Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


USURPER - Cryptobeast (2005)
Par POWERSYLV le 16 Février 2005          Consultée 1672 fois

Attention, les voici de retour avec leurs grosses têtes de méchants à la "Ken le Survivant", les MANOWAR du thrash/death pas fin, l'escadron de la mort venu de Chicago, j'ai nommé USURPER. Voilà maintenant plusieurs mois (en 2003) que les 5 brutes épaisses ont sorti le prometteur Twilight Dominion, et il était donc temps de remettre le couvert. Quelques évènements se sont produits dans la horde depuis, notamment la réintégration de leur ancien batteur Joe "Apocalyptic" Warlord (ouarf, ces noms !) et l'arrivée d'un nouveau chanteur venu apporter son style et du sang neuf, un certain Dan Tyrantor (re-ouarf, ces noms !). Et c'est qu'ils sont loin de s'être calmés les 5 géants bardés de clous et de cuir. Cryptobeast en est la plus flagrante démonstration.

Ce deuxième album sorti sur Earache reste fidèle au style du groupe, à savoir un savant mélange de thrash et de death "back to the roots", avec cependant des variantes suivant les morceaux comme nous allons le voir ci-après. Tout d'abord, cet album sonne plus moderne et brut que son prédécesseur : une production signée Neil Kernon (JUDAS PRIEST, DEICIDE, CANNIBAL CORPSE ...), un facette death qui est davantage renforcée par rapport au côté CELTIC FROST (influence majeure du combo s'il en est), avec même quelques incursions dans le black au niveau des sonorités de guitares et des rythmiques ("Return Of The Werewolf", "Cryptobeast").
Enfin, le chant du nouveau venu est absolument ahurissant, car même si son registre est très calibré death metal bourru, ça ne l'empêche pas de pousser des hurlements ponctuels à la Dani Filth ("Kill For Metal") afin d'effrayer la ménagère dans sa chaumière. En tous cas, les "Hé Hé Hé !" à la Tom G. Warrior (CELTIC FROST) se font beaucoup plus rares, preuve que le quintet commence à se libérer de l'image d'héritier du combo suisse qui lui collait de trop près à la peau pendant des années (mais après tout, il y a pire comme modèle, non ? :)) Un album plutôt direct dans son approche, mais aussi très varié d'un morceau à l'autre, comme si USURPER, héritier des 3 familles de l'extrême (thrash, death, black) s'amusait à brouiller les pistes.

Car alors que le premier morceau "Bones Of My Enemies" fait penser à un DESTRUCTION (époque actuelle) en un poil plus death de par le côté saccadé et tranchant de ses riffs, le deuxième ("Supernatural Killing Spree") est un clin d'oeil au bon death metal bien root de la fin des années 80. Quelques passages plus lourdingues s'intercalent parfois pour casser la dynamique d'un morceau et créer la surprise ("Conquest Of The Grotesque" et son riff de bucheron) et l'influence dark de CELTIC FROST se retrouve encore par endroits ("Reptilian"). On a même droit à un instrumental plutôt calme, sombre et mystérieux ("Ectoplasm") avant de se manger une deuxième partie d'album qui réserve son lot de finesse. Cette phrase est bien sûr ironique, car avec USURPER, le seul raffinement qui existe, c'est celui de vous couper en tranches et de ne laisser aucun survivant. On notera la présence d'un ancien titre, "Warriors Of Iron And Rust" qui a subi un coup de plizz (et c'est tant mieux, car je ferai pas ça tous les jours ...). Du moins je pense car mes connaissances discographiques sur USURPER sont quand même limitées. J'apprécie plus particulièrement le redoutable et guerrier "Kill For Metal" (tout est dit !), avec ses choeurs belliqueux et son approche plus heavy et joviale, où l'on peut même trouver un riff et un solo très Motorheadien. Autre morceau de bravoure, le très violent et impressionnant "Return Of The Werewolf" terrasse absolument tout.

Cryptobeast donc, le dernier méfait des barbares d'USURPER, c'est 38 bonnes minutes de bonheur, de thrash/death très bien foutu à savourer. Je vous le recommande, si vous êtes fan du style, au moins à le tester et jeter une oreille dessus, et à donner une chance à cet album qui a squatté ma chaîne hifi assez régulièrement ces derniers temps, au grand dam de mes voisins :).

A lire aussi en DEATH METAL par POWERSYLV :


AKERCOCKE
Choronzon (2003)
Death metal




GRAVE
As Rapture Comes (2006)
Death metal old school, excellent


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Dan Tyrantor (chant)
- Rick Scythe (guitare)
- Carcass Chris (guitare)
- Jon Necromancer (basse)


1. Bones Of My Enemies
2. Supernatural Killing Spree
3. Kill For Metal
4. Conquest Of The Grotesque
5. Ectoplasm
6. Return Of The Werewolf
7. Reptilian
8. Cryptobeast
9. Wrath Of God
10. Warriors Of Iron And Rust (remake)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod