Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ZINATRA - The Great Escape (1990)
Par THE MARGINAL le 9 Mars 2005          Consultée 1762 fois

En 1990, les Hollandais de Zinatra reviennent avec "The great escape", leur second album studio. Leur effort précédent avait assez bien marché(aux Pays-Bas, surtout) et le quintette s'est entretemps aguerri en assurant la 1ère partie de David Lee Roth en Europe, puis en tournant en Asie et en Amérique du Sud (avec, en point d'orgue, un show devant 50000 personnes dans la capitale uruguayenne Montevideo).

Ce deuxième opus marque l'arrivée du clavieriste Robby Valentine au sein de Zinatra. De ce fait, il n'est pas surprenant de constater que les claviers occupent une part prépondérante sur l'album. Toutefois, ils n'étouffent pas pour autant les guitares, rassurez-vous. Au contraire, Zinatra a un peu durci le ton par rapport au précédent album. Nous voilà rassurés.

Après une intro symphonique aux claviers("The great escape") qui sert de rampe de lancement idéale pour l'album, on entre dans le vif du sujet avec "Take it to the top", un mid-tempo hard FM pêchu et plein de vitalité avec des nappes de claviers très présentes et des guitares incisives. Puis on enchaine aussi sec avec "Two sides of love", un titre tantôt mélodique, tout en velours, tantôt plus furibard gràce à un énorme refrain avec les choeurs donnant la réplique au chanteur Joss Mennen. Le catchy "There she was" poursuit sur les mêmes bases l'évolution de l'album. Zinatra a de la suite dans les idées comme le prouve "Unknown skies", un up-tempo survolté et ravageur sur lequel les musiciens se lâchent complètement, notamment le chanteur qui est littéralement dechainé. Les mid-tempos à la fois mélodiques et musclés "Candyman" et "Only your heart" sont également de bonne facture, tout comme le punchy "Jekyll and Hyde".

3 ballades viennent compléter cet opus. On adhère sans trop de problèmes à "Love never dies", une power-ballad pleine de sensibilité, et à "The roaring silence", une ballade acoustique empreinte de feeling que n'auraient pas reniée les Beatles et qui se distingue par un final en apothéose chanté en choeur avec, en prime, l'apparition des guitares électriques. En revanche, la ballade inoffensive et insipide "Hold on" est franchement dispensable et apparaît en trop sur l'album.

Dans l'ensemble, les Néerlandais de Zinatra se sont fendus d'un très bon disque de hard FM à l'européenne. Par rapport à son prédecesseur, "The great escape" s'avère plus mature, mais aussi plus incisif. En plus d'avoir su faire preuve d'inspiration, les musiciens du groupe ont montré qu'ils maitrisaient fort bien leurs instruments, notamment le guitariste Gino Rerimassie qui n'a rien à envier aux meilleurs du genre... Par la suite, Zinatra a complètement disparu de la circulation et le label Snakebite vient de rééditer les 2 albums du groupe, une initiative qu'il convient de saluer.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


NO MORE JOHNNY
Slam ! (2003)
Du hard mélodique rare, mais de qualité




BROTHER FIRETRIBE
False Metal (2006)
Excellent side-project d'emppu vuorinen(nightwish)


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Joss Mennen (chant)
- Gino Rerimassie (guitare)
- Robbie Valentine (claviers)
- Ron Lieberton (basse)
- Eddie Rokx (batterie)


1. The Great Escape
2. Take It To The Top
3. Two Sides Of Love
4. There She Was
5. Love Never Dies
6. Unknown Skies
7. Too Blind To See
8. Candyman
9. Hold On
10. Only Your Heart
11. Jekyll And Hyde
12. The Roaring Silence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod