Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Cheaptrick.com (265)

CHEAP TRICK - At Budokan (1979)
Par THE MARGINAL le 24 Mars 2005          Consultée 2347 fois
Qu'elles ont été fertiles en albums live d'anthologie, les années 70 !! Outre les "Tokyo tapes"(Scorpions), "Live bootleg"(Aerosmith), "Made in Japan"(Deep Purple), "Frampton comes alive"(de Peter Frampton) ou encore les 2 "Alive" de Kiss, cette décennie a également vu sortir le 1er live officiel de Cheap Trick intitulé "At Budokan".

Sorte de version hard rock des Beatles, mais avec sa touche personnelle, Cheap Trick décide de sortir son tout premier album live après avoir déjà accouché de 3 albums studios("Cheap Trick", "In color" et "Heaven tonight"). Comme vous pouvez vous en douter d'après le titre de cet album, celui-çi a été enregistré en avril 1978(peu avant la sortie de "Heaven tonight") au Japon, pays où le quartette americain jouit d'une certaine popularité.

D'ailleurs, cela s'entend sur ce disque et la foule ne cesse d'acclamer Cheap Trick. Le groupe américain délivre d'ailleurs une très bonne prestation scénique. L'incisif "Hello there", le catchy "Come on, come on" et le très rock n'roll "Lookout" sont des compos d'une redoutable efficacité, passent remarquablement le test de la scène et le public ne s'y trompe pas. A titre anecdotique, le chanteur Robin Zander présente le batteur Bun E.Carlos(qui avait un look totalement en décalage avec les rockers de l'époque) juste avant l'entame de "Lookout".

Le mid-tempo "Need your love" aux mélodies planantes voit le groupe appliqué et se permettant une longue jam instrumentale sans fin pour achever le morceau. Dans les 70's, c'était monnaie courante d'assister à ce genre de choses et, dans ce cas précis, le spectateur comme l'auditeur y prend son pied à loisir. Normal: c'est l'un des temps fort de ce concert. D'autre part, Robin Zander et ses compagnons de route se fendent d'une excellente interprétation de "I want you to want me", titre ultra-accrocheur démontrant de façon éclatante que Cheap Trick a bien pigé le style des Beatles sans pour autant le pomper, de "Ain't that a shame" qui est une reprise de Fats Domino datant de 1955 (ce fut un gros hit à cette époque-là), ainsi que de "Goodnight" et "Clock strikes ten", 2 titres hard rock survoltés(surtout le premier cité).

N'oublions pas non plus "Surrender" que Cheap Trick présente au public japonais comme un titre de leur nouvel album d'alors ("Heaven tonight"). Ce titre, qui deviendra avec le temps, un grand classique parmi les classiques, passe comme une lettre à la poste et remporte l'adhèsion de la foule, qu'on entend fort bien pendant la chanson.

Co-produit par le groupe lui-même et Jack Douglas, "At Budokan" retranscrit bien l'énergie, la bonne humeur et le feeling que dégage le quartette sur scène. On remarque par ailleurs qu'il y a une veritable interaction entre Cheap Trick et le public. Au moment de sortir "At Budokan", Robin Zander et ses compères se doutaient-ils que ce live deviendrait mythique et connaîtrait un gros succès ? Pas sûr... En tout cas, voilà un disque qui se réécoute toujours avec plaisir et de nombreux groupes des 80's(Enuff Z' Nuff, notamment) ont certainement été marqués par ce "At Budokan" qui a, par la même occasion, fait passer Cheap Trick à la postérité.




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Robin Zander (chant)
- Rick Nielsen (guitare)
- Tom Petersson (basse)
- Bun E. Carlos (batterie)


1. Hello There
2. Come On, Come On
3. Look Out
4. Big Eyes
5. Need Your Love
6. Ain't That A Shame
7. I Want You To Want Me
8. Surrender
9. Goodnight Now
10. Clock Strikes Ten



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod