Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Rotting Christ

VARATHRON - Crowsreign (2005)
Par POWERSYLV le 23 Février 2005          Consultée 1616 fois

"Encore un nom de groupe qui ne me parle pas", me dis-je en voyant cette pochette sombre et énigmatique débouler dans les bacs. Pourtant, VARATHRON existe depuis 1988, année où Necroabyssious a créé ce projet avec 3 autres de ses comparses (dont Mutilator, bassiste de ROTTING CHRIST). Ce groupe est grec, le fait de ne pas être connu (à part peut-être de quelques initiés) peut donc s'expliquer ainsi. Après les premières démos, quelques splits-CD et 4 albums dans les années 90 (le premier album culte His Majesty At The Swamp (1993) est resorti en 2001), c'est un VARATHRON aujourd'hui remanié (à part son leader) et signé sur Black Lotus qui espère bien faire profiter de son death metal aux fans du style les plus ouverts d'esprit.

Car VARATHRON, même s'il reste empreint d'un death metal originel à tendance brutale lorgne néanmoins vers des territoires plus mélodiques avec ce Crowsreign qui ne cesse de brouiller les pistes. Des passages mélodiques et acoustiques existent en son sein avec des voix narratives et désespérées, d'autres plus atmosphériques aussi où les claviers s'expriment plus pompeusement. Les chansons sont différentes et mélangent tous ces styles. Les références se font nombreuses : le brutal death est efficace, mais les passages plus mélodiques et ambients s'inscrivent dans des démarches proches de celles de ROTTING CHRIST, d'OPETH voire même d'ANATHEMA (c'est particulièrement flagrant sur ce "Evil Gets An Upgrade" qui démarre l'album et qui peut rappeler les côtés embrumés d'un certain A Find Day To Exit).
Par contre, on peut dénicher ci et là des solos de guitares très soignés qui peuvent rappeler IRON MAIDEN ! Et même quelques violons et du piano à touches virevoletantes. Le point commun de tout ceci reste des ambiances très sombres, occultes voire sinistres qui émaillent l'opus en permancence. L'atmosphère est renforcée par des vocaux soit clairs et désespérés, soit foncièrement death metal très graves. Le monde de VARATHRON est une boutique des horreurs fantasmagorique où l'on resort difficilement indemne. Le disque s'écoute, réserve son lot de surprises, de décadence ... de blasphèmes ... d'intimité. La recherche instrumentale est présente sans aucun doute, mais elle se révèle très poussée parfois. Pas évident dès lors de réellement rentrer dans ce disque sur seulement quelques écoutes.

Cependant, par son originalité et sa démarche, le groupe pourrait se faire un nom. A condition d'avoir une bonne promotion, et qu'ensuite les fans de death plutôt ouverts d'esprit prennent le temps d'en sonder les profondeurs et d'en savourer la "substantéfique moelle" blasphématrice et envoûtante.

A lire aussi en DEATH METAL par POWERSYLV :


MESHUGGAH
Catch 33 (2005)
Nouvel album bourré d'audace pour les suédois




MORBID ANGEL
Heretic (2003)
Death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Stefan Necroabyssious (chant)
- Achilleas (guitare, basse)
- Haris (batterie)


1. Evil Gets An Upgrade
2. There Is No God
3. The Grim Palace
4. Darkness Falling
5. Creation Of Satan
6. The Sign Of Eternal Curse
7. A Vision Of A Nameless Soul
8. Emersing From The Immortals
9. The King Of Asine
10. Spirit Of The Tomb
11. Angel Of Revenge



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod