Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 0)
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Symphony X
- Membre : Empyrios
 

 Site Officiel (111)
 Myspace (67)
 Chaîne Youtube (83)

DGM - Dreamland (2001)
Par NICO le 1er Décembre 2002          Consultée 4195 fois
Plus de deux années se sont écoulées depuis la sortie de "Wings of Time". Deux années pendant lesquelles de l'eau a coulé sous les ponts. A l'époque, l'Europe se tournait vers l'Italie en y voyant le berceau de la nouvelle génération heavy-symphonique. Rhapsody était en train d'exploser, de nombreux groupes italiens sortaient leur premier ou deuxième album.
Parmi ceux-ci, DGM était l'un de ceux qui semblaient avoir le plus bel avenir. Et puis finalement la scène italienne, faute d'avoir su (pu) se donner les moyens de ses ambitions, n'a jamais décollé et retombe actuellement dans l'anonymat. Pour DGM aussi la situation s'est révélée difficile. Car malgré les très bonnes critiques qui ont suivi la sortie de "Change Direction" et "Wings of Time", le groupe n'a pas réussi à tourner comme il se doit.
Découragés, le chanteur et le bassiste du groupe ont préféré mettre fin à l'aventure. DGM, bloqué, n'a pas pu enchainer sur un troisième album très rapidement; ce qui était pourtant la meilleure solution à adopter pour ne pas se faire oublier.

Ce n'est donc qu'en cette fin d'année 2001 que "Dreamland" atterit dans les bacs. Le bassiste n'a pas été remplaçé pour le moment et le chant est confié à un inconnu, Titta Tani. Bien évidemment tout le monde ou presque a eu le temps d'oublier DGM pendant sa trop longue période d'inactivité, son origine italienne le défavorise désormais plus qu'autre chose, bref personne ne les attend. Et pourtant...Quelle surprise, quelle claque même : "Dreamland" est un album absolument excellent !

Le style a évolué. Car si Sa Majesté Malmsteen a toujours été l'influence principale de DGM, les italiens avaient un gros penchant pour le progressif qui atténuait quelque peu la ressemblance. Du progressif, il y en a toujours un peu sur "Dreamland", mais il est clair désormais que Diego Reali veut faire entendre son talent : la guitare devient la base des compos du groupe. Le tout est désormais très, très proche de Malmsteen, les compos sont nettement plus rapides et plus directes, les solos de guitares enchainent les notes à la même vitesse que ceux du Maestro.

Le chant lui-même est désormais plus mélodique et est bien évidemment proche d'un Jeff Scott Sotto et consors... DGM perd en originalité ce qu'il gagne en puissance (moins de breaks qui cassent le rythme) et en accessiblité. D'autant plus que les compos sont franchement pêchues et excellentes. "Dreamland", "Eternity" ou encore "Lie!" sont des petits bijoux qu'aucun rejeton du mouvement neo-classique / heavy-symphonique ne rejetterait !!
C'est speed, ça cartonne et en plus la production est nettement meilleure que sur les deux premiers albums ! On aurait bien eu tort de les oublier complètement !

Welcome back, guys !!!!!




Marquez et partagez




 
   NICO

 
   JEFF KANJI
   SPHERIAN

 
   (3 chroniques)



- Titta Tani (chant)
- Diego Reali (guitare/basse)
- Maurizio Pariotti (claviers)
- Fabio Costantino (batterie)


1. Dreamland
2. Eternity
3. Lost In Time
4. The Rain Falls In The Desert
5. Reason To Live
6. Ego's Battle
7. Lie
8. Sweet Surrender
9. Feeling Forever
10. You Don't Remember, I'll Never Forget (cover)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod