Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2001 Daydream

BAD AMBITION - Daydream (2001)
Par THE MARGINAL le 27 Avril 2005          Consultée 1294 fois

"Daydream" est le premier album de Bad Ambition, un quintette italien dont on avait peu ou pas entendu parler de par chez nous. Si vous vous attendez à avoir affaire à un énième combo de heavy/speed mélodique, de symphonique, de viking-metal ou je-ne-sais-quoi, vous faîtes fausse route. Car la musique de Bad Ambition lorgne davantage du côté de Royal Hunt(ancienne période), Deep Purple, Rainbow, Foreigner(pour le côté hard FM) et parfois Yngwie Malmsteen. En gros, on a droit à du hard rock mâtiné d'influences néo-classiques, de petites touches progressives et de hard FM.

Autant le dire franchement: en ayant fait l'acquisition de cet opus, je ne m'attendais pas à ça. Et personne, ou presque, ne ressemble à Bad Ambition dans le paysage hard/heavy italien. Après une courte intro instrumentale calme et reposante, "Never again" déboule et lorgne du côté du hard mélodique typé 80's avec, en supplément, des influences néo-classiques plus orientées 70's. Sans être une tuerie, ce titre se laisse quand même écouter et sonne de façon cohérente. Les temps forts de cet album: "Love is an illusion", tantôt musclé, tantôt plus soft, rappelle Foreigner dans ses grandes années, "Power of time" dont la structure est presque identique et qui se signale par ses riffs crunxhys et un refrain très convaincant, "Tears in the night" qui voit les guitares et les claviers s'entrechoquer et qui n'aurait pas déparé sur un album de Europe dans la 2ème moitié des 80's, l'up-tempo mélodique, catchy et flamboyant "Wild white wolf"(peut-être le meilleur titre de l'album) dont la progression crescendo des mélodies est remarquable, ou encore la power-ballad "Secret rendez-vous" mi-rock, mi-pop, mais bien arrangée.

Tout n'est cependant pas parfait sur ce disque. Par exemple, le titre progressif "Winter night" est un peu poussif et la ballade "See you in heaven" plate, pas très recherchée. D'autre part, parmi les quelques petits défauts, on signalera que si Matteo Babini chante asesz bien, sa voix reste perfectible et on a l'impression qu'il ne se lâche pas complètement. Quand aux paroles des chansons, elles ne sont pas très inspirées, mais comme l'anglais n'est pas la langue maternelle des musiciens, on leur pardonnera...

En dépit des quelques défauts présents, le résultat de "Daydream" est quand même honorable pour un premier essai discographique, d'autant que le groupe a produit lui-même cet opus. On sent que Bad Ambition a la volonté de bien faire. Plusieurs écoutes s'avèrent nécessaires pour aprecier ce disque(j'avais moi-même été dérouté à la toute première écoute) qui ravira surtout les amateurs de hard rock et de hard FM des 80's. A titre d'information, sachez que Bad Ambition est toujours en activité et a sorti récemment un deuxième album("Storm signal").

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TRIUMPH
Allied Forces (1981)
Un must du hard-rock




HANOI ROCKS
Twelve Shots On The Rocks (2002)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Matteo Babini (chant)
- Mirko Guerra (guitare)
- Alex Crini (basse)
- Andrea Palli (batterie)
- Alessio Mosconi (claviers)


1. Daydream
2. Never Again
3. Winter Night
4. Love Is An Illusion
5. Power Of Time
6. Tears In The Night
7. Secret Rendezvous
8. Wild White Wolf
9. To Feel Lonely
10. See You In Heaven



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod