hui n'a jamais oublié ADX et ce qu'il a apporté en son temps à notre scène hexagonale. C'est en 1984 que le groupe aux 3 lettres pousse ses premiers cris déjà prometteurs. Le premier album Execution (chroniqué dans ces pages) sorti en 1985 reste un moment culte avec des morceaux énormes malgré une production qui parait peu étouffée aujourd'hui (malgré un remastering).

Dès lors, la machine s'emballe et les disques suivants sont de véritables succès, squattant le haut des classements de la presse spécialisée. 1986, La Terreur. Puis 1987, Suprématie. Avec son chant dans la langue de Molière, ses histoires en rapport avec l'Histoire et autres thèmes plus mythologiques ou occultes, une dextérité à toute épreuve dans les guitares à la fois thrash et mélodiques, et des rythmiques orientées heavy/speed, ADX a tout pour plaire ... et ça marche.
Et quand même les magasines européens et japonais s'y mettent, on se prend à dire qu'enfin on a trouvé le groupe qui rivalisera avec les plus grands. 1988, le live Execution Publique (enregistrée à la Mutualité à Paris) établit définitivement ADX comme la valeur sûre du heavy/speed français, et lui permet de tourner avec les plus grands (SACRED REICH, CORONER, SODOM, RAGE ...).

Malheureusement, 1991 sera le théatre de la mauvaise opération qui provoquera la chute d'un groupe alors en pleine ascension. L'album Weird Vision chanté en anglais destabilisera les fans hexagonaux et la sauce ne prendra pas forcément à l'étranger. Alors qu'ADX venait de signer avec le Dieu Noise, la collaboration s'arrête aussitôt. Un coup fatal est ainsi porté et ADX cessera toute activité à partir de 1992.

6 ans passent. Survient alors la réédition du mythique Execution en 1998 par Metal 13. Le groupe se reforme pour l'occasion lors d'un concert à la Locomotive où il reçoit un accueil chaleureux du public. S'ensuit alors un utlime album studio avec un nouveau guitariste, Resurrection. XIII Bis décide alors de raffraichir la mémoire collective avec cette compilation franchement bien ficelée où l'on retrouve tous les hits du groupe, extraits des différents albums (à défaut de retrouver les autres albums dépoussiérés dans les bacs, dites, ça viendra quand ?). "Le Fléau de Dieu", "Notre Dame de Paris", "L'Etranger", "L'Ordre Sacré", "Déesse du Crime", "Les Enfants de l'Ombre", "Caligula" ... ils sont tous là !
Cette compilation s'avère donc indispensable pour saisir à quel point ADX savait faire prendre la sauce à l'époque. Certes, composer des titres de cet acabit aujourd'hui paraîtrait bien osé (même si un groupe comme MALEDICTION s'en sort plus qu'avec les honneurs), d'autant que le remastering du son ne saute pas forcément aux yeux. Mais il y a ici tellement d'hymnes, tellement de perles. Ces morceaux sont tellement magiques ... de plus, on a même droit à certains en live (tirés du fameux live de 1988 cité ci-dessus). Pour vous donner une vague idée de la musique que pratiquaient les 5 hommes, chers passionnés de metal français, disons qu'ADX est à la triplette MAIDEN/METALLICA/HELLOWEEN ce que KILLERS ou VULCAIN sont à MOTORHEAD ... ou ce que TRUST fut à AC/DC.

ET finalement, en réécoutant ce CD compilation, une question à l'issue de cette chronique me brûle les lèvres. Car ils se sont reformés à la fin des années 90 ... mais euh, ils font quoi aujourd'hui ?? Bon bref, In Memorium est indispensable, achetez le, mille sabords !

A lire aussi en SPEED METAL par POWERSYLV :


GRAVE DIGGER
The Reaper (1993)
1993 : grave digger est de retour !




ADX
Division Blindée (2008)
L’ultime retour !

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Philippe Grelaud (chant)
- Hervé Tasson (guitare)
- Pascal Collobert (guitare)
- Yves Malezieux (guitare sur marquis du mal 199)
- Frédéric Deuchilly (basse)
- Didier Bouchard (batterie)


1. Le Fléau De Dieu
2. Notre Dame De Paris
3. Fortune Telling
4. L'etranger
5. Mémoire De L'eternel (live)
6. L'ordre Sacré
7. Déesse Du Crime
8. Sign Of The Time
9. Suprématie
10. Les Enfants De L'ombre (live)
11. Marquis Du Mal (nouvelle Version 1998)
12. King Of Pain
13. Brocéliande (live)
14. Caligula
15. Lost Generation
16. Tourmente Et Passion (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod