Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



BERSERK - Return Of The Ancient Laws (2004)
Par MOX le 14 Janvier 2005          Consultée 1889 fois

Non, pas de nouvel album de Berserk à l’horizon. Il s’agit simplement d’un petit fourre-tout destiné, avant tout, à rééditer leur première démo « Return of the Ancient Laws » sortie en 1999. Après seulement deux opus ? On est en droit d’y chercher un intérêt, mais c’était sans compter les 4 pistes enregistrées en Live qui remplissent la petite galette. Dont un morceau inédit, et une reprise de BURZUM. Tout à fait le genre de cadeaux que l’on fait à l’aficionado, qui sont d’ailleurs autant de casse-tête pour le néophyte.

Et en l’occurrence, Berserk ne m’est pas très familier. La pochette pique ma curiosité à vif, notamment lorsqu’elle m’assure que je vais avoir droit à un black-metal tendance « pagan ». En ouvrant le livret je découvre maquillages et bracelets dont chaque tige de ferraille dépasse les 10 centimètres. Je fais aussitôt l’impasse puisqu’il semblerait que ce soient des photos d’époque. Commençons par cette démo. Les quelques instruments folkloriques et les quelques acoustiques viennent me rappeler qu’on joue dans le registre du païen. Le problème principal est que la musique est molle. A vrai dire, elle se repose beaucoup sur ces claviers lointains et envahissants. Si bien que les guitares en deviennent étouffées. Même si les riffs qu’elles nous pondent sont loin d’être recherchés, l’absence temporaire du synthé demeure bénéfique, au moins pour nous qui commencions à suffoquer. Heureusement, entre quelques passages folkloriques, une mélodie un peu plus virulente fait son apparition et sauve le morceau, à grands renforts de guitares écorchées. Je ne m’attarderai pas sur le chant tout ce qu’il y a de plus neutre, ni sur la batterie qui ne m’enthousiasme guère. Même si je suis conscient qu’il ne s’agit que d’une démo, j’aimerais insister sur l’ambiance à couper au couteau qui règne dans les morceaux, notamment lorsqu’un hurlement de loup vient vous sortir de la léthargie. Un rapide coup d’œil sur le titre du morceau vous met immédiatement de bonne humeur : « Forest of Souls in the Wolf’s Land »…

Passons aux morceaux Live. En premier lieu, ce morceau inédit : « Cries of Blood & Hate » (pour l’originalité, on verra ça plus tard). Première constatation : ces espagnols savent varier leur rythme, on oscille enfin entre calme et accélération. Tant mieux, il y a de bonnes bases. Il manque maintenant quelques riffs accrocheurs. Le chant, clair ou gueulé, est littéralement insupportable mais je n’en tiendrai pas compte vu que c’est enregistré sur le vif. Le son de batterie occulte un peu les guitares, voilà une critique « utile ». En ce qui concerne les morceaux « Astapa’s Ashes » et « Gaze at the Sky », je soulignerai mon intérêt naissant pour le deuxième titre, Berserk ayant réussi l’amorce d’une ambiance limite guerrière que j’attendais depuis 30mn. Les riffs sont pourtant désespérément noyés sous la voix et la batterie, rien n’y fait.

Enfin, le CD se conclue sur une bonne note, la reprise de BURZUM qu’on attendait tous : « Lost Wisdom ». Certes, on ne retrouve pas le chant incroyablement écorché du Count Grischnakcht, ni l’atmosphère désespérée qui émanait de sa musique, mais on passe néanmoins un agréable moment car il n’y a aucune prétention.

Je doute sérieusement que l’on puisse être transporté par leurs débuts somme toute peu engageants. Y compris l’amateur de musique gorgée d’ambiances folkloriques. Toutefois, si je devais raisonner par l’avenir, le petit morceau inédit me semble de bien meilleure augure, après avoir laissé de côté le son à la fois cru et peu attirant de leur prestation scénique. S’ils existent, les fans seront les seuls à y trouver un intérêt, en grattant un peu.

A lire aussi en BLACK METAL par MOX :


NEHEMAH
Requiem Tenebrae (2004)
Une froideur connue mais que l'on craint toujours




HIMINBJORG
Europa (2005)
Plus construit, moins violent, mais paganiste oui


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Gog (guitare, chant)
- Forjstorm (guitare)
- Lordmonk (basse)
- Obitus (synthés)
- Frozen Wind (batterie)


1. The Wind Marks Us Its Celtiberian Law
2. Forest Of Souls In The Wolf's Land
3. The Great Celtiberia
4. La Tene's Sons
5. Cries Of Blood & Hate
6. Astapa's Ashes
7. Gaze At The Sky
8. Lost Wisdom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod